Ouighours et Xinjiang expliqué en quatre minutes

, par  auteurs à lire , popularité : 2%

Voici un article complet sur les arguments de la Chine face à la propagande prise comme argent comptant – au delà des limites du vraisemblable – par les médias occidentaux avec en France quelques têtes de pont du bourrage de crâne comme France Culture qui promeut systématiquement par ailleurs la "réhabilitation" des collaborateurs nazis et de tous ceux qui se sont illustrés dans la propagande de la CIA. Mais en fait c’est une opération menée par une ancienne gauche convertie au libéralisme comme les gens du "siècle". Le passage de l’Humanité dans un tel pôle a privé notre pays d’un contrepouvoir médiatique. (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Un résumé pour une lecture rapide...

Ouighours et Xinjiang expliqué en quatre minutes

Le sujet extrêmement complexe et controversé des Ouïghours en Chine est rapidement démystifié ci-dessous. Fondamentalement, il s’agit de trois choses : le séparatisme, le terrorisme et la géopolitique.

1. Le nœud du problème concerne le séparatisme

◦ Une infime partie des Ouïghours demande leur propre pays. Ils l’appellent « Turkistan » et veulent qu’il soit créé à partir de la province chinoise du Xinjiang.

◦ Aucun pays dans l’histoire du monde n’a toléré le séparatisme et la sécession.

2. Les demandes séparatistes ne sont pas raisonnables

◦ Les Ouïghours représentent 0,7 % de la population chinoise. Et les séparatistes veulent le Xinjiang, qui est quatre fois la taille de l’Allemagne ou 16% de la superficie de la Chine ! Ça n’arrivera pas.

◦ Les Ouïghours des zones urbaines comme Urumqi sont laïques et ils ne veulent certainement pas vivre dans un État islamique dirigé par des extrémistes religieux.

◦ Enfin, les Ouïghours ne représentent même pas la moitié de la population du Xinjiang.

3. Les États-Unis bombardent les Ouïghours et d’autres musulmans, tout en diabolisant la Chine

◦ Il y a des milliers de terroristes ouïghours en Afghanistan. Et devinez quoi ? Les États-Unis bombardent et les tuent ! Oh, les États-Unis capturent également des Ouïghours et les envoient à Guantanamo pour y être torturés. Ces actions sont-elles meilleures que la Chine qui envoie les jihadistes à des programmes d’éducation et de formation professionnelle ???

◦ Les États-Unis ont dépensé 6 billions de dollars pour bombarder de nombreux pays musulmans et ont créé 50 millions de réfugiés musulmans au cours des 20 dernières années. Et les États-Unis pleurent sur les droits humains des Ouïghours ??

4. Bons djihadistes, mauvais djihadistes

◦ Les jihadistes ouïghours en Afghanistan ou en Syrie sont mauvais lorsqu’ils menacent l’OTAN / les États-Unis. Cependant, lorsque ces jihadistes retournent en Chine, ils sont dépeints par l’Occident comme des combattants de la liberté ou des victimes innocentes. Hypocrisie pure.

5. Rôle des États-Unis dans la création de djihadistes ouïghours

◦ Dans les années 1980, les États-Unis ont recruté, financé, formé et armé des militants islamiques (« moudjahidines ») du monde entier pour combattre l’URSS en Afghanistan. Sans surprise, des milliers d’Ouïghours ont rejoint ce jihad, puisque l’Afghanistan partage une frontière avec le Xinjiang.

◦ Les militants ouïghours se sont entendus avec Ben Laden et ont créé un groupe appelé « Mouvement islamique du Turkestan oriental » ou ETIM, qui est désigné comme groupe terroriste par l’ONU.

6. Le terrorisme ouïghour en Chine et ailleurs est blanchi à la chaux par les médias occidentaux

◦ Les moudjahidines ouïghours ont perpétré des centaines d’attaques terroristes en Chine depuis 1990. Ces attaques vont des attaques au couteau et aux voitures, aux émeutes massives et aux terrifiants attentats suicides.

◦ Des dizaines de milliers d’ouïghours se sont rendus en Syrie et ont rejoint l’Etat islamique et Al-Qaïda. Ils veulent revenir en Chine et déstabiliser le pays.

◦ Cependant, le seul récit actuel en Occident est que la Chine, le grand méchant loup, opprime les ouïghours sans raison.

7. Les méthodes antiterroristes de la Chine fonctionnent

◦ Après 25 ans de lutte, la Chine a sévi contre les séparatistes et terroristes ouïghours. Le résultat est qu’il n’y a pas eu d’attaque terroriste depuis 2017.

◦ BTW, la Banque mondiale et plus de 50 pays musulmans ont envoyé des représentants pour évaluer ces camps de réhabilitation et ont loué les efforts de la Chine.

8. Combattre le djihadisme n’est pas facile

◦ Aucun pays n’a trouvé de solution simple pour lutter contre le djihadisme ou changer les mentalités des djihadistes radicalisés.

◦ Bien que la Chine puisse faire un meilleur travail avec une procédure régulière et la transparence, les efforts globaux sont raisonnables.

9. Les musulmans et l’islam ne sont pas opprimés en Chine

◦ Le Xinjiang compte à lui seul plus de 20.000 mosquées ; et toutes les grandes villes de Chine ont de grandes mosquées, certaines construites il y a mille ans. Il y a aussi 20 millions de musulmans Hui en Chine, mais ils ne se sentent pas opprimés. (Voir la vidéo à la fin de cet article).

10. Les ouïghours sont des musulmans modérés

◦ Les ouïghours ont traditionnellement suivi le soufisme, une version très modérée de l’islam qui est totalement différente du wahhabisme de l’Arabie saoudite.

◦ Les femmes ouïghoures portent de beaux vêtements colorés, adorent danser et chanter et ne portent pas de burqas. La tradition ouïghoure comprend même des boissons alcoolisées douces (appelées Museles).

◦ Mais si vous regardez les femmes séparatistes ouïghoures, elles sont toujours couvertes comme les sectes ultra-orthodoxes. Cela vous dit qui finance ces radicaux.

11. La Chine a aidé les ouïghours à prospérer

◦ La population ouïghoure a doublé au cours des 40 dernières années. Les ouïghours ont été exemptés de la politique chinoise de l’enfant unique.

◦ Le PIB du Xinjiang a été multiplié par 10 au cours des 20 dernières années.

◦ Il existe de nombreux acteurs, danseurs, chanteurs, athlètes, politiciens, etc. populaires ouïghours.

◦ Les ouïghours bénéficient d’un traitement préférentiel pour l’admission à l’université et dans d’autres domaines.

◦ La Chine veut que les ouïghours soient des citoyens heureux, prospères et fidèles.

12. Tout est question de géopolitique

◦ Le Xinjiang est un élément crucial de l’Initiative chinoise « Ceinture et route ». Chaque mois, plus de 1.000 trains de marchandises transitent par le Xinjiang lors du transfert de marchandises entre la Chine et l’Europe. Perturber le Xinjiang signifie perturber l’économie chinoise.

◦ Les États-Unis veulent juste contenir la montée de la Chine et mènent donc des guerres hybrides. De l’agitation du chaos interne à Hong Kong et du Xinjiang au chaos externe via Taiwan et l’Inde et à l’étouffement des entreprises technologiques chinoises comme Huawei et TikTok, le livre de jeu américain n’est qu’une géopolitique impitoyable.


Il existe également un diaporama sur les ouïghours et le Xinjiang.

Voir en ligne : L’article à lire absolument avant de parler des ouighours (sur histoireetsociété)

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).