Le bilan : complaisant ou autocritique ? [résolu]

, par  CN46400

Le 1er avril 2018 à 08:23, par CN46400 En réponse à : Le bilan : complaisant ou autocritique ?_resolu_

Quoiqu’on dise, il n’est pas d’autre solution que l’union du prolétariat (ceux qui doivent travailler pour vivre). Mais si l’union oblige à des compromis de circonstances, elle n’implique nullement des concessions idéologiques. C’est, pourtant, ce qui a été fait en 76 lorsqu’il a été clair que le PCG profitait plus au PS qu’au PCF et qu’on en est venu, pour limiter les dégâts, à rejeter le concept de "dictature du prolétariat". Ce qui a induit dans nos têtes que l’état pouvait être neutre, c’est à dire non inféodé à la classe dominante, quitte à sous entendre que Marx était aussi, quelque part, responsable des crimes staliniens. Parce qu’en fait, on savait tous, que le déficit de crédibilité du PCF, par rapport au PS, était induit par le stalinisme et ses conceptions autoritaires du pouvoir, mais que, pour ne pas entraver notre solidarité de principe avec l’URSS, nous refusions de lancer, chez nous, l’analyse critique du concept stalinien du "socialisme dans un seul pays". Ce qui, entre nous, est encore refusé 25 ans après la disparition de l’URSS, arcboutés que nous sommes, sur le "déficit démocratique" de l’URSS, alors que ce n’est qu’un des effets du "déficit économique" induit par "le socialisme dans un seul pays".

Pour la route je propose de méditer, encore, une des dernières phrases du Manifeste de 1848 : Enfin, les communistes travaillent à l’union et à l’entente des partis démocratiques de tous les pays.
Les communistes ne s’abaissent pas à dissimuler leurs opinions et projets.

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).