"Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" - commentaires "Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" 2015-12-02T23:48:41Z https://lepcf.fr/Saint-Denis-ma-ville-a-l-heure-islamiste#comment1538 2015-12-02T23:48:41Z <p>Je partage la plupart de tes convictions.<br class="autobr" /> Mais la république est bien en cause. C'est la forme institutionnelle de la dictature de la bourgeoisie. <br class="autobr" /> Les majorités successives ne sont que les représentants successifs de la classe dominante. <br class="autobr" /> Un exemple marquant aux élections régionales en Midi-Pyrénées-Languedoc Roussillon : <br class="autobr" /> la présidente du MEDEF régional est en position éligible sur la liste « socialiste » <br class="autobr" /> <a href="http://www.reveilcommuniste.fr/2015/11/la-presidente-du-medef-regional-en-position-eligible-sur-la-liste.html" class="spip_out" rel='nofollow external'>Réveil Communiste</a></p> <p>La république bourgeoise actuelle a émergé de la lutte entre capitalisme et féodalisme, au terme de révolutions et restaurations successives, lorsque les bourgeois et les aristocrates se sont réconciliés face à la Commune de Paris.<br class="autobr" /> Dès la Libération et malgré d'indéniables avancées sociales dues au rôle du Parti Communiste, au poids de l'URSS de Staline, aux luttes et aux sacrifices du peuple français, De Gaulle et les socialistes ont réprimé les luttes indépendantistes avec la violence la plus barbare en Algérie, en Syrie, à Madagascar puis en Indochine, et les luttes ouvrières ont été aussi réprimées dans le sang.<br class="autobr" /> Aujourd'hui le Parlement n'est qu'une chambre d'enregistrement, il n'y a plus d'opposition et le FN sert uniquement de repoussoir.</p> <p>C'est une autre République qu'il faut établir, une République Populaire, où le peuple impose sa dictature à la minorité des exploiteurs, décide de l'utilisation des capitaux, des rapports sociaux de production, de la ligne éditoriale des principaux médias, du commandement de l'armée et de la police, et de l'ensemble de la machine d'Etat. Et ceci afin d'éviter toute restauration capitaliste.<br class="autobr" /> C'est la seule solution crédible, la seule réelle alternative à la pseudo démocratie actuelle, où le peuple comme Sisyphe doit éternellement pousser son rocher en haut d'une montagne, croit avoir remporté un succès et le voit irrémédiablement redescendre jusqu'en bas.</p> "Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" 2015-12-01T18:10:17Z https://lepcf.fr/Saint-Denis-ma-ville-a-l-heure-islamiste#comment1533 2015-12-01T18:10:17Z <p>Un semblant d'Harmonie n'apparaîtra qu'au rythme de l'affaiblissement de l'impérialisme, de l'actuel ou de celui ou de ceux qui lui succéderont régionalement, jusqu'à la disparition du capitalisme sic Lénine.</p> <p>Ce n'est pas la république qui est en cause même si elle chancelle sur ses bases mais les majorités successives qui sapent ses bases, leurs alliés qui laissent faire et l'absence d'alternative.</p> <p>Pour ma part je suis convaincu que l'Austérité est consubstantielle à l'UE et à la monnaie unique mais qui relève le flambeau ?, ainsi que l'avaient fait les communistes et la droite républicaine pour chasser les forces d'occupation durant la seconde guerre mondiale</p> <p>Il faut lutter bien sur en prenant exemple sur nos aînés sur mais près des deux tiers de nos concitoyens restent l'arme au pieds faute de proposition jugées crédibles. les autres peinent à survivre.</p> "Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" 2015-12-01T14:31:47Z https://lepcf.fr/Saint-Denis-ma-ville-a-l-heure-islamiste#comment1531 2015-12-01T14:31:47Z <p>On n'attendra pas le socialisme pour agir mais il ne faut pas rêver sur les capacités de cette République-ci à établir des rapports harmonieux.<br class="autobr" /> Pour la renverser et établir une République Populaire, il est nécessaire de réaliser l'unité du plus grand nombre, où les différends religieux et culturels passent au second plan et relèvent de la morale personnelle, et réunir nos colères contre la minorité des exploiteurs.<br class="autobr" /> Naturellement ceci est incompatible avec la promotion d'une théocratie islamiste, tout autant qu'avec l'islamophobie.</p> "Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" 2015-12-01T14:18:25Z https://lepcf.fr/Saint-Denis-ma-ville-a-l-heure-islamiste#comment1530 2015-12-01T14:18:25Z <p>En France la laïcité, qui n'est certes pas apaisées même en faisant abstraction de l'islamisme, n'a pas attendu le socialisme pour être instaurée mais il est vrai que sa compréhension régresse dans l'opinion.</p> <p>Si nous attendons l'avènement du socialisme, sens marxiste du terme, le terrorisme dans ses manifestation les plus sanglantes n'est pas prête d'être éradiqué.</p> <p>Ceci étant le témoignage paru dans Marianne est le bien venu surtout pour qui sait que la classe politique française, dans sa quasi totalité, appelait à l'époque le gouvernement algérien à négocier avec le FIS.</p> "Saint-Denis : ma ville à l'heure islamiste" 2015-11-29T22:59:33Z https://lepcf.fr/Saint-Denis-ma-ville-a-l-heure-islamiste#comment1529 2015-11-29T22:59:33Z <p>Ce témoignage ne doit pas être pris à la légère, tout en se gardant de verser dans l'islamophobie.<br class="autobr" /> Michel Onfray signale à juste titre que l'islam - comme toutes les religions d'ailleurs - a deux visages et peut tout autant prôner une morale personnelle pacifique et fraternelle que légitimer une théocratie barbare et agressive.</p> <p>Or la république bourgeoise ne peut pas s'opposer à la théocratie islamiste pour deux raisons :</p> <p>D'une part elle est responsable de crimes de masse dans ces régions. Et on rappelle que le mandat français en Syrie ne s'est achevé qu'en avril 1946, un an après le bombardement de Damas sur ordre du Général De Gaulle. <br class="autobr" /> Ce n'était pas le premier. En 1925, une insurrection éclate dans la Syrie mandataire, à partir du pays druze. La révolte a gagné une partie du pays. A l'assemblée nationale le député communiste Jacques Duclos s'emporte : <i>"Quel est l'exploit principal du général Sarrail ?</i> [Haut-commissaire en Syrie] <i>Le bombardement de Damas. (...) jamais n'est apparue de façon plus éclatante la brutalité de la colonisation »</i>.</p> <p>D'autre part, la bourgeoisie française a elle-même attisé les flammes du terrorisme et appuyé les islamistes d'Al Nosra, afin de reprendre pied en Syrie par la subversion. Dans ces conditions comment le capitalisme pourrait-il réduire le terrorisme et apaiser les conflits religieux ?</p> <p>Seul le socialisme peut venir à bout du terrorisme et instaurer une laïcité apaisée.</p>