Esclavage en Libye : merci l’OTAN ! - commentaires Esclavage en Libye : merci l'OTAN ! 2017-12-16T09:38:20Z https://lepcf.fr/Esclavage-en-Libye-merci-l-OTAN#comment2636 2017-12-16T09:38:20Z <p>Attention tous les hommes se réclamant d'une idéologie socialiste ne sont pas sains. Si, en effet, sous le régime de Kadhafi des progrès en matière de santé et d'éducation furent réels, l'homme avait une face sombre voire psychologiquement détraquée. A partir de témoignages recueillis sur place Annick Cojean a écrit en 2012 un ouvrage « Les Proies » sur la folie de ce personnage. Il semble bien qu'il ait fait du sexe une arme de pouvoir… Selon le témoignage de cette journaliste des milliers de femmes ont été violées par lui et ses hommes. Esclavage sexuel donc aussi à l'époque Kadhafi. C Crabère</p> Esclavage en Libye : merci l'OTAN ! 2017-12-13T20:36:50Z https://lepcf.fr/Esclavage-en-Libye-merci-l-OTAN#comment2631 2017-12-13T20:36:50Z <p>Kadhafi était un "tyran". Cette phrase me laisse perplexe.<br class="autobr" /> Tyran, c'est, comme totalitarisme, un mot de l'idéologie dominante, surtout pas traversé par le lutte des classes.<br class="autobr" /> Qu'est-ce que cela peut bien signifier, d'un point de vue marxiste-léniniste ?<br class="autobr" /> En revanche, on peut regarder les faits. Il n'y avait pas de chômage en Libye ; l'école et la santé étaient gratuites, comme dans tous les pays où une révolution avait porté les nationalistes arabes au pouvoir avec d'abord, chronologiquement, et ce n'est pas anodin, l'Algérie.<br class="autobr" /> Les travailleurs émigrés venus d'Afrique noire trouvaient en Libye un boulot, bien payé et bénéficiaient des mêmes droits que les Libyens.<br class="autobr" /> 46 % des universitaires étaient des femmes : c'est 35 % aujourd'hui en France pas tyrannique. Le mieux dans l'Histoire, ce sont les pays socialistes d'Europe de l'est et Cuba.<br class="autobr" /> Bien sûr Kadhafi était au départ anticommuniste, comme beaucoup de dirigeants nationalistes arabes des débuts, sauf Nasser. Mais regardons son évolution tant qu'il y a eu l'URSS et celle de Boumedienne, mort à Moscou, comme Nazim Hikmet.<br class="autobr" /> Il est temps de reprendre les critères marxistes objectifs et non les subjectifs venus de l'idéologie dominante pour juger tel ou tel régime politique. Pour ce qui est de la Libye, c'est, comme la Syrie, l'Irak et l'Egypte de Nasser, la bourgeoisie nationale, opposée à la bourgeoisie compradore ; un élément indubitable de la libération nationale face aux colonialistes.<br class="autobr" /> En quoi Kadhafi est-il plus tyran qu'Obama, Cameron, Hollande, Sarkozy, Trump, May et Macron ? Nous vivons sous la dictature de la Bourgeoisie monopoliste et impérialiste ; tout à parier que notre sort actuel est bien pire que celui de celles et ceux qui vivaient en Libye du temps du "tyran" Kadhafi.<br class="autobr" /> Et cela, même si notre combat est celui du socialisme qui n'a jamais été réalisé en Libye.</p> Esclavage en Libye : merci l'OTAN ! 2017-12-13T09:34:57Z https://lepcf.fr/Esclavage-en-Libye-merci-l-OTAN#comment2626 2017-12-13T09:34:57Z <p>Ce texte fait une analyse extrêmement juste de la responsabilité que portent les puissances occidentales qui ont déstabilisé la Lybie en voulant chasser, ce qu'il faut bien nommer, tout de même, un tyran. Saurons-nous pour quelles raisons réelles Nicolas Sarkozy sous la pression de BHL a décidé cette guerre après avoir reçu Khadafi, comme un prince, à l'Elysée à l'automne 2007 ? Saurons-nous qui a donné l'ordre de le tuer ? C'est une lourde responsabilité du quinquennat Sarkozy et oui on n'entend plus sur le sujet les va-t-en guerre de l'époque. Vous rappelez ces paroles de JL Mélenchon : « La première question à se poser est la suivante : y a-t-il un processus révolutionnaire au Maghreb et au Moyen-Orient ? Oui. Qui fait la révolution ? Le peuple. Il est donc décisif que la vague révolutionnaire ne soit pas brisée en Libye ». Il était partant aussi alors ? <br class="autobr" /> Cependant, au-delà de la Lybie, n'y a-t-il pas une certaine instabilité africaine qui risque de perdurer si les pouvoirs politiques qui s'exercent dans certains pays ne mettent pas en œuvre des actions concrètes pour procéder à un rajeunissement des dirigeants accompagné d'une révision profonde des constitutions ? On peut se demander pourquoi les organisations politiques de bien des pays africains permettent de laisser des hommes en place pendant des lustres…. Des noms célèbres Bouteflika, Mugabe etc. Le procès dit « des biens mal acquis » ne devrait-il pas encourager les peuples Africains à regarder d'un peu plus près les détournements d'argent ? Ce travail ne leur incombe-t-il pas à eux d'abord et à eux surtout ? <br class="autobr" /> Quant au retour des faits d'esclavagisme. Il faudrait relire aujourd'hui le livre de 2008 de Malek Chebel « L'esclavage en terre d'Islam » et l'excellent ouvrage du Professeur Tidiane N'Diaye « Un génocide voilé » qui met le doigt là où ça fait mal et qui , chiffres à l'appui, dénonce le génocide des Noirs en terre arabo musulmane. Ce génocide caché a été d'une ampleur incroyable. La déstabilisation de la Lybie et ces faits avérés de vente d'esclaves rejoint la vérité de la vente des femmes Yézidis pour esclavage sexuel en 2014 par les soldats de l'Etat Islamique dont on a trop peu parlé. <br class="autobr" /> La guerre semble ramener toujours l'humanité à ses bas instincts et à ses terribles pratiques barbares. Nous aurions aimé au tournant du siècle vivre autre chose que cela. <br class="autobr" /> Chantal Crabère</p>