PCF : Le congrès du communisme bobo - commentaires PCF : Le congrès du communisme bobo 2012-11-18T19:32:24Z https://lepcf.fr/PCF-Le-congres-du-communisme-bobo#comment708 2012-11-18T19:32:24Z <p>Qui est ce Descartes déjà ? De quel parti est-il ? C'est peut-être Martine Aubry, qui sait... Où Jospin et Hollande... Attention, donc.</p> PCF : Le congrès du communisme bobo 2012-10-23T23:12:21Z https://lepcf.fr/PCF-Le-congres-du-communisme-bobo#comment697 2012-10-23T23:12:21Z <p>Descartes écrit bien, mais à vouloir trop prouver il s'égare en route et le féminisme a bon dos. je n'ai rien contre le féminisme, je suis contre le baratin en lieu et place de texte politique.</p> <p>Honnêtement j'ai beau être un opposant résolu à la ligne directionnelle je n'ai jamais entendu parler d'un "GDL". et vous ?<br class="autobr" /> Le parti est dirigé par une équipe très en dessous de sa tâche pour le dire gentiment, mais peu importe leurs orientations sexuelles.</p> PCF : Le congrès du communisme bobo 2012-10-21T21:06:50Z https://lepcf.fr/PCF-Le-congres-du-communisme-bobo#comment692 2012-10-21T21:06:50Z <p><strong>Note au webmestre :</strong><br class="autobr" /> Attention : dans la transcription du texte de Descartes, tout le passage sur la Nation doit être identifié comme faisant partie du compte rendu de la séance du Comité National du PCF des 13 et 14 octobre. Là, on peut croire (en lisant vite) qu'il s'agit d'un texte de Descartes lui-même…</p> <p><i>Que dire, alors, de la nation ? Nous en portons une conception qui se situe aux antipodes de la vision identitaire et ethno-culturelle qui teinte les discours de la droite, sous l'influence de son extrême. La nation est pour nous un lieu essentiel du faire peuple et de l'exercice de la démocratie. Un lieu essentiel de l'internationalisme. La nation française elle-même s'est forgée dans la Révolution. Elle peut être fière de sa diversité régionale, en particulier linguistique. Elle est habitée d'une culture ouverte et en mouvement dont le monde a besoin. Au même titre qu'il a besoin de l'apport des autres nations de l'Europe et du monde. Depuis l'aube de notre histoire, les échanges entre les peuples nourrissent les représentations qu'ils se font d'eux-mêmes, leurs cultures communes et leurs façons de vivre. Partout, au coeur de la vie quotidienne dans les villes du monde, c'est cela qui se poursuit. C'est pourquoi l'idéologie xénophobe du nationalisme est une dangereuse fumisterie. Convaincus qu'il est vain d'enfermer toute tentative de changement dans la seule nation, nous proposons d'en refonder le principe pour reconstruire de l'unité sur les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité. Dans le même mouvement, il sera possible d'inscrire cette refondation dans une quête de mondialité. C'est-à dire un processus permanent d'humanisation de l'humanité capable de bousculer la mondialisation capitaliste et d'opposer aux affrontements identitaires la force d'un monde interculturel. De tous les pays, unissons-nous.</i></p> <p>Cette citation devrait donc être en italique sur fond gris.<br class="autobr" /> Ce serait plus compréhensible. Même si tout lecteur attentif aura rectifié de lui-même.<br class="autobr" /> Inutile évidemment de publier cette remarque…</p>