Le débat entre communistes s'amplifie... loin des lundis de la gauche... - commentaires Le débat entre communistes s'amplifie... loin des lundis de la gauche... 2016-03-01T13:07:11Z https://lepcf.fr/Le-debat-entre-communistes-s-amplifie-loin-des-lundis-de-la-gauche#comment1698 2016-03-01T13:07:11Z <p>Souvent, lorsqu'on débat, on ne fait pas le partage entre ''Quel parti (théorie,programme,organisation . . . etc) ? '' et ''Quelle action en fonction de la situation politique à un moment donné ?''<br class="autobr" /> Refuser dans un programme la monarchie présidentielle et la Ve République n'empêche pas d'agir sur cette élection car elle s'impose à nous. En octobre 1962, par referendum, les Français se sont prononcés à 62 % pour ce type d'élection (77 % de votants) ; si aujourd'hui ils devaient se re-prononcer, je pense qu'une nette majorité dirait : ''oui'' ! Alors pour un PCF 2 possibilités : soit ne pas participer à cette élection-piège ou soit s'y inscrire pour faire évoluer la situation vers l'abandon de ce type de vote. JLM propose de changer de République tout en se présentant à cette élection-piège ; faut-il suivre dans ce sens ou pas ?<br class="autobr" /> Débattre de cela n'est pas ''abandonner'' les principes marxistes-léninistes auxquels j'adhère, comme le dénoncent nombre de contestataires de la direction actuelle du PCF !<br class="autobr" /> Si le communiste que je suis vivait en Iran, pays où il n'y a pas de candidats communistes, qu'aurait-il fait aux dernières élections ? Personnellement j'aurais voté comme la majorité des jeunes de Téhéran qui ont élu 30 réformateurs et 0 conservateurs, bien que ces réformateurs soient des islamistes et moi laïc ! Espérant ainsi que la situation politique en Iran évolue dans un sens plus démocratique !<br class="autobr" /> Même chose aux E-U où le candidat Sanders serait, en France, classé social-démocrate et dont son élection ferait avancer la réflexion ''socialiste'' dans ce pays connu pour son anti-communisme viscéral.<br class="autobr" /> Ce n'est pas de la compromission mais du sens tactique, cher à Lénine, qui ne cessait de réfléchir et d'agir dans l'intérêt de son peuple pour avancer sur la voie du communisme.</p> <p>Quant au débat '' Agir dans le parti ou en dehors (en se regroupant ou pas) ?'' , je considère que le PCF actuel, avec cette direction décriée, est plus qu'un parti.<br class="autobr" /> C'est une Histoire, une culture avec de grands dirigeants et penseurs qui y ont contribué (Thorez, Duclos, Marchais mais aussi Politzer,Aragon, Eluard, Picasso . . .) ; c'est aussi un journal (L'Huma), des éditions, des archives, un patrimoine immobilier (place du Colonel Fabien construit par Oscar Niemeyer . . .)<br class="autobr" /> On ne peut abandonner ces richesses ; il faut donc s'investir ''dans'' ce parti et y devenir majoritaires.</p> Le débat entre communistes s'amplifie... loin des lundis de la gauche... 2016-03-01T08:42:56Z https://lepcf.fr/Le-debat-entre-communistes-s-amplifie-loin-des-lundis-de-la-gauche#comment1697 2016-03-01T08:42:56Z <p>J'aimerais poser une question.</p> <p>Si, un fort mouvement de masses, comme en 1936 ou 1968 se produisait, et certaines conditions actuelles peuvent le laisser envisager, qu'est ce qui arriverait aux partis communistes ? (Le pluriel tient compte des diverses fractions et tendances).</p> <p>Il est probable qu'un grand nombre de travailleurs cherchent, dans les partis traditionnels de gauche, dans le parti communiste, (si une telle entité existe comme un parti capable de diriger la lutte pour le pouvoir) des orientations pour finir avec l'état actuel des choses.</p> <p>Y a t-il un programme qui répondrait à leurs attentes ? Peut-on se satisfaire d'une sortie de l'UE et d'un programme Keynésien ? Et si la Nécessité pousse vers d'autres sommets ?</p> <p>L'unité des communistes est l'unité sur un programme, sur une vision du monde. (Pas sur des vagues souvenirs et des nostalgies). Mais surtout sur une Méthode qui a été défini depuis fort longtemps. Sur des enseignements (oubliés), sur une très riche théorie.</p> <p>Revenir en arrière ? Refaire le Rapport de Waldeck Rochet ? Ca a été le commencement de la glissade.</p> <p>Hue, Laurent ne sont que le résultat de ces hésitations conscientes (mais "inévitables" pour certains) de Waldeck Rochet et de Marchais qui ont accepté nolens-volens le politicien de centre maquillé de gauche Miterrand. Hue, Laurent sont conséquents avec cette politique de subordination du PCF au PS.</p> <p>Qui a mené à la ruine le PCF certes mais qui vient de loin. Sans changer cette perspective (ce qui implique ne pas se contenter avec des mesures pour "améliorer le capitalisme" e.i. sortir de l'UE, proposer Keynes à la place de Lénine, ou "défendre la patrie" qui devient l'allié de l'impérialisme US ou qui agresse la Syrie et l'Afrique) point de salut.</p> <p>Sans construire une plateforme communiste, sans revenir aux fondamentaux, tout effort est voué à la même stérilité que l'on constate.</p> <p>25 ans et plus sont passés depuis "la chute du communisme", mais le capitalisme a donné la mesure des ses "capacités" et attend encore sa mise à mort. Sans les communistes cela ne se fera pas, mais il faut des communistes pas des social-démocrates ou de mencheviques.</p> Le débat entre communistes s'amplifie... loin des lundis de la gauche... 2016-02-29T08:24:11Z https://lepcf.fr/Le-debat-entre-communistes-s-amplifie-loin-des-lundis-de-la-gauche#comment1693 2016-02-29T08:24:11Z <p>Personnellement, je considère ces éléments du débat comme très intéressants, ils font évoluer ma réflexion.<br class="autobr" /> SUR L'AVENIR DU PARTI, <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Je suis absolument convaincu qu'il faut changer le parti dans un sens plus révolutionnaire. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Nous rapproprier l'idée et l'espoir du socialisme même si le modèle ancien doit être largement revu, <br class="autobr" /> mais cela devrait faire partie de notre combat. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Ne pas jeter avec l'eau du bain tout ce que le socialisme dit”réel” avait apporté. Envisager une réflexion sur les années 50 à 80 <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Prendre de nouvelles dispositions quant à l'Europe et aux traités dont le peuple français ne voulait pas. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Être plus offensif contre le PS, ce parti social libéral et même actuellement libéral uniquement. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Dans ce cadre j'estime nécessaire de se battre dans le cadre du congrès.</p> <p>SUR L'ELECTION 2017 ET JLM <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Mon analyse rejoint celle de Danièle. En 2012, JLM a incarné l'espoir jusqu'aux législatives où il a sciemment abandonné une stratégie nationale dont les communistes pouvaient tirer avantage, pour se lancer dans une bataille d'égo avec Le Pen. Trop de députés communistes ne l'intéressait nullement. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Depuis, quelque soient les erreurs du parti qui l'ont certes beaucoup aidées, il a plus souvent agi en adversaire du PCF, dénigrant, insultant, se posant en adversaire.<br class="autobr" /> je dirai en faisant un raccourci, que JLM a repris bien des attitudes de l'ancien socialiste qu'il est toujours. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Dans la situation actuelle, JLM semble bien être le seul choix possible. mais si je le soutiendrai en dernier recours, je ne vais pas faire son panégyrique aujourd'hui. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Bien sur, je trouve pathétique et totalement irresponsable, le discours de P Laurent sur les primaires. <br /><img src='https://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Bien pire encore cette illusion que nous entretenons sur la “gauche” incluant les socialistes qu'un miracle pourrait faire revenir vers un combat progressiste. Mais cela arrivera, que P Laurent attende quelques années : après sa défaite, nul doute que le PS défilera dans la rue pour les 35 h et la retraire à 60 ans. <br class="autobr" /> Patrick MALFAIT</p>