26, 27 Octobre 2012
5èmes rencontres internationalistes de Vénissieux Cuba, Vénézuela, Bolivie, Losurdo, Gastaud, Italie, Portugal, Tchéquie, Grèce, Chypre, Liban, Mali, Bénin, Sénégal, Irak...

, par  pam , popularité : 3%

Pour la 5ème année, les communistes de Vénissieux préparent leurs rencontres internationalistes, une occasion de dialoguer avec des communistes, des internationalistes de toute la planète. Car, il est impossible de résister en France sans comprendre que d’autres résistent ailleurs, face au même système économique qui fait de la mise en concurrence localement comme mondialement le cœur de sa domination.

La mondialisation est l’enjeu d’une bataille d’idées gigantesque pour faire accepter l’austérité ici, au nom des difficultés là-bas, imposer les décisions économiques ici au nom de la concurrence des autres, faire croire aux travailleurs ici que leur intérêt est d’écraser les travailleurs ailleurs, que les migrants n’ont peut-être pas le choix, mais qu’ils sont la concrétisation de cette concurrence qui nous écrase.

La solidarité internationaliste localement, à travers la solidarité des travailleurs Français et immigrés, internationalement à travers la solidarité avec les travailleurs que nos entreprises mondialisées exploitent ailleurs, est une nécessité de toute résistance dans la guerre de classe, de tout projet de transformation sociale.

C’est pourquoi les communistes de Vénissieux proposent ces rencontres qui créent des liens irremplaçables avec des communistes de nombreux pays. L’éclatement du mouvement communiste international, les bouleversements de nombreux partis, les contradictions entre des stratégies politiques opposées freinent cette solidarité internationaliste pourtant essentielle. Nous organisons ces rencontres dans le respect des positions de chaque parti, sans chercher à intervenir dans les discussions entre eux, mais pour permettre aux militants, notamment de Vénissieux et de l’agglomération Lyonnaise de mieux connaitre et comprendre les analyses des partis communistes sur toute la planète.

Cette année, les rencontres s’ouvriront le Vendredi 26 Octobre par une soirée spéciale jeunesse, dont l’organisation est confiée au Mouvement de la jeunesse communiste. Elle regroupera des représentants de mouvement de jeunesse communiste de différents pays : Portugal, Suisse, Grèce, Italie...

La journée du samedi 27 Octobre mêlera rencontres, débats, repas, stands, expositions, musiques pour une véritable fête internationaliste. Comme chaque année, les rencontres sont "habillées" d’une exposition, cette année du cinéaste peintre et photographe Bruno Boëglin à partir de son voyage au Nicaragua, rythmée par une intervention poétique slamée de Lee Harvey Asphalte improvisée sur les mots de la journée.

Nationalisme et internationalisme : de l’Amérique Latine à l’Europe

La matinée sera consacrée à la place des nations dans les processus révolutionnaires à partir des expériences d’Amérique Latine. Le débat sera introduit par Georges Gastaud, philosophe communiste auteur notamment du livre « Patriotisme et Internationalisme, Éléments de réflexion marxiste sur la question internationale », avec la présence exceptionnelle des ambassadeurs de Bolivie et du Venezuela.

Stalinisme, Eurocommunisme, PGE : l’autophobie communiste ?

L’après-midi portera sur l’histoire des partis communistes en Europe et leur situation face à la crise. L’objectif sera de placer les débats actuels autour des mutations de ces partis, de la place prise par le PGE, dans un processus historique engagé avant la chute du mur de Berlin avec l’eurocommunisme, mais qui prend son sens dans le rapport au stalinisme et au réformisme.

Ce débat sera introduit par le philosophe italien Domenico Losurdo, qui a proposé une lecture historique de cette "autophobie communiste" dans son livre Fuir l’histoire. Il sera entouré de communistes du PCF (Jacques Fath), du KKE, de Chypre, du PdCI (Italie) et les contacts se poursuivent avec le PCP (Portugal), et le KSCM (Tchéquie).

Les luttes de résistances à l’OTAN

A 18h, la dernière séance sera consacrée aux luttes de résistances à l’OTAN, notamment en Afrique et au Moyen-orient, pour tenter de comprendre un monde qui après la réinvention du socialisme latino-américain et le développement des BRICS, semble bousculé dans ce nouveau Moyen-Orient annoncé par la guerre étasunienne en Irak. La situation dramatique de la Syrie bouleversera peut-être le programme, mais nous avons aujourd’hui l’accord de communistes du Mali, du Sénégal, du Bénin, du Liban et d’Irak. Nous prendrons le temps pour connaître la position de communistes confrontés peut-être à de nouvelles formes d’intervention impérialiste contre la souveraineté des peuples. Le débat sera introduit par Francis Arzalier du collectif Polex.

Repas solidaire, chansons et musiques...

La journée se terminera autour d’un repas fraternel après une animation musicale qui donnera envie de chanter ensemble, pour faire vivre cette fraternité au cœur de l’engagement communiste sur toute la planète.

Invités :

- Jean Paul Guevara Avila, ambassadeur de la république de Bolivie en France.
- Jesús Arnaldo Perez, ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela en France.
- Domenico Losurdo, philosophe Italien, membre du PdCI, président de la Société hégélienne international (Fuir l’histoire, Éditions Delga et Le Temps des Cerises, 2007 ; Nietzsche, philosophe réactionnaire. Pour une biographie politique, Éditions Delga, Paris, 2007 ; Staline : histoire et critique d’une légende noire, Éditions Aden, Bruxelles, 2011).
- Georges Gastaud, philosophe et écrivain communiste. Secrétaire national du PRCF (La sagesse de la révolution, Pantin, Le Temps des cerises, 2008 ; Mondialisation capitaliste et projet communiste : cinq essais pour une renaissance, Pantin, Le Temps des cerises, 1997 ; Patriotisme et internationalisme, CISC , 2010.
- Jacques Fath, (à confirmer), coordination nationale du PCF, chargé des relations internationales.
- Bassirou Diarra, responsable du parti UMRDA (Union Malienne, Rassemblement Démocratique Africain), secrétaire général adjoint de la Présidence de la République.
- Sette Diop, Responsable en France du PIT (Parti de l’Indépendance et du Travail).
- Francis Arzalier, historien, collectif Polex, responsable de la revue Aujourd’hui l’Afrique, coauteur du Livre noir du capitalisme, Le temps des cerises, 1997 ; Expériences Socialistes En Afrique - 1960-1990, Le Temps Des Cerises - 2010.
- Rafah Alhity, Parti Communiste Irakien.
- Gilbert Kouessi, Parti Communiste du Bénin.
- Chrysanthie Therapontos, Communiste originaire de Chypre.
- Procopios Panagoulias, KKE (Parti communiste Grec).
- Hussein Sabbah, (à confirmer) Parti Communiste du Liban.

PS... pour contribuer à ces rencontres, s’informer, écrire sur ce site, laisser un message au 04.72.50.44.34

L’adresse originale de cet article est http://pcf.venissieux.org/Nouvel-ar...

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).