L'Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric - commentaires L'Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric 2019-03-01T17:58:58Z http://lepcf.fr/L-Humanite-en-danger-lettre-a-Patrick-Le-Hyaric#comment3682 2019-03-01T17:58:58Z <p>Totalement d'accord : Je participe au soutien financier à l'Huma mais j'entends, en retour, une remise en cause de la ligne éditoriale et une plus grande proximité du journal avec nos combats. ( internationalisme, historique, économique et social). Je me suis déjà ouvert sur ces questions de l'international. j'ai réclamé plus de solidarité avec le mouvement communiste. Le journal est sur une ligne éditoriale franchement sociale démocrate et parfois nuisibles pour nos combats. Malheureusement ces choix éditoriaux sont confortés par le fait que, pratiquement, aucun changement n'est intervenu à la suite du congrès, dans le secteur international du C.N.</p> L'Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric 2019-02-19T14:49:31Z http://lepcf.fr/L-Humanite-en-danger-lettre-a-Patrick-Le-Hyaric#comment3656 2019-02-19T14:49:31Z <p>En effet le combat continue pour que l'Huma redevienne vraiment le journal des communistes . Lagardère n'a rien à faire dans le capital de notre journal, les actionnaires véritables sont les communistes et leurs abonnés comme moi . L'huma doit aussi être le reflet de l'activité communiste dans les sections et cellules sur tout le territoire pour que tous les communistes aient envie de la lire et de la diffuser. Par exemple la Marseillaise a renouvelé son contenu , suite à la grave crise de diffusion sur le bassin méditerranéen, et elle obtient des résultats . L'huma n'est plus à l'ordre du jour permanent des organisations du PCF parce qu'elle a perdu son contenu révolutionnaire au profit d'un conglomérat d'opinions venant de partout qui souvent sont des bla-bla dignes des chaînes info . Ces derniers temps avec le mouvement des gilets jaunes il y a une sorte de rattrapage journalistique intéressant qui j'espère va se poursuivre . Notre combat révolutionnaire doit se situer au niveau de tous les exploités qui luttent , de la jeunesse lycéenne et étudiante qui cherchent une nouvelle société à construire où tous les jeunes pourront s'épanouir . Il faut que l'huma présente chaque jour une conception crédible sur tous les sujets de la nouvelle société à construire face à cette crise du capitalisme qui n'en finit pas. Construire dés à présent la nouvelle société communiste est une exigence moderne pour sortir la France du désastre économique et social dans lequel la grande bourgeoisie l'a entraîné depuis les années 70 . Il faut condamner les grands patrons et leurs valets politiques et administratifs sans aucun complexe dans leurs salaires pharamineux que ne justifie nullement leur soi-disant travail , il faut mener campagne pour la suppression de l'actionnariat frauduleux et spéculateur , il faut mener campagne pour que les salariés soient propriétaires de leur entreprise par l'autogestion et l'organisation coopérative. Bien des sujets de lutte réelle permettrait à l'huma de retrouver de l'audience parmi les travailleurs et la jeunesse et donnerait ainsi une actualité permanente à la construction de la société communiste pour remplacer le capitalisme en fin de vie historique.</p> <p>Bernard SARTON , section d'Aubagne</p> L'Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric 2019-02-18T20:51:08Z http://lepcf.fr/L-Humanite-en-danger-lettre-a-Patrick-Le-Hyaric#comment3655 2019-02-18T20:51:08Z <p>Quand l'huma redeviendra le journal du PCF , ( non des Réformistes destructeurs ) avec de vrais articles de<br class="autobr" /> classes (comme de nombreux cocos comme moi) je reprendrais l'abonnement .</p> L'Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric 2019-02-11T22:57:45Z http://lepcf.fr/L-Humanite-en-danger-lettre-a-Patrick-Le-Hyaric#comment3625 2019-02-11T22:57:45Z <p>L'Huma va mal : oui et ce n'est pas d'aujourd'hui. Mais l'Huma va mal parce que le PCF va mal et que l'Huma en est le reflet. Se rappelle-t-on que le marchand d'armes, Lagardère, en possède 20% vendus par R.Hue qui parade aujourd'hui avec les Macron ? Est-ce que cela n'a aucune influence ? La politique du parti n'aurait aucun lien avec les méventes de l'Huma ?... journal dont je ne suis plus abonné depuis longtemps.</p> <p>Exemple : dans le numéro de l'Humanité Dimanche du 3 janvier, une double page était consacrée à l'Ukraine. Comment se fait-il que l'Humanité Dimanche donne la parole aux putschistes de l'EuroMaïdan et à un partisan de l'oligarque Ioulia Timochenko ? En lisant que l'HD ose qualifier l'EuroMaïdan de « <i>manifestations citoyennes</i> », on a une pensée pour les victimes de ce putsch fasciste et de ses <i>snipers</i>, une pensée pour celles et ceux qui se sont fait massacrer à la Maison des syndicats à Odessa, à Vadim notre camarade du Komsomol brûlé vif par ces "gentils révolutionnaires" attendris par les valeurs européennes. Et enfin une pensée aux victimes de la guerre qui ravage le Donbass et aux communistes de cette région pourchassés par les bataillons néonazis (Azov). L'HD fait la part belle à ces salopards qui interdisent le Parti Communiste d'Ukraine et pourchassent les militants communistes. Avec l'Humanité, est-ce que ses lecteurs savent que l'Ukraine est dirigée par des néo-nazis, des banderistes ? Surtout pas, puisqu'ils sont pour la "démocratie européenne", alors que ceux qui voudraient en sortir (cf. en Italie), l'Huma et Le Hyaric les classe dans l'extrême-droite...</p> <p>Et pour sombrer encore plus dans ce crépuscule du journalisme, l'invité Andreï Kourkov (qui est un acteur et partisan du putsch) fait l'apologie de l'oligarque Ioulia Timochenko, qualifiée de « <i>véritable alternative</i> ». Alternative à quoi ? Celle qui louait le massacre d'Odessa par ces mots « <i>Je veux dire un grand merci à tous ceux qui, hier, ont combattu pour la défense d'Odessa et de l'Ukraine</i> » serait une alternative ? Celle dont le parti permet de recycler des néonazis et des banderistes ?</p> <p>Donc, oui, Hervé, je te rejoins quand tu dis que nous devons pouvoir discuter du contenu de l'Humanité et je soutiens ta démarche. Mais pour le moment, je ne vois rien venir et je crains que les réformistes qui le dirigent aujourd'hui s'enferment dans leurs certitudes et finissent par céder les 80% restant à la bourgeoisie...</p>