Le bilan : complaisant ou autocritique ?

, par  etoilerouge

Le 6 avril 2018 à 15:25, par etoilerouge En réponse à : Le bilan : complaisant ou autocritique ?

La République française est tombée. En 1794, en 1815 quant à ses acquis de la période. La guerre et la collusion des Europes féodales sont la raison. Pourtant la République en est à sa 5éme, les féodalités ont bien régressé. 1917 a eu lieu en tenant compte de 1792. Vous faites de la politique fiction : si STALINE eut poursuivi la NEP de LENINE !! La NEP ne progressait pas assez vite pour une guerre annoncée dès 1930. Quant à la CHINE vous semblez oublier que la NEP chinoise est partie de la victoire du camp socialiste sur le capitalisme, facilitant celle de la CHINE puis , la politique de KROUTSCHEV étant moins bonne que celle de STALINE la division de la CHINE d’avec l’URSS exploitée par les USA qui fournirent les capitaux nécessaires au developpement de la CHINE à partir des années 1971. Capitaux que jamais l’URSS n’obtint. Seuls les travailleurs forcés ont fait l’URSS ? Ce sont des surhommes ! Tout prisonnier peut travailler en URSS . Ce nombre n’a jamais été plus de 2 millions d’après toutes les sources sérieuses. Pour comparaison aujourd’hui c’est 5 millions d’américains marnent en prisons. Les soviétiques ont adhéré massivement à la construction de l’URSS. Penser la NEP possible alors que l’Allemagne dès 1924 veut sa revanche et n’a pas été écrasée par les vainqueurs de 14/18. Le peuple de France dut payer de 1871 à 1905( 34 ans) la dette allemande considérable sans parler de l’annexion. Les allemands après 1920 n’eurent jamais une telle dette, comme ils ne payèrent que 4 ans après la seconde GM sur pression américaine diffusant la chanson de l’Allemagne étouffée... L’histoire de l’Allemagne, méprisée par les vainqueurs se jetant dans les bras du nazisme et du militarisme c’est déjà la propagande de l’Europe et des nazis. Comme le montrent les travaux de LACROIX RITZ dès 1924 la chimie allemande première du monde impose ses décisions aux capitalistes français. Les USA jouent, en capitaliste concurrent de l’empire français la carte allemande. Mais l’Allemagne cherche à s’étendre à l’Est depuis longtemps...après avoir écrasé la France de Robespierre dit HITLER dans MEIN KAMPF. Nos dirigeants l’ont bien aidé. Les conditions d’une NEP dans les années trente ne sont pas réunies, l’URSS étant isolée non du fait de STALINE mais de la réalité. Ils sont seuls. Alors quand on est seul que faire ? Rendre les armes , se faire gentiment assassiner ? De 1917 jusqu’en 1924 les pays les plus puissants ont envoyé des centaines de milliers d’hommes combattre avec la minorité blanche : pour négocier des capitaux ? Soyez sérieux l’URSS se construit entre 1924 et 1941 soit 17 années. La NEP chinoise bénéficie de la paix relative depuis 1971 soit 47 ans et bénéficia pour sa libération des armées soviétiques comme d’ailleurs vous cachez que la CHINE de MAO et actuelle considère que le rapport KROUTSCHEV est un révisionnisme.
Un marxiste pourrait voir dans la désunion d’hier prenant fin aujourd’hui un retournement de l’histoire que la philosophie exprime. Le retournement en son contraire portant la contradiction à un niveau supérieur. La CHINE se rapproche des USA, obtient des capitaux, modifie son socialisme , s’éloigne du camp socialiste, l’affaiblit. Contrepartie à l’obtention des capitaux lorsque l’on est faible ? Puis l’URSS tombée, très logiquement les capitalistes impérialistes veulent réduire la concurrence et se retournent contre la CHINE. Et c’est la Russie capitaliste qui se rapproche de la CHINE créant un rapport de force face à l’impérialisme. La CHINE où la terre est propriété d’état, où existe un plan directif, possédant des capitaux, qui s’est développée pendant que l’impérialisme s’attaquait à l’URSS. La CHINE qui à une très puissante banque d’état etc.. Quant à la Russie qui sait, que la terre n’a pas toujours été vendue par des russes mais que ceux ci relancent le mouvement , affaibli, des KOLKOZES ?La NEP abandonnée serait une trahison de STALINE ? La NEP est une construction possible quand on dispose de temps et d’une certaine paix ce qui n’était pas le cas de l’URSS, qui prise dans la grave crise capitaliste des années trente, poussant à la guerre le capital ,menace le camp socialiste. Je dirai que STALINE a commis des erreurs , pas celle que vous citez puisque la centralisation des moyens et le premier plan dans l’histoire, la collectivisation des terres ont permis en10 ans de tenir tête à toute l’Europe( hors Angleterre) coalisée économiquement, idéologiquement, militairement contre l’URSS. La victoire sur le nazisme doit essentiellement au gouvernement de STALINE et au soutien massif des peuples d’URSS...situation qui fut le contraire en 14/18 où les peuples de l’empire se soulevèrent.
STALINE héros national ? C’est une question que se posent les peuples de Russie aujourd’hui .

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).