38ème congrès PCF

9/10 novembre 2018 : Conférence départementale de l’Hérault, premières réflexions. Le mouvement initié par le "Manifeste" continue !

, par  Paul Barbazange , popularité : 7%

Il n’ y a pas deux sections, deux fédérations qui soient identiques. Les différences peuvent même être importantes. Menons chaque fois l’action, débats après débats, votes après votes pour que chaque communiste puisse avoir accès aux informations, aux réflexions sur l’évolution des situations... aux décisions par des délégations réellement représentatives.

Le mouvement initié par le "Manifeste" continue !

75 délégués représentant 15 sections des 20 du département ont participé à tout ou partie de la conférence départementale qui a finalement adopté le texte amendé par 50 voix pour, 4 abstentions et 5 contre. Délégation au congrès et conseil départemental ont été élus à l’unanimité.
Le rapport de la commission des mandats reflète entre autres l’état de notre parti : 19 actifs, 56 retraités. Pour les actifs : 3 sans emplois, 3 étudiants ou en formation professionnelle, 6 travailleurs du privé et 5 du public. 65 % des délégués sont des hommes ! Les périodes d’adhésion des délégués mériteraient certainement un examen. Les conférences de section ont élu 4 secrétaires de section de moins de 35 ans. C’est la réalité, forces et faiblesses.

Le vote final s’est déroulé après une journée et demie de débats sérieux, parfois rugueux mais toujours empreints de la volonté de continuer ensemble le PCF dans sa diversité. Au cœur du débat le sens du "Manifeste" devenu "Base commune", et ce qu’il fallait en faire : devait-il être radicalement ou fortement modifié ou tout simplement très fortement enrichi ?
Au final c’est la volonté diversement exprimée d’un enrichissement qui a dominé les débats.
Avec l’expression et l’examen de toutes les positions : de nombreux amendements inspirés ou proche du texte "Printemps de communisme" ont été tous repoussés chaque fois à une très forte majorité.
Le sort des nombreux amendements proches des thèses de la direction sortante (très légèrement majoritaire dans ce département lors du vote du 6 octobre) ont été eux âprement débattus avec des sorts divers en particulier sur deux thèmes : tout ce qui concerne le bilan de la direction sortante et les questions de stratégie électorale. De nombreuses demandes pour effacer ou réécrire des passages entiers ont été refusées.
Du côté de ceux qui avaient été avant le 6 octobre porteurs du "Manifeste", les amendements ont été également nombreux, mais l’enrichissement n’est pas venu que de là.

Les militants ayant soutenu la base commune ont unanimement voté le texte amendé.
Cela a un sens : l’enrichissement du texte est patent, à ma grande surprise il va sur certaines questions comme la nécessité de reconstruire une internationale communiste ou bien sur le niveau de ce que doit être le programme revendicatif des communistes (niveau du salaire minimum, condition de la défense de la Sécurité sociale...) beaucoup plus loin que le "Manifeste".
J’ai retenu également :
- Sur les questions d’écologie : un vote à la quasi unanimité pour le développement du nucléaire civil et de l’ensemble de ses techniques comme source d’énergie au niveau mondial.
- Des échanges vigoureux sur ce qui est l’ADN des communistes, pour les uns le rassemblement, pour les autres l’engagement révolutionnaire et les rassemblements dans cette perspective. (Révolution, rupture/dépassement)
- que la question de celui qui sera le prochain secrétaire national n’est pas venue en débats bien que sous-jacente sous la question de formulation du bilan.

Paul Barbazange, le 11-11-2018.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).