Passé au profits et pertes... pour le bonheur des profits ?

, par  Canaille le rouge , popularité : 2%

« Près des trois quarts des Français (72%) déclarent souhaiter l’organisation d’un référendum sur le traité européen instituant la "règle d’or" d’équilibre budgétaire, selon un sondage CSA pour l’Humanité à paraître ce lundi 27 août. »

Évident qu’en cas de référendum, Canaille le Rouge non seulement s’opposerait à cette règle d’or pour toutes les raisons exposées à longueur de ses p@ges depuis 2005, mais de plus ferait campagne active pour que ce refus triomphe.

Pour autant cela ne peut pas ne pas interpeler tous les républicains, tous les démocrates :

Les français ont déjà dit non.

Aller revoter revient à avaliser la forfaiture et blanchir les forfaits.

C’est quelque part institutionnaliser en France les pratiques imposées à d’autres peuples de l’UE que l’on fait et refait voter jusqu’à ce qu’ils se lassent alors que leur premier vote disait clairement leur opposition.

Disons le clairement, si manif il doit y avoir, le terme premier ne devrait-il pas être l’exigence du respect du vote du 29 mai 2005 ?

Le Monde écrivait alors :

Selon les résultats définitifs fournis par le ministère de l’intérieur, le non au référendum sur la Constitution européenne obtient 54,87 % des voix, contre 45,13 % pour le oui. L’abstention s’élève à 30,26 %.

"L’Union européenne va continuer à fonctionner sur les bases des traités actuels", a dit le président Jacques Chirac, peu après l’annonce des premières estimations. Il a assuré qu’il entendait défendre les intérêts de la France au sein des instances européennes "en tenant compte du message des Françaises et des Français".

Les choses peuvent-elles être plus claires ?

Revendiquer de revoter sur le même sujet est même un moyens de décrédibiliser le suffrage universel, c’est même le principe juridique fondateur du droit républicain de ne pas revenir sur la chose jugée qui est ainsi battu en brèche permettant une attaque nouvelle à la souveraineté.

Au moment où, comble de duplicité, Fanfan Blumollet annonce passer par le débat parlementaire alors qu’il disserte sur la souveraineté devant les Résistants acteurs de la Libération de Paris, exiger le respect du résultat de 2005 n’est-ce pas là la question de fond.

Ensuite les voix référendaires peuvent être utilisées pour préciser comment s’extirper du piège où le capital et ses séides ont entrainé la France depuis un demi-siècle, pour construire démocratiquement les institutions d’une sixième république qui est de plus en plus indispensable pour que la pleine souveraineté populaire puisse piloter la marche du pays.

Canaille Le Rouge

Lu sur son blog

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).