lepcf.fr : la lettre du 21 juin 2024

À lire sur Faire Vivre le PCF !

Cet email ne s’affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur.



info breves

A Mantes-la-Jolie, la municipalité ne célèbre plus la capitulation de l’Allemagne nazie

Publié le : 9 mai 2024

A Mantes-la-Jolie, la municipalité de droite a célébré le 8 mai 1945, square Brieussel, là où un monument a été érigé « aux victimes de toutes les guerres ». Cela est d’autant plus grave que les premiers intéressés savent très bien que cette date est celle de la capitulation sans conditions de l’Allemagne (...)

>

Articles

Le nazisme et le fascisme n’ont jamais été l’ennemi des Etats-Unis

Publié le : 10 mai 2024

L’un des mythes européen et américain est que le fascisme a été vaincu pendant la Seconde Guerre mondiale par les démocraties libérales, et en particulier par les États-Unis. Alors que les archives suggèrent que loin d’être éradiqué à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le fascisme a en fait été réaffecté, ou plutôt redéployé, pour remplir sa fonction historique première : détruire le communisme athée et sa menace, pour la mission « civilisatrice capitaliste ». Les diverses officines de sécurité nationale ont (...)

Le PCF est-il en train de perdre la bataille des Européennes sans avoir (encore) perdu la guerre ?

Publié le : 9 mai 2024

Disons tout de suite que la perte de la bataille des Européennes dont nous analysons brièvement ici les raisons et que nous approfondirons demain à travers divers articles (cf. le blog Histoire et Société) n’est pas un avantage tactique, loin de là, dans la guerre contre l’impérialisme et le capitalisme qui paraissait entamé au 38ème Congrès. Simplement cela marque selon nous le fait que le PCF n’a pas de voie possible pour ses ambitions légitimes, s’il renonce à ce qui a toujours fait sa force : une (...)

Mali, Burkina, Niger et Sénégal, des expériences souverainistes complémentaires.

Par Roland Fodé Diagne

Publié le : 9 mai 2024

Les chantres du néocolonialisme françafricain, eurafricain et usafricain s’évertuent à opposer le souverainisme sénégalais issu des urnes et celui issu du parachèvement militaire des luttes des peuples du Mali, du Burkina Faso et du Niger. Leur doxa doctrinaire dans le sillage de leurs maîtres impérialistes est l’apologie décontextualisée de la « démocratie des urnes » tout comme la « démocratie multipartite » est érigée comme l’unique critère opposable aux démocraties populaires socialistes cubaine, (...)