Quel rapport de forces après le premier tour des législatives ?

, par  Georges

Le 14 juin à 08:01, par Georges En réponse à : Quel rapport de forces après le premier tour des législatives ?

Bien sûr que j’ai voté pour une candidate NUPES, fraîchement habitant la circonscription de Damien ABAD qui dans sa propagande électorale se présente comme le candidat local au service de la population. Parlons alors des quantités astronomiques de zones blanches dans cet environnement montagneux, des lignes téléphoniques filaires non maintenues, des déserts médicaux, des fermetures de classe, de la disparition progressive de toute activité économique et la crise Covid a frappé de plein fouet le peu qui restait sur l’axe Belley Oyonnax.... Si je partage l’analyse de la lettre, je me demande toujours comment le PCF auquel j’ai adhéré en 1971 a fait pour en arriver là. Bien sûr j’ai quelques éléments de réponse ; ils remontent d’ailleurs assez loin dans le temps et plus particulièrement au congrès de 1976.... où il était beaucoup question de dictature du prolétariat et de centralisme démocratique. Pour moi l’activité militante ne pouvait être dissociée de l’apprentissage et du débat. Donc "les écoles du Parti" qui m’ont été très utiles pour mon engagement syndical dans ma vie professionnelle. Ma réunion de cellule, ma réunion de section, bureau de section, comité fédéral, en parallèle de l’activité syndicale tout en approfondissant en permanence la grande question démocratie syndicale, démocratie ouvrière....activité de classe, activité de masse....comme le chante Ferrat : "...ma France.... le journal que l’on vent au matin d’un dimanche..." Puis à travers les écoles... potasser "le manifeste de Champigny", diffuser "changer de cap"....puis comme un coup de massue sur la tête : "le Programme Commun".....avec François Mitterrand au congrès de l’internationaliste socialiste à Vienne annonçant qu’il allait prendre 4 millions de voix au PCF..... Malheureusement pour nous les vrais communistes, il a bel et bien réussi son coup.... A mon âge, mon avenir militant n’existe que quand je me retourne.... qui aujourd’hui pour faire vivre la cellule, la section ? le tract hebdomadaire ou à la quinzaine aux entreprises du quartier, rencontrer les syndicats les débats.... Lénine avait raison : "la lutte ça s’organise" ; effectivement ce n’est pas la génération spontanée ; c’est sans doute plus facile d’accepter l’intégration et de prendre le fric des voix des électeurs que d’aller collecter les cotisations des adhérents mais.... Aujourd’hui, il semble qu’ait germé un rassemblement en face de ce qui reste fondamental, quel que soit le nom qu’on lui donne : " l’exploitation du travail humain par la classe capitaliste ", sachant que le travail humain est la seule source de richesse de cette planète. De grâce faisons notre boulot pour que ce qui a germé se lève vraiment.

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).