Au ministre du travail qui insulte les travailleurs

, par  Michel Cialdella , popularité : 2%

Michel Cialdella, ex-administrateur de la CPAM de Grenoble.
6, rue Joseph Bertoin - 38600 Fontaine

Monsieur François Rebsamen, Ministre du travail.
Ministère du Travail
127, rue de Grenelle
75007 Paris

Fontaine, le 3 septembre 2014.

Monsieur le Ministre,

Vous avez demandé à Pôle emploi de vérifier que les chômeurs cherchent bien un emploi.
C’est sûrement plus facile que de leur en procurer un...

Dans notre pays sévit un chômage de masse qui touche près de 6 millions de privés d’emploi ; il faut une sacrée dose de cynisme pour tenir de tel propos, alors que vous n’avez pas été capable d’infléchir, si peu que ce soit, la progression du chômage (500 000 demandeurs d’emploi supplémentaires depuis mai 2012).

Le souverain, c’est-à-dire le peuple, est en droit de vous demander des comptes. Tous les jours des inscrits à pôle emploi sont radiés pour le moindre manquement à une convocation. Ils n’ont pas besoin de votre mépris, mais d’un emploi que par ailleurs vous n’êtes pas capables de leur offrir. Vous et votre gouvernement préférez donner des 220 milliards par an au patronat pour gonfler les dividendes des actionnaires. Alors que ces mêmes milliards pourraient servir à la création d’emplois publics.

À la louche : selon l’INSEE la masse salariale brute c’est environ 685 milliards, les salariés sont au nombre de 26,319 millions. Ce qui donne un salaire moyen brut d’environ 26.000 € bruts par an.

220 milliards € que divise le salaire moyen brut (26.000 €), cela représente plus de 8 millions d’emplois et environ 88 milliards € de cotisations pour la Sécu !

Quel gâchis que ces "aides", quels incompétents ces ministres dont il convient de rappeler de temps en temps qu’ils sont des serviteurs.

Qui contrôle les ministres, le président de la République ? Quelles sanctions encourent-ils lorsqu’ils ne respectent pas leurs engagements ? Ce jour, la télévision censée nous informer, a trouvé une personne complaisante pour déclarer : « Il y a du travail en France ce sont les gens qui ne veulent pas travailler ». C’est une insulte qui devrait provoquer l’indignation du journaliste. Même pas, les chiens de garde du système sont à l’œuvre ! J’ai moi-même été chômeur dans les années 1978 / 1980 et je connais leur galère.

Plutôt que de stigmatiser les chômeurs que je préfère appeler "privés d’emploi", justifiez votre salaire, travaillez à créer des emplois. Comme citoyen, je vais demander à Pôle emploi de vérifier que les ministres travaillent réellement. Après tout c’est nous qui vous payons !

On peut tranquillement pronostiquer une déculottée aux prochaines élections, chassé par le peuple, vous aurez toutefois bien servi le capital. Vous pourrez, comme Sarkozy faire des conférences bien payées...

« Les malheureux sont les puissances de la terre ; ils ont droit de parler en maître aux gouvernements qui les négligent » disait Saint Just.

Recevez, Monsieur le ministre, l’expression de mon dégout le plus sincère.

Michel Cialdella
Citoyen en colère

Voir en ligne : Sur le blog du citoyen en colère

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).