Les gilets jaunes et la lutte des classes

, par  CN46400

Le 29 novembre 2018 à 09:26, par CN46400 En réponse à : Les gilets jaunes et la lutte des classes

@ collet
Pour moi le communisme c’est une société sans classe ni état, donc sans police, sans armée et sans impôts. Mais cela n’est pas envisageable tans que le capitalisme sera dominant sur la planète. Il faut donc envisager une société intermédiaire, le socialisme (Engels), qui est à l’ordre du jour et qui a déjà une histoire. La solution autarcique et étatique, sans capitalisme (propriété privée du capital), essayée en URSS, a été un échec. La solution Deng Xiao Ping, dérivée de la NEP de Lénine, est pour le moment, une réussite (la moitié de la population est sortie de la pauvreté).
En Chine comme dans la NEP, les capitalistes ont tous les pouvoirs dont ils disposent dans les pays capitalistes sauf un : le pouvoir d’état que, chez nous, ils commandent à travers le "comité" décrit par Marx ! C’est le PCC, représentant des intérêts du prolétariat, qui gère et contrôle, en fonction de ces intérêts prolétaires, la société toute entière, c’est lui qui domine l’état.
Bien sûr, en Occident, nous partirons d’une société plus évoluée que les chinois en 1980. Les compétences, et les productions sont bien plus diffusées, dans la société occidentale, que dans la Chine de 1980. Ce qui veut dire que nous n’avons bien moins besoin du capitalisme qui, chez nous, a quasiment terminé son rôle historique, comme les seigneurs ne servaient plus à rien dès 1700 mais qu’on a continué d’entretenir jusqu’en 1789....parce que les états voisins les protégeaient.

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).