Entretien avec Ammar Bagdash, secrétaire du Parti communiste syrien

, par  Xuan

Le 16 décembre 2016 à 22:15, par Xuan En réponse à : Entretien avec Ammar Bagdash, secrétaire du Parti communiste syrien

Ci-dessous un post instructif de Jil Wachid

Bachar al-Assad, les "rebelles", l’intervention russe : qu’en disent les communistes syriens ?

La mouvance communiste est divisée entre trois organisations principales, auxquelles j’ajouterai le CCND, une coalition d’un certain poids politique incluant des communistes (et dont fait partie les Kurdes du PYD aux dernières nouvelles).

- LE PCS : soutien critique à Bachar al-Assad et alliance avec le Baas ; condamnation des "rebelles" et de leur fuite en avant dans la militarisation ; soutien à l’intervention russe ;

- Le PCS "Unifié" : soutien critique à Bachar al-Assad et alliance avec le Baas ; condamnation des "rebelles" et de leur fuite en avant dans la militarisation ; soutien à l’intervention russe ;

- Le "Parti de la Volonté populaire" : opposition à Bachar al-Assad et au Baas ; condamnation des "rebelles" et de leur fuite en avant dans la militarisation ; soutien à l’intervention russe ;

Le CCND : opposition à Bachar al-Assad et au Baas ; condamnation des "rebelles" et de leur fuite en avant dans la militarisation ; soutien à l’intervention russe.

Deux choses ressortent :

- Le positionnement par rapport au régime baasiste fait débat au sein des communistes syriens et "assimilés", mais un courant important soutient, non sans critiques, l’action gouvernementale ;

- La condamnation des "rebelles" et de leur fuite en avant dans la militarisation et le soutien à l’intervention russe font l’unanimité (ou presque : on trouvera bien des positions groupusculaires ou individuelles contraires en cherchant bien).

Quelle transposition en France ?

On ne peut que constater et s’étonner de prises de positions émanant d’organisations progressistes françaises sur la Syrie, en complet décallage avec leurs "équivalents" syriens.

Le "summum" étant atteint par le NPA et "Ensemble", chantres d’une "Révolution syrienne" fantasmée, comparant, avec une inculture politique crasse, la guerre en Syrie à une "guerre d’Espagne bis", exigeant l’armement des "rebelles" (comme si ce n’était pas déjà fait...) et condamnant de manière hystérique l’intervention russe.

Finalement, la position "internationaliste" se rapprochant, au jour d’aujourd’hui, le plus de celle des communistes syriens et "assimilés" se révèle être celle de... Mélenchon ! Même si c’est parfois sinueux, car partant plus d’analyses géostratégiques que politiques.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).