Au Portugal, un acte de solidarité appelé « Rendre l’argent volé au Venezuela » Par Patricia Martinez

, par  auteurs à lire , popularité : 2%

L’acte de solidarité avec le Venezuela, intitulée « Rendre l’argent volé au Venezuela », a été présenté ce vendredi à Lisbonne, au Portugal, au siège de la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), où les mouvements sociaux ont demandé à l’institution financière Novo Banco de libérer les 1,543 milliards € qui ont été retenus illégalement en raison du blocus brutal imposé au Venezuela.

La conservation de ces actifs a empêché le paiement des soins de 26 patients vénézuéliens en attente de traitement en Italie.

Luis Carapinha, porte-parole de la section internationale du Parti communiste portugais, a expliqué qu’il n’y a pas de crise humanitaire au Venezuela mais un blocus promu par les États-Unis. « Ce pays subit une attaque de la plus grande puissance militaire et technologique, et pour une raison ou une autre, ils parlent d’une guerre non conventionnelle », a-t-il dit.

En ce sens, Antonio Freites, porte-parole du syndicat des travailleurs du secteur bancaire au Portugal, a expliqué la situation de l’argent retenu, ainsi que dénoncé les actions de Novo Banco contre le peuple souverain du Venezuela.

Au cours de son discours, le ministre des Affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela, Jorge Arreaza, a rendu compte du blocus financier imposé au peuple vénézuélien et de la poursuite du coup d’État dirigé depuis Washington.

Il a également dénoncé les États-Unis qui « ont donné aux putschistes la compagnie Citgo appartenant à tous les Vénézuéliens, et la première chose qu’ils ont faite a été de distribuer des primes parmi leurs amis. C’est un vol éhonté contre la nation ».

De même, le chancelier Arreaza a souligné que « les Etats-Unis font pression et essayent d’acheter des pays dans le monde entier pour soutenir leur complot contre la volonté démocratique du peuple vénézuélien, mais la dignité des gouvernements des peuples libres les rejette chaque jour un peu plus ».

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères a souligné que « le dialogue est le seul moyen de résoudre les problèmes au Venezuela. Toujours dans le cadre de la Constitution ». En outre, il a déclaré que le Gouvernement bolivarien, dirigé par le Président Nicolás Maduro Moros, a toujours été ouvert au dialogue avec tous les acteurs politiques du Venezuela.

Enfin, il a assuré que « le peuple vénézuélien va résister. L’impérialisme cessera un jour d’exister, mais pour cela, nous devons unir les luttes entre nos peuples, apprendre à nous défendre de l’impérialisme pour avancer, non pour reculer ».

Il est à noter que le ministre des Affaires étrangères Arreaza a participé à cette acte de solidarité avec le Venezuela dans le cadre du programme de travail qu’il avance lors de sa visite officielle en République portugaise, où il a rencontré le ministre des Affaires étrangères de ce pays européen, Augusto Santos Silva, qui a exprimé le soutien et l’engagement de son gouvernement dans le processus de dialogue avec le Venezuela à Oslo en Norvège.

Patricia Martínez, le 28/06/2019

Tiré du site du Ministère des relations extérieures du Venezuela

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).