Comment actionner une politique réellement communiste - commentaires Comment actionner une politique réellement communiste 2013-07-16T17:16:23Z https://lepcf.fr/Nouvel-article,1918#comment1002 2013-07-16T17:16:23Z <p>Quand je dis que l'Europe n'est pas impérialiste, je veux dire par là, qu'elle n'est pas un Etat Europe, ce qui ne veut pas dire que les dirigeants Européens libéraux et sociaux-libéraux n'en rêvent pas. L'Europe n'est pas un Etat comme les Etats-Unis ou sa puissance par sa taille domine le monde économique. En Europe je pense que chaque peuple tient à garder sa souveraineté pleine et entière, cela gène certainement ceux qui sont aux commandes actuellement et qui rêve d'un Etat Européen. Mais il faut bien organiser des échanges commerciaux et pour l'heure ils sont ce qu'ils sont. On le voit bien l'Euro tel qu'il a été mis en place leur pose problème, il n'avait pas prévu que le capitalisme rentre en crise par cycle, ils n'ont pas lu Marx, il veulent surtout l'ignorer. De plus ils se sont donnés comme base de ne pas dépasser les 3% de déficit. Pourquoi 3% va donc savoir. De plus l'émission de billets est tout à fait arbitraire, ils ne sont pas redistribués dans l'économie réelle, etc etc, bref l'Euro c'est la chienlit.</p> <p>Ce qui ne veut pas dire qu'il ne nous faut pas voir comment, à partir de cette situation, mettre de la cohérence là-dedans sur des bases sociales saines. A savoir partir de la reconnaissance de la valeur Travail comme base d'échange. Pour moi je considère que c'est le travail productif et non productif qui doit être pris en considération pour bâtir une autre économie. Nous n'avons pas à rentrer en compétition avec les autres Etats Européens mais pratiquer un commerce d'échanges équitables. Cela vaut bien entendu pour le commerce mondial. Si on retournait au Franc nous ne pourrions pas proposer une monnaie commune basée sur de nouveaux critères économiques. Et pour moi c'est une évidence il nous faut penser à une économie communiste et une croissance sociale pour innover. A tirer ce fil là, nous pouvons aller très loin, mais à une condition que les salariés dans les entreprises s'approprient les pouvoirs de décisions, c'est à mon avis le nerf de la guerre. C'est un des piliers de la Démocratie Communiste qui peut déraciner le capitalisme.</p> <p>La seule façon de faire barrage à toutes les velléités impérialistes et elles ne manqueront pas de continuer, c'est d'y répondre par l'internationalisme prolétarien qui reconnait la souveraineté et le respect de chaque peuple dans le monde tout comme en Europe. Et bien entendu d'être en capacité de proposer une économie communiste qui tienne la route en ce qui concerne la France et à chaque peuple d'en imaginer la leur.</p> <p>Je sais que je bouscule, dans ma façon de voir les choses, mais je m'inscris dans la recherche d'innovations politiques en partant de la réalité en France et en Europe pour tout transformer. Au fond ma base de réflexion n'est pas le réformisme, par une prise du pouvoir par le haut, mais en partant de ce que j'ai compris de Marx de prendre chaque élément pour sortir du contexte capitaliste existant de les mettre en cohérence pour qu'une action politique se mettre en marche dans un tout autre registre que ne le conduit actuellement le Parti. Je constate que mes textes passent sur votre site mais ont du mal à voir le jour sur pcf.fr. Je ne peux y produire que des commentaires ici où là, les derniers ont été sur les textes des économises communistes sur le site pcf.fr. Mais il faut bien voir aussi que les divisions internes n'auront plus court qu'à partir du moment où de nouvelles idées pourront balayer toutes nos rancœurs parce que de nouvelles pratiques verront le jour. Cela n'est possible que si la Direction Nationale ne reste pas repliée sur elle-même. Le Parti pour l'instant n'a pas explosé et c'est une chance, alors si on se met à construire du communisme et du socialisme et si on a une bonne méthode de travail la Désignation par Reconnaissance, alors une franche fraternité va réapparaître j'en suis convaincue. Pour cela les membres du CN ont un rôle très important à jouer.</p> <p>Je ne me projette pas avec ce qui a existé, mais avec ce que nous n'avons pas pu ou pas su faire pour construire du communisme. Nous l'avons délaissé, résultat nous ne l'avons pas fait évoluer. Par exemple ce n'est pas parce que l'Europe est, ou à été le berceau de l'impérialisme et du colonialisme, qu'il ne faut pas voir comment en sortir avec une projection sur un communisme réinventé, régénéré. A cet effet les deux textes de Jean-Claude Delaunay et particulièrement le passage sur la Chine nous ouvrent des horizons de réflexions, tout en restant très vigilant. La Chine deviendra un immense pays très riche, mais je m'inquiète quand ils achètent des territoires partout dans le monde. La Chine si elle ne se dote pas d'un prolétariat très éduqué industriellement et politiquement, elle pourra elle aussi basculer dans une forme d'impérialisme que nous ne pouvons pas imaginer. Rien n'est jamais acquis à l'homme tout peut se transformer vers le meilleur, comme vers le pire.</p> <p>Mais c'est bien connu nous sommes les meilleurs. Faut bien se faire plaisir.<br class="autobr" /> Je ne te connais pas mes reçois mes Amitiés également.</p> Comment actionner une politique réellement communiste 2013-07-16T14:01:03Z https://lepcf.fr/Nouvel-article,1918#comment1001 2013-07-16T14:01:03Z <p>Tu dis que <i>" L'Europe n'est pas impérialiste, pour autant le marché économique Européen est totalement capitaliste."</i> ...l'Europe est pourtant le berceau de l'impérialisme, lui-même à l'origine de deux guerres mondiales, qui n'ont pas mis fin à ce stade particulier, <i>"suprême"</i> du capitalisme.</p> <p>On peut dire que les USA sont maintenant l'impérialisme dominant, ou bien que certains pays européens n'exercent aucun empire et qu'ils sont dominés par d'autres, mais ça ne signifie pas que l'impérialisme ait été éradiqué en Europe.<br class="autobr" /> L'impérialisme a pour fondement le capitalisme et il n'est pas aboli par la volonté affichée des législateurs bourgeois, tant que le capitalisme n'a pas lui-même disparu.<br class="autobr" /> Après la création de l'Europe, il y a bien eu l'affaire de Suez, les guerres d'Indochine, de Corée, d'Algérie, c'est bien de l'impérialisme n'est-ce pas ?<br class="autobr" /> Que signifie aussi le démantèlement de la Yougoslavie ?<br class="autobr" /> La France est précisément l'exemple le plus flagrant et le plus actuel des ingérences et des guerres d'agression en Afrique et au Moyen Orient, où elle intervient directement ou par terroristes interposés.<br class="autobr" /> On ne peut pas comprendre la nature des conflits entre Airbus et Boeing si on fait abstraction des monopoles impérialistes et de leur concurrence.<br class="autobr" /> De même on ne peut pas comprendre les relations entre la France et l'Allemagne si on veut se persuader qu'il n'y a là aucun impérialisme. <br class="autobr" /> Il y a impérialisme de part et d'autre. Ce qui s'est passé en Grèce et en Italie illustre parfaitement la domination de nos banques et de nos assurances comme celle des allemands.</p> <p>Amitiés</p>