Le bilan : complaisant ou autocritique ?

, par  CN46400

Le 10 avril 2018 à 09:41, par CN46400 En réponse à : Le bilan : complaisant ou autocritique ?

@ Dariokhos
Deux questions pour régler le pb de la "restauration" de l’après Bonaparte :
- Le code Napoléon, qui règle la domination de l’état par la bourgeoisie, a-t-il été aboli après 1815 ?
- Les biens nationaux ont-ils été rendus à la noblesse de l’ancien régime ? Ou bien a-t-on habillé les bourgeois avec des oripeaux de l’ex noblesse (Rothchid...)
Quand au "socialisme dans un seul pays", ta position était aussi la mienne avant 1991. Mais la chute de l’URSS m’a amené à revisiter Lénine, plus dans les détails que je ne l’avais déjà fait. J’en ai déduis que cette contre-révolution n’était pas explicable, comme le faisait, et le fait encore, le PCF par un simple "déficit démocratique". Lénine, à la suite de Marx montre que les situations révolutionnaires sont toujours le résultat d’une crise économique, pourquoi en irait-il différemment pour les contextes contre-révolutionnaires ? Et que c’était les lacunes économiques qui avait provoqué le "déficit démocratique" et pas l’inverse.
C’était quoi la crise économique en URSS ? Avant tout des pénuries de produits manufacturés pour le soviétique moyen alors que, comble des inégalités, la "nomenclatura" trouvait ces produits dans des magasins spéciaux. Et surtout, des analystes (E Tood..) faisaient remarquer que l’espérance de vie avait, depuis 1975, cessé d’augmenter et que la mortalité infantile s’était, même, sensiblement dégradée. C’est surtout cela que l’autoritarisme du régime servait à masquer, par exemple la campagne anti-alcoolique de Gorbachev....
Mais faire porter à Gorbachev, la pénurie de logements ou le coulage des chantiers me paraissait simpliste, c’est le principe même du système que j’interrogeais et ce, depuis Lénine. Et j’en suis alors arrivé à la contradiction entre la NEP et le "socialisme dans un seul pays". J’ai découvert que la NEP n’était pas, dans l’esprit de Lénine (OC), une situation provisoire, comme on me l’avait vendu jusqu’alors, mais un programme pour "plusieurs générations" (Contrat de 60 ans sur le Kamchaqua avec un consortium de capitalistes US)...etc. Mieux, que Lénine, avec les profits confortables qu’ils proposait aux capitaliste allemands et US, cherchait à les séparer de leurs collègues impérialistes coloniaux français et anglais, donc a sécuriser l’URSS tout en limitant les dépenses militaires.
A partir de là, la vue sur le "socialisme dans un seul pays" de Staline était différente, autarcie systématique, travail forcé, priorité au militaire, exode rural forcé, négligence de l’industrie légère. C’était déjà un exploit d’avoir maintenu ce système pendant 7 décennies...
Quand à la Chine actuelle, la parenté avec la NEP du "capitalisme d’état" défini par Lénine est évidente, mais ce capitalisme n’est plus celui critiqué par Marx. Les prolos chinois peuvent voyager (j’en ai même vu à la Fête de l’Huma) et constater que leur travail est, partout, reconnu. Et il ont, en plus, l’avantage sur les soviétiques des années de la "stagnation", d’être sûr que demain sera mieux qu’aujourd’hui....A coup de compétences, de compétitivité, de savoirs, l’état chinois accumule le capital matériel et humain nécessaire au socialisme ! En Occident c’est une phase qui ne sera pas nécessaire, comme le montrait Lénine quand il disait : nous avons assez de pouvoirs mais pas assez de savoirs que nous n’obtiendrons pas par surprise, qu’il faut donc négocier avec les capitalistes"

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).