Le manifeste, le bilan, le 22ème congrès

, par  remond gilbert

Le 9 novembre 2018 à 12:18, par remond gilbert En réponse à : Le manifeste, le bilan, le 22ème congrès

cn 46400 s’agit-il d’ un numéro de prisonnier victime du goulag de l’affreux Staline ? Tout le monde le sait sa dictature est égale a celle du conte Dracula, et bien sur n’a rien a voir avec le pouvoir exercé par le prolétariat ! Tant pis si ce n’était pas l’avis des nazis dont les armées ont tué 27 millions de soviétiques ni celui des impérialismes ligués, qui de partout se sont acharnés sur les frontières du socialisme en un seul pays ? Tant pis si de toute évidences les révolutions hongroise, polonaise, allemandes, italienne , autrichiennes ont été écrasée dans le sang ! Tant pis si Staline, n’était ni le premier secrétaire du parti bolchévique a cette époque , ni le responsable de l’armée rouge ! sans doute les soviets auraient du rester sous domination bourgeoise, s’en remettre a Kerensky et ses maréchaux putschistes en leur abandonnant le pouvoir, puisque d’un seul pays ! Non sérieusement sur tous les points que j’ai abordé dans mon texte, il n’y a que le marxisme léninisme qui doit être retoqué pour cause de dogmatisme stalinien ? On voit de quels côtés penchent vos préoccupations ! Curieusement l’un des enjeux de fond du texte vous échappe complètement , celui qui concerne l’élection de la direction du parti et de son secrétaire . Il s’agit justement de s’opposer a toute dérive présidentialistes c’est a dire a l’ouverture de la voie qui conduit a la personnalisation du pouvoir politique, ce qui en d’autres temps et d’autres situations conduisait au culte de la personnalité voir a la déification du grand dirigeant désigné ( par exemple le roi de France était le représentant de Dieu dans la nation, idem pour le Tsar). Et puis il y a cette petite finasserie assez hypocrite par quoi vous invoquez Marx puis Lénine comme deux entités séparées, deux stars en sommes du mouvement ouvriers, deux phares de la littérature politique qui n’auraient aucun lien entre eux et avec lesquels vous entretenez une relation affective :" j’aime le marxisme, j’aime le léninisme", relation de faire valoir a un autre sentiment vous permettant de mieux dire "je hais le stalinisme" ! Nous ne sommes pas sous les sun ligths pour briller dans des salons mondains en phase avec la pensée dominante, nous voulons être des militants révolutionnaires pragmatiques éclairés par une théorie qui leur dévoile les enjeux de classe a l’œuvre tout en leur donnant les outils efficaces nécessaires pour fabriquer l’avenir. Se réclamer de Marx et de Lénine c’est ne vous en déplaise être marxiste-léniniste dans notre tradition communiste. L’un a défini et analysé ce qu’était le mode de production capitaliste, dessiné une perspective pour en sortir, l’autre s’appuyant sur le premier a construit l’organisation pour le permettre et produits les stratégies de classes qu’elles se devait de mettre en œuvre pour réussir, tout en laissant a chaque fois une ouverture a la dynamique engagée, un espace a la critique de la phase écoulée. ( la lutte de classe se radicalisme sous le socialisme d’où la nécessité d’une vigilance active et démocratique des classes populaire appelée par l’un puis par l’autre dictature du prolétariat) Enfin sur la question de l’expérience soviétique, de son bilan , nos pensons qu’ il reste a faire et c’est ce que propose le manifeste et les amendements que nous voulons lui apporter, mais nous pensons aussi qu’ il reste a faire en dehors de toute dogmatique réactionnaire, qu’il doit se faire en tenant compte de l’ensemble des conditions ( interne et externes) qui l’ont travaillé .

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).