Mali : au sujet de la déclaration "lamentable" du PCF

, par  Jean-Pierre Page , popularité : 3%

- 1) A aucun moment la déclaration ne condamne l’intervention française, elle exprime des inquiétudes !

- 2) On dénonce les islamistes au Mali mais on ferme les yeux sur les islamistes en Syrie qui eux seraient des combattants de la liberté !

- 3) Dans le cas du Mali on suggère une solution politique dans le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Mali pas dans le cas de la Syrie !

- 4) On partage l’inquiétude des Maliens au sujet des intégristes mais pas au sujet de l’intervention française.

- 5) On se garde bien de préciser que Denis Allex était un agent secret Français de la DGSE, et on verse des larmes de crocodile sur les familles des otages français.

- 6) On ne dit pas un mot sur les aspects géostratégiques et en particulier sur les problèmes des réserves de gaz et d’hydrocarbures qui viennent d’être découverts dans cette région.

- 7) La guerre au Mali prolonge la guerre en Libye, elle obéit aux mêmes objectifs et elle peut s’étendre dans d’autres pays de la région.

- 8) Sans parler de la menace vis-à-vis de l’Algérie, qui par ailleurs se voit couper l’herbe sous les pieds dans ses initiatives diplomatiques en faveur d’une solution politique par la négociation. Tout cela bien sûr après la visite de Hollande à Alger !

- 9) Pas un mot sur la violation de la souveraineté de la Somalie dans l’opération sauvetage de l’espion français.

- 10) Pas un mot sur les victimes civiles maliennes et somaliennes.

- 11) Il n’ y a rien dans la Charte des Nations Unies qui prévoit ce type d’intervention, d’autant qu’aucun autre pays voisin n’agresse le Mali !

- 12) Il n’y a aucune proposition de réaction, de protestations, d’initiatives nationales ou internationales en relation avec des partis progressistes Africains !

Jean-Pierre Page

Paru sur le site Collectif Polex


Communiqué du Parti communiste français, le samedi 12 janvier 13 :

Mali : une intervention militaire qui comporte de grands risques…

Le Parti communiste français partage l’inquiétude des maliens devant l’offensive armée des groupes djihadistes vers le sud de leur pays. Ces groupes islamistes radicaux, avec leurs pratiques violentes, ont montré le danger qu’ils représentent pour la dignité humaine, pour les libertés, la justice et la stabilité du Mali et de toute la région.

Le PCF exprime une nouvelle fois son inquiétude devant la nouvelle et grave situation créée par la reprise de la confrontation armée au Mali. L’intervention militaire française comporte de grands risques de guerre et d’enlisement sans véritable solution durable pour le peuple malien et pour la reconstruction du pays. Cette intervention, suscite l’angoisse légitime des familles des otages car la vie de ceux-ci est sérieusement mise en danger. On sait d’ailleurs que Denis Allex, retenu en otage en Somalie, a été assassiné par ses "geôliers" suite à une opération de la DGSE dans la nuit de vendredi à samedi. Cela montre quels sont les périls dramatiques et les limites de ces opérations militaires.

Le PCF rappelle que la réponse à la demande d’aide du Président du Mali aurait du s’inscrire dans le cadre d’une mission de l’ONU et de l’Union africaine, réalisée sous drapeau de l’ONU, par des forces maliennes et africaines, dans le strict respect de la Charte des Nations-Unies, dans les limites imposées par l’exigence de la souveraineté malienne. La France, ancienne puissance coloniale, ne peut apparaître comme voulant poursuivre les pratiques dominatrices de la "Françafrique". Cette intervention militaire n’efface pas la nécessité de la recherche d’une solution politique et d’un dialogue avec les groupes de la rébellion non liés au terrorisme et respectueux de l’intégrité territoriale du Mali. C’est ce que demandent les résolutions de l’ONU.

Le PCF demande que les autorités françaises répondent aux lourdes questions posées par une intervention militaire déclenchée sur décision du Président de la République et engagée sans débat préalable au Parlement.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).