Le bilan : complaisant ou autocritique ?

, par  etoilerouge

Le 6 avril 2018 à 06:43, par etoilerouge En réponse à : Le bilan : complaisant ou autocritique ?

Et alors ? Le PCUS a suivi STALINE et LENINE en 1924 dans la construction de l’URSS ( 1924) . La NEP et sa fin dans les années 1929 et suivantes n’ont rien à voir avec la construction du socialisme dans un seul pays au demeurant une réalité. Aucun pays ne fait une révolution communiste victorieuse. La réalité est qu’ils sont seuls et que chaque militant le comprend et agit en fonction. Ce point de vue est accepté par l’immense majorité des bolcheviks hors TROTSKI. Quant à la fin de la NEP , ce n’est pas la conséquence du stalinisme dont personne ne sait ce que c’est scientifiquement mais la nécessité de se développer très rapidement face à des risques de guerre aperçus dès 1929 1930 et publiquement évoqués par STALINE. Nous avons dix ans pour faire le chemin que d’autres ont fait en 100ans ou nous serons exterminés ( STALINE congrès début 1930) est en gros la situation qui se présente. Les états capitalistes entrent en crise dans les années 30 et tout marxiste sait que la guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens. La NEP sera largement dépassée par les taux de développement tant agricoles qu’industriels de la période des années 30 que permet le plan, la collectivisation des terres qui permit de nourrir la population même pendant la guerre et l’occupation de la partie la plus développée du territoire, de mettre fin aux famines récurrentes dans l’ancienne russie, Croire que l’URSS pouvait poursuivre la NEP avec un développement mi capitaliste et correctivement socialiste et que le capital international ne se serait pas rué sur l’URSS est un enfantillage. Le capitalisme porte la guerre comme la nuée l’orage ( Jean JAURES). Les nazis ne sont que les factotums du capital international pour voler les richesses de a Russie hier ( 14 18)( 3945) et aujourd’hui comme on le voit. Le prétexte est changeant l’objectif est le même : le capital impérialiste principal ne peut se développer sans investir celui d’autres nations. La guerre est inévitable à cause du capitalisme.
Quant à l’utilisation de prisonniers à des chantiers importants cela me semble une meilleure situation que de les faire crever sans activité humaine dans des bagnes en calédonie, en algérie, en guyane ou ailleurs. Au demeurant les capitalistes ne dédaignent pas d’utiliser la main d’œuvre en temps de guerre pour les combats. Je passe sur la main d’œuvre quasi gratuiite existant dans les colonies de la FRANCE , des USA et de tous les pays européens de ce temps où ce ne sont pas seulement les bagnards qui sont utilisés mais des peuples entiers au risque de la décapitation, du fouet, du meurtre et pire... Alors l’URSS de STALINE dans ce contexte ce n’est pas un paradis mais ce n’est pas l’enfer capitaliste mondial hors certains centres très riches et développés. Je note que vous êtes incapable de citer ce qui pendant la période de STALINE modifie positivement l’URSS et le monde démontrant que vous avez baissé pavillon devant la propagande de l’UE USA pire que celle de GOEBBELS dans les années 30. Vu sans les immenses progrès effectivement on peut se demander s’il n’y a pas une erreur !!
Votre communiqué de STALINE à MOLOTOV ne change rien au problème et demande d’être annoté. D’où vient -il MOLOTOV et KAGANOVITCH n’ayant rien à voir avec la responsabilité des détenus.

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).