Réponses à PCF : urgence face à la violence contre le peuple

, par  Joël Y.

Le 3 février 2016 à 11:09, par Joël Y. En réponse à : Réponses à PCF : urgence face à la violence contre le peuple

Un congrès de plus pour un parti de moins en moins communiste et qui suscite de plus en plus d’indifférence auprès des couches populaires. Le principal souci de Pierre Laurent est aujourd’hui de rassembler à lui tout seul, la "Gauche" : ce mot mériterait une définition plus précise, car cela nous éclairerait sur la ligne de conduite, la stratégie que compte adopter notre direction vis à vis du désastre électoral qui se prépare , un de plus et beaucoup plus grave pour le Peuple français, que la disparition de la forme de parti "communiste" que nous connaissons aujourd’hui sous l’étiquette PCF.
Nous allons couler avec le PS dont nous n’avons pas su nous détacher sur la question fondamentale de l’UE, qui est inséparable de l’"austérité" imposée aux peuples européens, et qui se traduit par des reculs sociaux tendant vers une véritable réduction à l’esclavage des travailleurs de ces pays (et ceux nôtre en prennent à leur tour le chemin) au profit des oligarchies des états les plus puissants.
On croirait, à lire ou entendre le choeur des pleureuses immobiles, commentant les mauvais coups, implorant Hollande Valls et les leurs de se "ressaisir" de "revenir à Gauche", qu’aucune d’entre ces pleureuses n’a vraiment souffert ou semble même été témoin directe de la souffrance populaire engendrée par "la concurrence libre et non faussée" devise européenne défendue et traduite dans les faits, dans les lois et les règlements par nos gouvernements. Si cela était le cas le PCF aurait mobilisé pour une lutte politique sur le terrain sans concessions face à l’offensive de classe : notre Parti sait faire pourtant, mais la lutte des classes n’est plus à l’ordre du jour, seules comptent les quelques places préservées à n’importe quel prix pour faire exister un appareil qui fonctionne malheureusement aujourd’hui par une nostalgie des heures riches soigneusement entretenue dans l’immobilisme et pour lui-même.
Pierre Laurent et ses amis refondateurs n’ont pas voulu mettre en action et se sont privés de la seule force qui vaille pour un parti communiste, celle des travailleurs les plus modestes, employés, ouvriers, petits paysans, artisans, auto-entrepreneurs ubérisés, travailleurs "détachés"... les plus nombreux, les plus exploités dans cette société inégalitaire.
Pourrons-nous encore redresser la barre, aller chercher avec une argumentation solide et combative enrichie des expériences révolutionnaires, de nos luttes gagnées, toutes celles et tous ceux qui de guerre lasse ne bougent plus, ne s’expriment aux élections que par l’abstention, arracher un à un celles et ceux qui se sont perdus dans la démagogie criminelle du Fascisme contemporain ?

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).