Le bilan : complaisant ou autocritique ?

, par  etoilerouge

Le 4 avril 2018 à 06:47, par etoilerouge En réponse à : Le bilan : complaisant ou autocritique ?

En réalité en citant le seul passage du manifeste vous refusez d’analyser déjà ce que peut être le prolétariat devenant la NATION, vous refusez les évolutions de MARXsuite à la commune de PARIS 23 ans après le manifeste qui va induire par MARX luimême la NECESSITE de la DICTATURE DU PROLETARIAT ( et non STALINE) en rappelant que MARXconsidère que tout pouvoir est le pouvoir d’une classe sur toutes les autres ce qui facile à démontrer en France aujourd’hui. Vous refusez le léninisme qui luimême s’aperçoit que la Révolution de 1917 ne s’est pas étendue au rste du monde et pas même à l’Europe mais que la contre révolution armée et financée par 14 pays européens et USA attaque alors la République des soviets et causerons 7 millions de morts. STALINE et les gouvernements soviétiques sont mis en accusation par KROUTCHEV et sa clique et parle lui de 600000 morts. Dans quelles conditions ? Les conditions d’action de l’URSSont permis aussi avec STALINE de vaincre non l’Allemagne mais l’Europe nazifiée qui se trouvait à STALINGRAD par exemple. A développer en moins de 20 ans un peuple, des peuples dont des dizaines de millions de musulmans pour une victoire qui a ouvert la porte aux jours heureux en France et ailleurs. Qui a accéléré et dynamité les empires coloniaux capitalistes et libéré la CHINE, communiste aujourd’hui première puissance économique du monde. Des insuffisances oui, des crimes d’état ? Quel pays n’en a pas et dans quelle situation les communistes massacrés partout ont-ilds du lutter ? Et aujourd’hui des couillons de première, incapables de défendre la classe ouvrière française passent leur temps a refaire le monde en le portant au déficit de socialisme ? Evidemment vous ne pouvez aller loin ainsi. Ces périodes que vous dites noires ont changé radicalement le monde. Il faut pour les comprendre une analyse marxiste et non des points blancs ou noirs et cette analyse existe : historique, économique, militaire etc...STALINE est vécu comme le plus grand dirigeant, le plus important par la majorité des habitants de la Russie actuelle après 25 ans de disparitiobn de l’URSSet 65 ans après sa mort et sa "condamnation" par des hommes comme SOLJENITSYNE notoire raciste antisémite félmicité par l’Union européenne et toute la smala pro capitaliste. Ce qui compte c’est la vérité pas les romans anti STALINE ou anti Robespierre. Atterrissez

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).