Nous n’avons pas peur du socialisme dans un seul pays

, par  CN46400

Le 23 juillet à 10:19, par CN46400 En réponse à : Nous n’avons pas peur du socialisme dans un seul pays

"Nous n’avons pas peur du socialisme dans un seul pays"
Curieux ce titre qui, en fait, ne résume qu’une courte phrase d’un article qui en comprend plus de 100
"L’URSS, choisissant la construction du socialisme dans un seul pays, a trouvé les ressources en elle-même de vaincre le fascisme et d’envoyer ainsi un signal de libération mondiale."
Comme si ce dogme, inventé par Staline, après la mort de Lénine, pouvait encore, 30 années après la disparition de l’URSS, se passer de la moindre critique. En fait, ici comme ailleurs, l’avenir appartient à ceux qui savent attendre, bientôt le PCRF finira bien par relire les tomes 32,33,35,36 et 45 des OC de Lénine, et y découvrira que le socialisme ne peut donner sa pleine mesure que si les forces productives sont suffisamment développées. En clair, si l’accumulation primitive du capital, fonction essentielle du capitalisme, est parvenue à un stade minimum, non atteint ni en Russie en 1917, ni en Chine en 1949. C’est pour cela que Lénine, dés 1918 et Deng Xiao Ping en 1980 ont choisi le "capitalisme d’état" commandé et contrôlé par le Parti communiste.
Et ce n’est pas parce que l’URSS a vaincu militairement les nazis (20 millions de pertes humaines) que la thèse stalinienne s’en trouverait validée. Quid de l’arrivée de Hitler au pouvoir en Allemagne, et requid des pénuries de produits manufacturés qui ont perduré jusqu’à la chute finale de 1991. Sans parler des millions de travailleurs forcés des fameux plans quinquennaux, qui ne sont pas pour rien dans la létargie militante qui a prévalu lors du holdhup eltsinien de 91.
La culture du passé du PCRF, toujours plus a-critique, me sidère continuellement. Plus patriotard que Déroulède ("les ouvriers n’ont pas de patrie" disait Marx), voilà qu’il considère la nation comme indépassable et sans doute éternelle dans une contrée ou c’est la bourgeoisie et son régime capitaliste qui l’ont inventée avant, développement des forces productives imposant, d’engager la supranationalisation dans l’UE. Laquelle, pour le moment, est aux ordres des principales bourgeoisies du continent, allemandes et françaises notamment, et pas l’inverse.

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).