Le capitalisme chinois... ?

Texte extrait du rapport officiel annuel du groupe Huawei, traduction automatique, accusé de tous les maux par les médias occidentaux... Ca ne nous dit pas la réalité des rapports sociaux dans cet énorme groupe industriel, mais en tout cas, un tiers des employés actionnaires électeurs d’une présidence tournante... une forme originale de propriété sociale ?

Huawei est une entreprise privée détenue à 100% par ses employés. Par l’intermédiaire du syndicat Huawei Investment & Holding Co., Ltd., nous avons mis en place un programme d’actionnariat salarié impliquant 96 768 salariés actionnaires. Ce régime est limité aux employés. Aucune agence gouvernementale ou organisation extérieure ne détient d’actions dans Huawei.

Huawei dispose d’un système de gouvernance d’entreprise solide et efficace. Les salariés actionnaires élisent 115 représentants pour constituer la commission des représentants. Cette commission de représentants élit le président du conseil d’administration et les 16 autres administrateurs. Le conseil d’administration élit quatre vice-présidents et trois directeurs exécutifs. Trois vice-présidents président à tour de rôle.

Le président par rotation dirige le conseil d’administration et son comité exécutif pendant son mandat. Le conseil d’administration exerce le pouvoir de décision en matière de stratégie d’entreprise et de gestion des opérations. Il est l’organe suprême chargé de la stratégie d’entreprise, de la gestion des opérations et de la satisfaction de la clientèle.

Dans l’intervalle, le président du conseil préside la commission des représentants. En tant qu’organe suprême de décision de Huawei, la Commission des représentants prend des décisions sur des questions importantes concernant l’entreprise, telles que la répartition des bénéfices, les augmentations de capital et l’élection des membres du conseil d’administration et du conseil de surveillance.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents