Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) - commentaires Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-06-01T14:49:28Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment240 2011-06-01T14:49:28Z <p>Quelques 1200 signatures à ce jour ... <br class="autobr" /> A l'aune de l'excellent site " lepcf.fr " ( dont il serait intéressant de connaître le nombre de visiteurs... ) c'est positif . <br class="autobr" /> Mais ce résultat, provisoire , reflète-t-il la juste proportion des <br class="autobr" /> électeurs communistes qui veulent continuer à voter communiste ? <br class="autobr" /> Je ne le pense pas ou plutôt... je ne le sens pas. <br class="autobr" /> Pour mettre en adéquation cet appel et cette attente, ne pourrait on pas réfléchir à d'autres supports pour cet appel afin de récolter des signatures par milliers ? <br class="autobr" /> Je pense à des bandeaux pub style " Avez-vous signer l'appel ..." sur d'autres sites, dans la presse, etc <br class="autobr" /> Ceci a un coût... organisons une souscription en commençant <br class="autobr" /> à solliciter les 1200 éclaireurs.. .</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-02-24T15:12:09Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment92 2011-02-24T15:12:09Z <p>jean luc melenchon dit clairement assumer l'héritage de francois miterrand.et nous coco devrions le laisser faire ; non mr melenchon je voterais pas pour vous méme si mon parti vous choisit contre vents et marées.je suis trop attaché a mon parti pour le voir disparaitre totalement par une election.car a chaque fois qu'on a pas voulu présenter de candidat on est tombé.et là il reste peu pour disparaitre.du coup je vais voir andre chassaigne au havre le 2 mars,au moins lui il est communiste.<br class="autobr" /> a nous de construire avec lui un vrai programme digne des attentes des salariés et retraites.seule façon de réafirmer notre opposition à masstricht.<br class="autobr" /> au parti depuis l'age de 16ans et j'ai toujours voté communiste et mes enfants aussi !</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-02-23T22:01:25Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment91 2011-02-23T22:01:25Z <p>Quelques remarques sur le texte pour une candidature communiste :</p> <p><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Un candidat communiste devra expliquer pourquoi le PCF participe à cette élection à laquelle il est opposé, pour montrer la nécessité d'une sixième république. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> les élections législatives devraient se faire en présentant des candidats au nom du PCF. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Non seulement les gens votent mais en permanence ils doivent avoir les moyens concrets d'intervention pour faire respecter le contenu du programme.</p> <p>Fraternellement ;</p> <p> Maurice FAURE</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-02-04T20:27:44Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment74 2011-02-04T20:27:44Z <p><strong>Transmis par Roger Coulon, Vierzon</strong></p> <blockquote class="spip"> <p>En réponse à l'appel de Réveil Communiste de discuter à Vénissieux de l'alternative au capitalisme je vous adresse cette modeste contribution. Je ne peux me rendre à Vénissieux.</p> <p>Elle résulte de réflexions tirées de la pratique militante dans des associations diverses, au comité régional, au bureau fédéral, à la municipalité de Vierzon, au conseil régional et au conseil général. Je souhaite qu'à Vénissieux les discussions fraternelles soient fructueuses. Il ne serait pas inutile d'en avoir un résumé substantiel.</p> <p>Très fraternellement.</p> </blockquote> <p><strong>Et maintenant ? </strong></p> <p>Le séisme révolutionnaire de Tunisie et d'Égypte ébranle le vieux monde. Aujourd'hui les choses ne sont plus comme avant. Cependant on ne peut pas prévoir l'issue. Le capitalisme à l'expérience et les moyens de la récupération.</p> <p>Les aspirations pour le pain, la paix, le travail, la démocratie, la liberté, le pouvoir par le peuple et pour le peuple (le peuple étant compris au sens large comme corps de la nation) sont celles des communistes. L'utilisation intelligente de l'information rapide, la révolte de masse, le courage et la clairvoyance politique du peuple tunisien comme du peuple égyptien si admirables et ont valeur d'exemple. C'est là vraiment la liberté guidant le peuple.</p> <p>La question de la présence utile donc incontournable d'un candidat communiste porteur d'un programme de rupture avec le capitalisme reste à l'ordre du jour. Mais sans attendre 2012 ne convient-il pas pour les communistes d'envisager dès maintenant un rassemblement populaire d'ampleur nécessaire et suffisante pour un changement durable de société ?</p> <p>Un rassemblement populaire très large dépasse le cadre du front de gauche. Il rassemble tous les républicains, d'abord à la base avec des objectifs précis.</p> <p>Le chemin pour construire une société où chacun donne selon ses capacités et reçoit selon ses besoins – en harmonie avec la nature- passe nécessairement comme première étape par la création d'une république réelle, démocratique et sociale, dotée d'une constitution nouvelle, s'inspirant de celle de 1793 et de celle de 1946, initiée par le Conseil National de la Résistance.</p> <p>Dans cet état démocratique, tous les responsables, tous les élus sont redevables et contrôlés par les électeurs, sans cumul des mandats, ou des responsabilités, sans délégation aveugle.</p> <p>Comment assumer dans la pratique le pouvoir du peuple sinon par la démocratie, le respect de toutes les libertés, le pluripartisme.</p> <p>Les différences de religion de philosophie, de statut social, d'opinion politique sont secondaires par rapport à la lutte de classe. Elles ne doivent pas être pour les communistes des barrières infranchissables pour tendre la main à tous les exploités. Ce qui est possible dans les associations l'est également pour de solides Comités du changement ayant pour mot d'ordre , par exemple « capitalisme, dégage ! ». D'autant que l'augmentation rapides des gains de productivité par le travail permet de satisfaire les besoins fondamentaux des hommes : la faim, la soif, l'habitat, le travail, la formation, la culture, le repos.</p> <p>Changer la vie en rompant avec le capitalisme par le peuple, avec le peuple pour le peuple n'est ce pas là l'objectif qui doit rassembler tous les communistes dans leur parti, le Parti communiste français ?</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-02-04T07:26:37Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment71 2011-02-04T07:26:37Z <p>Jean-Jacques et Christian évoquent avec raison cette "démocratie en guenilles" et l'urgence d'une constituante pour sortir de cette république des riches, ce qui suppose une intervention massive du peuple (et pas qu'une !)...</p> <p>Mais la conclusion leur semble évidente... C'est Jean-Luc Mélenchon, avec un staff de campagne pluriel, qui est la réponse, la seule et à vrai dire, sans qu'on sache bien pourquoi.</p> <p>C'est assez surprenant d'avoir une critique radicale de la forme présidentielle, et de considérer qu'il faut appliquer les recettes imposées par cette forme présidentielle... Car c'est bien la personnalisation médiatique que symbolise la présidentielle qui fait de Mélenchon un candidat potentiel... et pas des forces militantes, ni celles du PG, qui reste un mouvement "de petite taille",<span class="spip_note_ref"> [<a href="#nb1" class="spip_note" rel='nofollow footnote' title="dans ma région essentiellement rejoint par quelques élus qui ont quitté le (...)" id="nh1">1</a>]</span>, ni celles du PC qui n'a pas encore pris de décision, en tout cas officiellement...<span class="spip_note_ref"> [<a href="#nb2" class="spip_note" rel='nofollow footnote' title="lors des régionales, quand Mélenchon a proposé un "paquet" regroupant (...)" id="nh2">2</a>]</span>.</p> <p>Or, justement, pourquoi entre autres, la présidentialisation est-elle un piège ? C'est bien parce qu'elle pousse toutes les forces sociales à entrer dans une bataille de personnes, qui pousse petit à petite à la bipolarisation, pour arriver à détourner la traduction politique des luttes de classes en un vote utile pour des candidats "utiles"...</p> <p>Donc, plus on entre dans le jeu de cette élection présidentielle, plus on la favorise, plus le mécanisme infernal qui écrase toute alternative, toute dissidence, va se mettre en marche pour arriver à la même situation qu'en 2002 ou 2007... C'est dire que si Mélenchon est un bon candidat car il est un bon tribun, un bon "présidentiable", alors l'affaire est déjà pliée. Dans la fournaise médiatique du premier tour, il subira la même loi que Chevènement ou Bayrou. Au mieux, il sera utilisé un temps pour canaliser des mécontentements et les diriger là où ils doivent aller... vers le vote utile pour barrer la route à Sarkozy ou au FN...</p> <p>Mélenchon peut-il être autre chose qu'un candidat médiatique ? Peut-être, mais alors, qu'est ce qui fait qu'il est à priori le meilleur candidat ? Commençons par discuter de ce que les communistes peuvent gagner avant, pendant et après 2012, les questions politiques auxquelles il faut répondre pour bousculer cette machine médiatique infernale, pas pour y entrer, mais pour aider une part suffisante du peuple à en sortir, bref, avec quel programme, quels objectifs, et quelle campagne les communistes peuvent éviter le piège de 2012... Alors, on s'apercevra peut-être que la question de la candidature se pose très différemment...</p> Ne pas laisser le piège se refermer 2011-02-01T23:10:06Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment70 2011-02-01T23:10:06Z <p><i>reçu sur le site ...</i></p> <p><strong>Ne pas laisser le piège se refermer</strong></p> <p>Par Jean-Jacques Richard et Christian Staphe, militants au cœur des Vosges dans une vallée qui fut pleinement textile et qui subit les traumatismes inhumains des deux guerres mondiales (zone des combats et déportation massive.)</p> <p>Pierre Bachman, conseiller municipal d'Eguilles, s'est efforcé (Huma du 20 janvier 2011) de débusquer tout le sel antidémocratique de ce type de consultation. Mais quel que soit le candidat Front de Gauche que ses militants choisiront, il sera leur porte parole avec toute la personnalisation que ce scrutin porte en lui « comme la nuée porte l'orage. »</p> <p>Quelques mots pour commencer sur la démocratie en guenilles qui habille d'autocratie la société française de la commune avec ses 36 000 pouvoirs au palais républicain et son monarque, anachronique on ne peut mieux. En effet, son hôte y règne en souverain plus de deux siècles après les Cahiers de Doléances et la mise en place de la République avec l'apport conscient d'une colère à haute définition populaire.</p> <p><strong>Le règne de l'autocratie</strong></p> <p>La Bourgeoisie, au pouvoir avec des hauts et des bas, le peuple écrivant son histoire ou capitulant devant l'adversité, n'eut de cesse que de confisquer la démocratie à son profit. Elle sombra, entre autres, dans la honte du massacre de la Commune, de la collaboration Vichyste, des guerres coloniales et aujourd'hui dans la pédagogie du renoncement et de la capitulation devant le pouvoir de l'argent.</p> <p>Partout, sauf exception, l'autocratie règne : trop de Maires ou Présidents de Communautés de Communes pire d'agglomérations sont maîtres à bord, grands gestionnaires seuls habilités à comprendre la complexité du monde. Que dire alors des Présidents de Conseils généraux et régionaux ? En fait tout juste quelques milliers de « hauts » personnages à forte domination masculine confisquent le pouvoir qu'ils délèguent à des fonctionnaires chefs de services ou autres collaborateurs. L'élu majeur affirme à l'envi qu'il se bat pour vous, colporteur, de cérémonie en cérémonie, de ses vertus auto proclamées</p> <p>L'expérience, la pratique des élus communistes malgré les carcans financiers qui ne leur donnent plus vraiment les moyens de faire la différence devraient servir de démonstration qu'il est possible de pratiquer autrement et surtout démontrer qu'il est possible de changer si de nouveaux moyens en rapport avec les richesses produites abondaient les trésoreries communales</p> <p><strong>Un candidat tribun populaire</strong></p> <p>L'élection présidentielle et les législatives - le quinquennat jospinien dénaturant un peu plus les scrutins - outre le monarque évoqué plus haut transforment les députés en « fieffés » seigneurs modernes, scrutin d'arrondissement oblige. Le résultat ? Comme les promesses ne sont jamais tenues, les citoyens se désintéressent de la vie politique ou se laissent aller – on dirait que l'Histoire n'a jamais existé – à soutenir un parti fasciste qu'on doit nommer ainsi parce qu'un chat est un chat.</p> <p>Cette démocratie en guenilles si elle se perpétue est le meilleur garant de la survie d'un capitalisme moribond (de grâce, jetons donc aux orties ce libéralisme pédant.) quel que soit à l'arrivée le vainqueur ou de droite ou social démocrate.</p> <p>Il y a urgence à refonder notre démocratie : une constituante donc une nouvelle constitution avec des médias libérés, des entreprises forgeant des chaînes de paroles, des petits paysans cultivant la revendication, des restaurants du cœur et autres transformés en centre de rébellion et des pouvoirs à tous les échelons revigorés, tout un ensemble révolutionnaire que seules des intervention massives de notre peuple porteront sur les fonts baptismaux.</p> <p>Notre candidat Front de Gauche (et pourquoi s'arrêter en chemin ? Le NPA et LO n'ont-ils pas leur place ?) devra porter ces valeurs avec une dose de personnalisation loin de l'homéopathie. C'est dire, on n'y peut rien, c'est comme ça, qu'il devra être un tribun en puissance de convaincre. Les anciens se souviennent de Jacques Duclos !</p> <p>Jean Luc Mélenchon avec un staff de campagne pluriel est pour ces faits celui qui saura le mieux faire passer le message, avec, en complément obligatoire, une solide campagne militante qui sera surtout communiste. Qui donc pourra oser alors discourir sur l'effacement de notre parti. Communiste ?</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-23T21:16:06Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment65 2011-01-23T21:16:06Z <p>23 janvier 2011 exemple de message ou de lettre incitateur à signer l'appel du 4 décembre que j'ai envoyé aujourd'hui.</p> <p>Chers camarades, collègues, amis,</p> <p> Je voudrais vous convaincre de l'importance de signer l'appel du 4 décembre pour une candidature communiste. Cet appel qui a déjà recueilli plus de 700 signatures de militants PCF dans toute la France est essentiel pour que la tentation d'effacement du PCF en 2012 soit surmontée. On peut le lire et le signer en ligne et il importe peu pour cela d'être ou non à jour de cotises.</p> <p>Il ne s'inscrit pas dans le soutien direct à l'un des trois candidats communistes qui se sont fait connaître, André Chassaigne, André Gerin, Maxime Gremetz, même si les deux derniers l'ont signé, ainsi que Jean Claude Danglot, sénateur du Pas de Calais, Jean Jacques Candellier, député du Nord, et Jean Jacques Karman, conseiller général d'Aubervilliers.</p> <p> Il s'inscrit dans l'exigence d'abord du respect des statuts du parti et de la démocratie interne : le candidat doit être vraiment choisi par le militants. Pour le moment on s'achemine vers une proposition unique, en juin, qui devra être sanctionnée par une sorte de plébiscite, par oui ou par non, et le risque que cette proposition soit Mélenchon est important. L'assurance de ce dernier dans les médias semble montrer qu'il croit avoir obtenu des assurances fermes de certains dirigeants du PCF. Même si c'est le cas, ce que je veux ne pas croire, la décision finale dépend de l'équilibre des forces dans le parti.</p> <p>Ensuite dans le refus de se voir imposer une fois de plus un candidat des médias. Mélenchon pratique une communication tribunicienne efficace, mais il est évident que sa présence nous fait littéralement disparaître, et seules les déclarations de candidatures internes ont un peu ramené le projecteur sur le PCF. Tout est fait pour nous conduire à nous résigner à accepter un candidat sélectionné à l'extérieur. Or nous avons fait depuis 2007 de manière réitérée le choix du PCF, de la forme parti, et ceux qui s'étaient le plus fortement manifestés contre ce type d'organisation en ont tiré les conséquences en claquant la porte. La proposition de candidature Mélenchon est au fond la continuation de l'illusoire « politique autrement » c'est-à-dire la dictature de petits comités qui a abouti à la cacophonie des collectifs en 2006 et qui a enterré l'espoir suscité par le « non » victorieux du 29 mai 2005.</p> <p>Enfin, le risque est grand de voir le PCF en tant que force réelle disparaître en cas d'absence en 2012. Qu'on le veuille ou non, les élections présidentielles sont un moment clé de la vie politique en France, on peut même dire que pour la plupart de nos concitoyens et particulièrement ceux des classes populaires, c'est le seul moment où la politique les atteint. Y manquer, c'est disparaître de l'écran radar. Et les conséquences seront immédiatement ressentie aux élections législatives qui suivront immédiatement les présidentielles.</p> <p>Mélenchon est ce qu'il est et beaucoup, dont moi, peuvent le trouver sympathique, mais ses exigences vu son faible poids réel sont inacceptables. Tout au plus pourrait-il demander une circonscription gagnable avec notre appui, ou une présidence de région. Or il veut s'arroger avec la candidature un leadership extérieur sur notre parti, sans apporter aucune force réelle au pot commune (ni élus, ni militants, ni influence, ni réseau, rien !). Je rappelle que Mélenchon, ancien sénateur, n'a littéralement jamais concouru à aucune élection en son nom propre. Il s'agit d'une proposition, de sondeurs d'opinion, et plutôt faible dans le genre, très loin des objectifs irréalistes qu'il fait miroiter : deux chiffres, qualification pour le deuxième tour ( et dans ce cas d'ailleurs, victoire de Sarko !).</p> <p>On le crédite d'un bon score, mais à mon avis devant le « vote utile » il ne ferait pas mieux que les 6% du front de gauche en 2006 (européennes) et 2010 (régionales) et sans doute bien moins. Mais deux choses l'une : ou il cartonne, et il s'en servira pour passer à son deuxième projet, un « die linke » français où le PCF disparaitrait petit à petit comme le PCI a disparu en Italie, ou il échoue, et tout le monde aura perdu.</p> <p>Mélenchon, comme candidat de substitution peut attirer des sympathisants, particulièrement chez ceux qui pensent que notre parti est trop mou. Il prend comme modèle Georges Marchais (dont il pousse la caricature) et n'hésite pas à sortir du politiquement correct. Mais je pense que ce n'est qu'une posture. Il a beau jeu de critiquer l'Union européenne, alors que son parti (qui est vraiment rien autre chose que son parti personnel) a adhéré au PGE. Et son discours, si on en retire les provocations tactiques, est vieillot, marqué IIIème république, insignifiant sur les questions qui font monter le FN (sécurité et intégration) et creux sur les questions économiques de fond.</p> <p>Enfin, pour éviter la droitisation du champ politique français il vaut mieux un candidat estampillé communiste, même « droitier », qu'un socialiste de gauche dont absolument rien ne garantit les positions à terme.</p> <p>C'est pour ça qu'il me parait indispensable de gagner la bataille pour un candidat communiste en 2012. J'ai confiance que ce candidat, si c'est l'un des trois qui se sont proposés, saura faire bonne figure, et sera audible dans les classes populaires : Chassaigne qui peut réunir 70% des électeurs sur son nom dans sa circonscription, Gremetz, qui a été réelu à Amiens en 2007 malgré une primaire imposée par l'appareil local du parti, Gerin qui a reconquis aux socialistes à la surprise générale en 93 le siège historique de la banlieue rouge lyonnaise.</p> <p>Signons donc en masse l'appel du 4 décembre !</p> <p>Pasquale Noizet, Paris, membre du CN du PCF, Gilles Questiaux, PCF Paris XXème (membre du CE)</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-21T07:53:53Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment60 2011-01-21T07:53:53Z <p>Ou va le PCF ? La chronique hebdomadaire de F wurtz dans l'HumaniteDimanche de cette semaine nous donne une indication.On y voit une photo de P Laurent "tout nouveaun president du PGE" bien entoure.Voici ce que nous apprend Wurtz :"Autour de P Laurent....siegeaient DANS UNE EVIDENTE RELATION DE CONFIANCE MUTUELLE, Maïte Mola dirigeante feministe de la Gauche Unie d'Espagne (faut il rappeler que Izquierda Unida a ete le tombeau du glorieux Parti Communiste Espagnol, qu'auhourd'hui le peu qu'il en reste essaye de se separer d'Izquierda Unida comme en Asturies ),de Marisa Matias jeune depute du Bloc de Gauche ( formation composee de deçus des autres partis ,ne representant pas grand chose et qui comme on l'apprend dans la page d'a coté, p 80, soutien des le premier tour des presidentielles au Portugal le candidat socialiste Manuel Alegre ! si P Laurent se rend au Portugal qui va-t- il soutenir le candidat du PS ou du Parti Communiste Portugais qui a refuse d'entrer dans le PGE),d'Alexis Tsipras,le dynamique leader de Synaspismo en Grece (formation type blog de gauche,izquierda unida, Die Linke reformiste et anticommuniste,la encore P Laurent va-t-il soutenir cette formation ou le Parti Communiste Grec qui a ete le seul Parti qui a progresse au dernieres elections et qui a toujours refuse d'entrer dans le PGE)) ;<br class="autobr" /> Si on continue la lecture de Wurtz il y a naturellement un representant du Die Linke (!),une "progressiste hongroise" ( le Parti Communiste Hongrois a quitte le PGE en 2009),une "rouge vert" danoise (?) et Fabio LE COMMUNISTE ITALIEN c'est vrai qu'il en reste pas beaucoup apres que des liquidateurs comme Fausto Bertinotti un des fondateurs du PGE aient fait dsparaitre le PCI.<br class="autobr" /> Comme on le voit P Laurent secretaire du PCF et president du PGE (sans que l'on en ait jamais discute d'ailleurs) et bien entoure !!!</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-20T11:01:34Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment58 2011-01-20T11:01:34Z <p>Ce commentaire manuscrit d'un signataire de l'appel nous a été envoyé par courrier :<br class="autobr" /> <strong><br class="autobr" /> De l'utilité de la candidature communiste aux présidentielles dans la stratégie de remplacement du capitalisme par une république véritable<br class="autobr" /> </strong></p> <p>Texte de Roger Coulon, médecin à Vierzon, envoyé à Pasquale Noizet, daté du 15 janvier 2011</p> <p> La très dure guerre de classe menée par le capitalisme mondial financiarisé – les grands prédateurs de l'humanité et de la planète – ne peut être gagnée par les peuples sans lucidité concernant les mécanismes du capitalisme, ceux de l'exploitation de l'humanité par quelques hommes. L'analyse marxiste le permet. Depuis quelques années elle reprend vigueur.</p> <p>Tous les moyens possibles sont employés pour obscurcir les consciences, décerveler les individus consommateurs. On peut parler d'un tsunami idéologique permanent.</p> <p>La clairvoyante Rosa Luxembourg a dit voici un siècle « la bourgeoisie ne peut conserver les suffrages qu'en voilant délibérément ses propres aspirations de classe ainsi que les intérêts du peuple qui s'y opposent ».Pour « changer la vie » réellement, révolutionner les rapports sociaux, remplacer le capitalisme par une société basée sur la liberté, la démocratie, la justice sociale, la solidarité, appliquant la devise républicaine de 1789 « Liberté, Égalité, Fraternité », le Parti communiste français est par principe porteur de cette volonté de transformation sociale.</p> <p>Les Communistes n'ont d'autre ambition que d'être un outil de changement de vie, que d'aider le peuple à diriger une véritable république faite par le peuple et pour le peuple. Ils refusent de se contenter d'un aménagement du capitalisme à la marge.</p> <p>La campagne électorale pour les présidentielles permet de contrecarrer en partie la stratégie d'effacement du Parti communiste français. Elle permet avec un candidat du parti communiste, élu par les adhérents parmi plusieurs candidats communistes de faire connaitre le programme démocratique et social porté par tous les communiste fraternellement réunis et exempts de la « libido de pouvoir » dénoncée déjà par Saint Augustin, si dommageable et si fréquente, comme aujourd'hui la libido du profit maximum.</p> <p>Actuellement l'évolution de la prise de conscience anticapitaliste, de l'aspiration à la démocratie se développent dans les luttes des peuples : Amérique latine, Grèce, Portugal, ces jours ci en Tunisie, etc. et aussi en France avec les jeunes et prometteurs « Je, lutte de classe » de 2010.</p> <p>La force de l'identité nationale et sa défense contre toute ingérence européenne ou autre persiste.</p> <p>Parallèlement les communistes sont rassembleurs pour dix, de toutes les victimes du système capitaliste –les 9/10èmes de la société sans préjugé ni étiquetage. En effet l'histoire nous rappelle que la solidité du rassemblement populaire n'est possible que par une union forte à la base. Sans cette garantie, le rassemblement est détourné de son objectif.</p> <p>Conscience et rassemblement large sont indissociables pour vaincre et commencer à construire une société humaine permettant aussi de sauver la vie sur Terre.</p> <p>Des millions de françaises et de français sont potentiellement en accord avec cette alternative. Les braises restent rouge sous les cendres.</p> <p>Rappelons-nous l'affirmation de Jean Jaurès : " le courage c 'est de chercher la vérité et de la dire, de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho contre son âme aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ".</p> <p>Ayons le courage d'être à nous-mêmes. N'en ayons plus peur. Confirmons Louis Aragon :</p> <p>" L'homme communiste [et la femme communiste] c'est l'homme qui a une fois dans sa vie vu si clairement le monde, qu'il ne peut l'oublier et que rien pour lui désormais ne vaut plus que cette clarté là, pas même ses intérêts immédiats, pas même sa propre vie. L'homme communiste c'est celui qui met l'homme au-dessus de lui-même" .</p> <p>Donnons l'exemple de la démocratie et de la liberté.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-17T18:14:34Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment53 2011-01-17T18:14:34Z <p>de zicchina noel membre du c.d fedération corse du sud</p> <p>Ce passage en force de la direction national est une atteinte grave a la démocratie <br class="autobr" /> Le groupe d élu(e)s a l assemblée de corse s intitule-groupe des élu(e)s communistes et citoyens du front de gauche (effacement du pcf )</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-16T22:17:11Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment51 2011-01-16T22:17:11Z <p>un autre <a href="http://lepcf.fr/Sortir-du-debat-fausse-des" rel='nofollow'>fil de discussion</a>à partir de la déclaration de 5 Membres du CN élus sur la liste Faire Vivre et Renforcer le PCF</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-10T22:20:41Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment40 2011-01-10T22:20:41Z <p>Après le Conseil national du 7 janvier et l'assemblée nationale des secrétaires de sections dans laquelle la direction du PCF a été amenée à modifier sa position vers plus de respect de ses propres statuts et la tenue des 2 et 3 juin d'une Conférence Nationale pour se prononcer sur les différentes candidatures en discussion dans le parti il m'apparait nécessaire <strong> <strong>d'accentuer</strong> l'effort de pétitionnement déjà bien <strong>engagé</strong> </strong> ;<br class="autobr" /> Un objectif pourrait être proposé pour cette date.</p> <p> Ce pétionnement allant de pair avec la construction<strong> par tous les communistes</strong> d'un <strong>programme dont ils pourraient être porteur avec le candidat issu de leur vote</strong> serait d'une grande aide pour que ces présidentielles ne se déroulent pas que dans le cadre de l'idéologie dominante et de ses divers types de "solutions" en échec depuis des décennies<br class="autobr" /> qu'il s'agisse de droite dure ou d'accompagnement social démocrate<br class="autobr" /> Paul Barbazange Béziers</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-07T17:30:19Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment39 2011-01-07T17:30:19Z <p>Une réflexion sur le front de gauche. C'est une constante, chez nous, communistes, d'avoir toujours oeuvré pour unir la gauche ,notamment depuis la Libération et l'interview de Maurice Thorez au Times. Ce désir d'unité était juste, et il l'est toujours.D'ailleurs il ne m'apparaît pas sans danger d'envisager, seuls, si cela était possible, la conquête du pouvoir ; les exemples des pays "socialistes" d'Europe sont une illustration de la dérive dans laquelle cela pourrait nous entraîner. Ce qui est moins juste, c'est la manière dont on prend ce problème :<br class="autobr" /> L'union recherchée, que ce soit dans le cadre du programme commun, de la gauche plurielle ou du front de gauche, ne doit pas être assimilée à une conquête électorale. Or, il me semble bien que cette union a toujours visé un objectif électoral qui fonde la réalité de ce front de gauche que, bras dessus, bras dessous, MGB et Mélanchon nous ont apporté un certain matin d'octobre 2008 ! (sans d'ailleurs nous avoir demandé notre avis au préalable, sur ce fait extrêmement important, mais restons positif !)<br class="autobr" /> L'originalité du PCF réside dans les raisons mêmes de sa création et de son existence. nous sommes là pour créer les conditions de passage au Socialisme, avec le Communisme comme finalité historique. L'objectif que nous devons assigner au front de gauche, c'est bien de créer ces conditions, AVEC DES PARTENAIRES PAS ENCORE GAGNES A LA FINALITE DE CETTE LUTTE QUI SE RESOUDRA PAR LA REVOLUTION SOCIALISTE. (Je ne vois pas d'autre issue à la crise que ce système de voyous nous oblige à supporter)<br class="autobr" /> Soyons sérieux ! nous ne gagnerons pas les Présidentielles ! Ce n'est pas par les élections que nous changerons cette société, mais par un puissant mouvement populaire, et la mobilisation qu'il entraînera, dans les conditions actuelles de la France . Ces élections, et les législatives qui suivront, sont pour nous, avec nos alliés, dans le cadre d'un front de gauche élargi , un moment fort de la lutte idéologique que nous devrons mener pour créer le rapport des forces indispensable au changement. Un candidat clairement identifié coco, sur un programme de rupture assorti des propositions et des initiatives populaires que nous portons ,sera capable d'animer une campagne populaire, dans la continuité des batailles que nous connaissons, en leur donnant la résonance politique qui nous a manqué pour gagner les retraites, une campagne animée par la foule des militants communistes et des autres, .de lever les foules, qui depuis les différentes manifs des années passées et notamment de la lutte des retraites, sont loin de s'être endormies. Ne ratons pas le rendez-vous.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-04T09:28:02Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment36 2011-01-04T09:28:02Z <p>Bonjour Camarades,</p> <p>Je réagis à cet écrit de la FASE.</p> <p>J'ai l'impression que 2 conceptions du rassemblement s'opposent. Notre appel est pour le rassemblement du peuple avant tout, pas des états-majors ! D'où l'intérêt d'une candidature communiste, qui, certes, dans l'état actuel, a peu de chance d'accéder au 2ème tour du scrutin, tout comme n'importe quel candidat un tant soit peu hors système, d'ailleurs.</p> <p>Unité populaire, oui, c'est la priorité. Apparemment, pour la FASE, l'erreur de 2007 a été qu'une candidature issue du PCF, MGB, ait été plébiscitée dans les collectifs antilibéraux. Pourtant, les adhérents du PCF n'y sont même pas allés en force, nous sommes environ 50 000 cartés actifs il me semble.</p> <p>La FASE semble en fait contre tout mouvement véritablement populaire... D'où, également, la candidature de division de Bové, qui est maintenant chez les libéraux verts et qui, au Parlement européen, a accepté une nouvelle condamnation politique de Cuba, avec le soi-disant prix Sakharov "de défense des droits de l'homme" au journaliste cubain Guillermo Farinas. Le député européen Mélenchon, sur ce point, avait bien réagi.</p> <p>Je répète que l'influence d'un parti ne se mesure pas à son score aux présidentielles. Ça c'est uniquement utile pour les médias.</p> <p>Je suis d'accord pour dire que c'est le fond qui doit primer, mais le fond est également abordé dans cet appel, et ce n'est pas une mauvaise chose que de dire simplement quelques lignes claires, en ces temps d'élaboration fantomatique d'un programme partagé du Front de gauche... (élaboration démocratique d'ailleurs refusée dans les amendements au dernier congrès du Parti, où on en est resté à des lignes générales très vagues).</p> <p>Continuons à faire avancer les idées marxistes, loin de toute visée présidentialiste.</p> <p>Gautier WEINMANN, Leforest (62)</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2011-01-02T17:46:37Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment35 2011-01-02T17:46:37Z <p>penser que le seul enjeu d'une élection est de savoir qui sera élu est une grave erreur pour un communiste. Le premier enjeu d'une élection est la mesure du rapport de force politique, le rapport de force ne se construisant évidemment pas pendant la campagne, mais la campagne permettant ou non de faire s'exprimer les potentialités politiques du monde du travail, pour ce qui concerne les communistes.</p> <p>Le deuxième enjeu est celui de l'organisation qui a mené la bataille électorale. Elle peut sortir grandie et renforcée, quelque soit le résultat !</p> <p>Peu nous importe le deuxième tour et le vainqueur, il mènera la même politique contre le monde du travail, sauf si le peuple se dresse de manière plus déterminée pour bousculer les institutions. Ce n'est pas évident que ce soit plus facile avec un président PS qu'avec Sarkozy ! Mais la seule chose importante de 2011 et 2012 et après, c'est que la plus grande part possible du monde du travail commence à s'affirmer de manière radicalement autonome, porteur du début de résistance sociale de cet automne, et affirmant qu'il s'organise pour ses propres intérêts.</p> <p>Si un candidat PCF portant ses objectifs fait 2% et que le parti a fait dans la campagne des milliers d'adhésions et recréés des milliers de points d'appui, 2012 sera une date à retenir.... Et de plus, si le parti se met idéologiquement à la hauteur des exigences de la crise, il peut remobiliser des forces importantes dans les milieux populaires, contrer l'offensive fasciste, et dépasser de très loin le score de 2007.</p> <p>Le KKE vient d'en faire la démonstration en Grèce, et la stratégie que propose la FASE, qui correspond à une part de Synapsismos en Grèce est en échec.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2010-12-31T11:42:53Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment31 2010-12-31T11:42:53Z <p>Les échanges autour de la nécessité d'une candidature communiste prennent de l'ampleur. L'Huma s'en fait écho.<br class="autobr" /> Tant mieux. <br class="autobr" /> Nous sommes semble- t il à une période charnière dans les luttes de classe en Europe et en France.<br class="autobr" /> Après le "Travailler plus pour gagner plus'" qui a permis au MEDEF et Sarkozy de gagner en écrasant la pensée et la pratique électorale marxiste lors des dernières présidentielles nous en sommes à l'étape suivante : la récupération de plus value absolue par le capital.<br class="autobr" /> L'allongement du temps de travail , c'est ça et c'est d'une nature économique et donc au passage politique différent de la lutte que nous menions depuis plus de 100 ans sur la plus value relative.<br class="autobr" /> 2 ans de retraite, ce salaire différé, 23 Mn par jour (un peu plus de 5 %) du temps de travail ramené à une journée de 8 H ! C'est un gain formidable pour nos adversaires de classe dans le processus d'extorsion de la richesse crée dans la production.<br class="autobr" /> N'oublions pas qu'au delà de la durée c'est en outre le montant des retraites qui est à long terme visé. Car fatigués nous partirons à la retraite avec un revenu salarial de misère !<br class="autobr" /> Quoiqu'en pensent, en disent , en écrivent des camarades comme Claude Mazauric ou Brigitte Dionnet (ce 31 décembre dans l'Huma) <strong>C'est pour éclairer ces conditions nouvelles de l'exploitation et de la lutte qu'il faut un candidat communiste.</strong><br class="autobr" /> Pas pour avoir un drapeau, un homme ou une femme fétiche...<br class="autobr" /> Lénine qu'ils citent ce qui est assez croustillant pour certains avait sans doute raison sur ce point. Ce n'est pas en criant "communisme" qu'on est forcément un bon communiste, c'est en développant des connaissances communistes.En leur donnant un caractère de masse et pour cela des présidentielles avec un candidat de la trempe de Duclos pour le métier, l'humanisme français et d'un contenu marxiste ça nous aiderait ! Disons un peu crûment qu'en lisant certaines positions de nos actuels dirigeants, je ne retrouve pas notre corps de connaissance : l'humanisme qu'ils affichent n'a plus rien à voir avec l'effort de connaissance des processus économique et politiques. Quand ces connaissances éclairent parfaitement l'évolution de nos vies , ce vide devient alarmant.<br class="autobr" /> Halte là. <br class="autobr" /> Du courage, l'implantation communiste dans notre pays est suffisamment ancrée, forte, pour que les tentatives de liquidation échouent à nouveau. Nous savons qu'il y en aura d'autres !<br class="autobr" /> C'est d'une analyse marxiste (léniniste ?) de qualité et portée par un puissant regroupement de militants au niveau du pays dont nous avons besoin dans ces présidentielles<br class="autobr" /> Les communistes membres du PCF ont fort à faire.<br class="autobr" /> Soignons aussi <strong>la présence d'autres communistes </strong> qui pour avoir quitté le PCF ou n'en avoir jamais été membres peuvent se considérer comme « « en dehors » de ce débat. Ce débat est le leur . Car électeurs ils ont intérêt à pouvoir exprimer au premier tour un choix de classe conscient et militant, ils ont besoin dans la reconstruction du parti de masse marxiste de ce que porte encore notre parti grâce à ses 90 ans<br class="autobr" /> Bonne année à tous !<br class="autobr" /> Bonnes luttes économiques et politiques. <br class="autobr" /> Poursuivons l'effort théorique.<br class="autobr" /> Paul Barbazange béziers.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2010-12-31T10:06:35Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment30 2010-12-31T10:06:35Z <p>Bonjour camarades,</p> <p>Nous nous efforçons de construire une unité avec de nombreux sympathisant-e-s communistes. Nous ne comprenons pas l'objet de cette pétition qui ressemble à la même erreur faite pour 2007. Quelle est cette stratégie ?.<br class="autobr" /> Il me semble que nous ferions mieux de nous intéresser au fond car la présidentielle n'est pas un but il s'agit seulement de choisir qui peut être au deuxième tour, j'y vois mal le candidat communiste.<br class="autobr" /> Présenter un candidat qui fait 2% ne fera qu'effondrer davantage un parti et anéantir tous les espoirs de voir un jour une gauche radicale influente.</p> <p>Les ami-e-s et camarades.<br class="autobr" /> FASE</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2010-12-30T14:08:12Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment28 2010-12-30T14:08:12Z <p>On peut et on doit faire de grandes choses avec le PCF, que ce soit dans les institutions ou dans les luttes sociales, même si la ligne politique et le programme ne sont pas parfaits.</p> <p>Le Parti n'est pas un parti comme les autres, purement électoral. Ses dirigeants, ses militants, ses élus sont souvent les seuls à encore soutenir les manifs en masse, à soutenir les conflits etc. Nous n'avons un Parti pétri de traditions de luttes. C'est une évidence, et que l'on me prouve le contraire !</p> <p>Par contre, seuls les parlementaires communistes (et PG) ont voté contre la ratification de Lisbonne. Seuls les parlementaires communistes (et PG, tant mieux !) ont voté contre à 100 % la réforme des retraites de Sarko/MEDEF, tout en proposant des financements.</p> <p><strong>LE PCF A LARGEMENT SON ORIGINALITÉ ET SA LÉGITIMITÉ DANS LE PAYSAGE. </strong> Il a son utilité, que l'on ne peut bien entendu pas mesurer par les 1 % de MGB à la présidentielle, sous peine de tomber, pour le coup, dans l'électoralisme de base ! Certes, un tel résultat doit conduire à se poser des questions. C'est ce que l'on fait il me semble !</p> <p>Ensuite, respectons la camaraderie, nous ne sommes pas en guerre entre nous, même si on peut avoir des divergences profondes, car l'ennemi reste la droite et le patronat, ainsi que les forces politiques diverses et variées qui le soutien.</p> <p>Il n'est pas aisé de distribuer des brevets de communisme, je ne m'y risquerai pas. Ce que je sais, c'est que le MEDEF n'appellera jamais à voter PCF, aussi "<i>vermoulu du réformisme le plus désolant </i> " soit-il, selon certains.</p> <p>Enfin, le PRCF, dans sa critique, se réfère au congrès de Tour. Raison de plus pour envisager un nouveau congrès de Tour ! Et ce congrès Tour ne risque pas d'avoir lieu ex nihilo. Le congrès de Tour est la transformation d'une organisation, pas la création d'une nouvelle orga à partir de "bons" éléments ci et là ! Qui aurait pu prévoir le congrès de Tour à l'époque ? N'y a-t-il pas eu la création d'un parti communiste issu d'un parti de la II Internationale faillie ? N'y a-t-il pas eu 3 252 mandats sur les 4 763 pour voter en faveur de l'adhésion à l'Internationale communiste ? L'Histoire n'est pas écrite. Ayons l'esprit dialecticien, pour des communistes, ça ne fait pas de mal.</p> <p>Fraternellement</p> <p>Gautier WEINMANN (Leforest)</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2010-12-30T08:01:35Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment27 2010-12-30T08:01:35Z <p>Le PRCF a publié le 18 décembre une <a href="http://www.initiative-communiste.fr/wordpress/?p=8728" rel='nofollow'>position très critique de l'appel </a>. Dans le souci d'un dialogue franc et utile aux communistes, quelques réactions pour éviter les malentendus.</p> <blockquote class="spip"> <p>Si nous comprenons bien l'Appel, celui-ci s'adresse exclusivement aux membres du PCF (avec une référence aux statuts de ce parti).</p> </blockquote> <p>Certes, l'appel a été lancé dans l'objectif immédiat de la conférence des secrétaires de section du 8 janvier, et donc s'oriente vers les communistes du PCF. Mais il porte sur une question posée à tous sur la place du point de vue communiste dans la bataille politique avant, pendant et après les présidentielles de 2012. Il va donc vivre au delà du 8 décembre. Le texte par lui même n''exclue personne et peut être repris ou discuté par toutes les forces communistes, PRCF compris.</p> <blockquote class="spip"> <p>C'est déjà engager bien mal l'objectif annoncé. Qui ignore parmi les signataires de l'Appel que le PCF porte des positions politiques qui sont l'antithèse des orientations évoquées par l'Appel : rupture avec le capitalisme, avec l'UE, reconquête de la souveraineté populaire (on peut supposer que les rédacteurs de l'Appel ont simplement oublié la souveraineté nationale), défense du travail et de l'industrie, nationalisations….le PCF à notre connaissance ne porte pas ces revendications.</p> </blockquote> <p>Personne n'ignore effectivement les divergences profondes qui se sont exprimées dans le PCF depuis plusieurs congrès, ni le fait que la direction nationale actuelle poursuit une orientation de plus en plus clairement "de gauche". Mais le réseau "Faire Vivre et Renforcer le PCF" considère que l'espace politique que représente le PCF reste un espace politique communiste, identifié comme tel dans de nombreux quartiers populaires et par de larges part du monde du travail. Le score de Marie-Georges Buffet en 2007 ne peut être utilisé comme démonstration du contraire, elle n'était même pas la candidate du PCF ! Et les résultats des cantonales quelques mois plus tard ont montré que l'existence électorale du PCF n'était pas terminée. Bien sûr, dans son état actuel, le PCF parait inefficace et souvent inutile dans les batailles sociales et politiques. Les tactiques gauchisantes ou institutionnelles de la direction et d'un grand nombre d'élus rendent très difficile de faire vivre une organisation communiste, mais elles ne l'interdisent pas. La crise et les résistances de ces dernier mois ouvrent au contraire des possibilités de redécouverte de la nécessité et de l'utilité d'un parti communiste. Là ou des militants ne cèdent pas à l'orientation de la direction et continuent de faire vivre des cellules, d'utiliser le marteau et la faucille, de former des militants sur des bases marxistes.... le point de vue communiste peut se renforcer.</p> <blockquote class="spip"> <p>Il paraît donc étrange d'attendre d'un parti politique dont on condamne la ligne qu'il adopte une position et présente un candidat qui dirait le contraire de ce que proclame depuis des décennies ce même parti ….</p> </blockquote> <p>Nous ne partageons pas cet avis. Il suffit de constater à quel point la direction actuelle du PCF est obligée d'adapter son vocabulaire au rapport de forces. Désormais, elle parle ouvertement de luttes de classes, de capitalisme, de marxisme... Bien sûr, pour la plupart des dirigeants, ce ne sont que des mots pour faire passer la même orientation. Mais c'est un signe que la direction nationale ne décide pas sans contraintes. L'assemblée des animateurs de section fin 2008 l'a obligé à reporter leur décision de "métamorphoser" le PCF et depuis, elle est parfois obligée d'évoquer son renforcement. Nous ne sommes pas naïfs, et nous savons bien que ceux qui comme F Wurtz par exemple, sont totalement intégré aux institutions, notamment européenne, ne remettront plus en cause leur évolution politique. Mais le parti ne leur appartient pas, et les bouleversements sociaux et politiques que connait et connaitra notre pays seront beaucoup plus forts que les situations individuelles de dirigeants. Les luttes de classes les conduiront à plier ou s'éloigner. La seule question est de savoir combien de communistes les suivront et si les communistes resteront assez nombreux au PCF pour le maintenir "avec, sans ou contre" sa direction.</p> <p>En tout cas, la présence d'un point de vue communiste aux présidentielles vaut le coup de poser en grand la question parmi les communistes, y compris la majorité de ceux qui, au PCF, continuent à vouloir un parti communiste.</p> <blockquote class="spip"> <p>De plus exclure de ce projet les communistes organisés hors du PCF est pour le moins incohérent. Pourquoi se priver de l'apport de ceux qui partagent certaines de vos analyses ? Au nom de quoi ? Pourquoi se priver de l'apport de ceux qui ont depuis des années permis à une politique franchement communiste de s'exprimer et de s'affirmer dans notre pays et même au-delà : le PRCF entretient des liens avec des dizaines de Partis Communistes dans le monde dont le Parti Communiste de Cuba et le KKE (de Grèce) ?</p> </blockquote> <p>Personne n'est exclu de cet appel. La crise du PCF est ancienne et les histoires politiques personnelles et collectives dans cette crise sont diverses. La question du "dedans/dehors", qui est une question réelle, ne doit pas être un outil de division et d'affrontement. De nombreuses sections et fédérations du PCF entretiennent elles-aussi des liens avec le KKE, le PCC ou le PCP... Les 3emes rencontres internationalistes de Vénissieux en sont un exemple frappant.</p> <blockquote class="spip"> <p>Pourquoi ajouter un clivage alors que nous avons besoin de passerelles ? Pourquoi mépriser ceux qui furent exclus ou ceux qui eurent la lucidité et le courage de rompre avec un parti et une politique réformistes ? Ne serait il pas plus judicieux d'unir les vrais communistes encore à l'intérieur du PCF et ceux qui sont hors du PCF, mais organisés et agissants ? Est- il si étrange de croire que les vrais communistes doivent agir ensemble, sans des sottises du genre « hors du parti point de salut » ?</p> </blockquote> <p>Encore une fois, nous ne clivons, encore moins ne méprisons, personne. <br class="autobr" /> Nous ne considérons pas la question du parti comme une sottise. Au contraire, nous sommes convaincus, que sans parti communiste, point de salut pour les communistes ! Et nous pensons que c'est un point de vue partagé avec les militants du PRCF. Toute la question est de savoir comment le reconstruire le plus efficacement possible, en "conservant", le maximum des forces existantes du PCF.</p> <blockquote class="spip"> <p>Ni tactiquement, ni stratégiquement une telle attitude n'est défendable : comment ne pas constater de Congrès en Conférences Nationales l'impuissance de ceux qui veulent remettre le PCF sur « les rails de la lutte des classes » alors qu'il n'y a plus de locomotive, plus de conducteur ni de mécanicien ni même de rails ! Combien faudra t il de tentatives toutes aussi vaines et - plus grave - démobilisatrices pour que la leçon du Congrès de Tours soit enfin prise en compte ?</p> </blockquote> <p>La situation des communistes italiens nous parait être un élément de réponse. Là-bas, un seul coup a suffit, une seule tentative, et le PCI a été dissous. La situation est-elle plus facile pour les communistes ?</p> <blockquote class="spip"> <p>A savoir que la rupture entre le parti vermoulu du réformisme le plus désolant (il n'y a qu'à voir l'écho populaire de cette ligne : baisse constante d'influence avec 1,9% aux dernières présidentielles, alors que le vrai PC de Grèce arrive à 11%, en progrès à chaque élection) et les communistes est un impératif pour mener une action communiste et révolutionnaire.</p> <p>A savoir que, comme le disait Clara Zetkin en 1920 à Tours, entre le réformisme et la révolution, « il faut choisir ».</p> <p>A savoir que servir d'alibi et de faire valoir de « gauche » à une direction mutée qui verrouille l'appareil ne peut être une perspective politique responsable.</p> <p>A savoir que, comme le disait Lénine, « une femme est enceinte ou ne l'est pas, elle ne peut être à moitié enceinte ! » et que les communistes sont communistes ou ne le sont pas et que réclamer d'un parti qui n'est plus, qui n'est pas communiste, qu'il organise une énième Conférence extraordinaire pour désigner un candidat communiste tient de la pensée magique ou, à l'approche des fêtes, de la naïveté des tout-petits qui croient au Père-Noël.</p> </blockquote> <p>Il nous semble qu'une approche plus dialectique de la contradiction réformisme/révolution est nécessaire. C'est le défaut des citations. Car Lénine n'a jamais hésité à changer de mot d'ordre en fonction des situations concrètes et historiques, parfois a quelques mois d'intervalles. La question est "comment identifier plus clairement les dérives réformistes de la direction du PCF, et comment permettre au maximum de communistes de militer de manière autonome de ces orientations réformistes". Nous considérons que "séparer le réformisme de la révolution" ne se traduit pas par "séparer les communistes du PCF", et que au contraire en travaillant à "isoler et réduire le réformisme dans le PCF", nous apportons une contribution concrète au renforcement d'un point de vue révolutionnaire. Bien sûr, rien n'est simple, nous sommes en permanence dans cette contradiction, et nous portons une attention réelle à ne pas être utilisé dans le traditionnel jeu d'équilibre d'une direction entre ses divers courants. Le réseau Faire Vivre et Renforce le PCF n'est évidemment pas homogène comme chacun le sait bien. Le seul critère de réussite pour nous, c'est le nombre de communistes mobilisés sur des bases révolutionnaires.</p> <blockquote class="spip"> <p>Et cette illusion est grave parce qu'elle retarde et l'union des vrais communistes et le renaissance d'un vrai Parti Communiste de France.</p> </blockquote> <p>Nous pensons que ce qui retarde l'union des communistes, dans une situation marquée par leurs histoires différentes, ce n'est pas la diversité des situations, mais au contraire, le risque de faire de cette diversité une position politique figée et antagonique. Nous considérons qu'il y a une forme de "gauchisme" dans l'affirmation répétée de nombreux groupes militants "nous sommes le futur parti communiste". Nous considérons au contraire que pour accélérer l'union des communistes, nous devons travailleur au dépassement de l'opposition dedans/dehors, le dépassement des contradictions nées des choix divers fait à divers moments politiques de l'histoire du PCF, 56, 66, 72, 78, 81, 94, 02, 07... pour faire apparaitre la contradiction principale qui porte sur l'existence ou non d'un parti communiste en France.</p> <p>Fraternellement pour tous les communistes, quelques soient leur situation militante.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 (forum) 2010-12-22T10:44:27Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment24 2010-12-22T10:44:27Z <p>Quelques commentaires d'un communiste non encarté qui n'épuisent pas le sujet, loin s'en faut, mais comme disait Pierre de Coubertin l'essentiel n'est-il pas de participer ?</p> <p>Il convient sans aucun doute d'initier un changement qui soit en rupture avec le capitalisme actuel et ses dérives mondialistes supranationales, mais les réformes mises en œuvre durant les trente glorieuses sur les bases du programme du Conseil National de la Résistance (CNR), rédigé pour l'essentiel par jacques Duclos dirigeant clandestin du PCF durant la seconde guerre mondiale, étaient déjà en rupture avec ce système, le solde de nos acquis sociaux en porte encore le témoignage mais pour combien de temps encore ?</p> <p>La droite, le MEDEF, les banquiers, fonds de pensions et rentiers poussent afin de le faire disparaître sous l'égide de la concurrence dite libre et non faussée, la loi de la jungle redevenant ainsi la règle avalisée par les moutons de Panurge.</p> <p>La « gôche », le PS, les Verts, la mouvance social-démocrate dans son ensemble, des groupuscules issus du PCF et la direction de ce parti, y compris nombre de ses adhérents, en fait tous ceux qui se reconnaissent et trouvent leur comptes dans la société de consommation ont renoncé à la lutte des classes et snobent le marxisme, qui reste pourtant un élément d'analyse incontournable, sans même se préoccuper du sort de leur progéniture. « Et moi et moi » chante Dutronc, après on s'en fiche.</p> <p>Influencée par les médias, pour qui il n'est de démocratique que le pouvoir de l'argent dans le cadre du modèle occidental, tous les autres ne produiraient que d'affreux dictateurs dignes du gibet, en particulier là ou ils tentent de s'opposer aux tentatives néocolonialistes occidentales, l'opinion, à qui on fait prendre les vessies pour des lanternes, reste très majoritairement l'arme au pied : Les nantis n'en parlons pas mais deux salaires médians cumulés (1600 € x 2) permettent encore de faire face, deux SMIC de surnager difficilement, un seul revenu fait prendre le chemin des restos du cœur et autres ONG caritatives antichambres de l'exclusion ultime étape des précaires et autres intermittents et fins de droits.<br class="autobr" /> .<br class="autobr" /> Les enquêtes démontrent, au mieux ou au pire c'est selon, que les sondés ont perdus le sens de l'orientation politique et les commentaires qui les accompagnent traduisent en termes à peine voilés les objectifs poursuivis par ceux qui les ont commanditées.</p> <p>Qui aujourd'hui de BAGBO rejeté par les instance internationales mais conseillé semble-t-il par des socialistes français adeptes du libre échange à OUATTARA, un ancien du FMI soutenu par les Présidents Sarkozy et Obama peut distinguer le bon grain de l'ivraie ? Affaire de nuances, de souplesse de l'échine difficiles à discerner. On pourrait multiplier les exemples…</p> <p>Face à l'absence de réponse crédible de la gauche, y compris celle qui se prétend radicale, aux questions posées, l'abstention devient la règle lors des consultations électorales, non seulement aux dernières européennes et régionales ou plus d'un électeurs sur deux sont restés chez eux mais également à l'occasion des partielles. Pourquoi les gens voteraient-ils si la loi du marché doit décider pour eux ?</p> <p>Le Front national récupère le courant protestataire en surfant sur la xénophobie ambiante. Hortefeux sur-en chérit à moins que ce ne soit le contraire. Quelle que soit le résultat des prochaines présidentielles, statut quo ou gauche plurielle du style on change les hommes ou les femmes pour faire la même chose il y a gros à parier que l'extrême droite empochera la mise à l'échéance suivante, peut être avant.</p> <p>Bien qu'ayant quitté le PCF depuis déjà plusieurs année ma préférence irait sans contestation possible à un candidat communiste mais sur la base d'un programme permettant dans un premier temps de stopper la régression sociale ensuite de franchir une nouvelle étape dans le dépassement du capitalisme ainsi que le préconise Bernard Friot dans son livre « l'Enjeu des Retraites », ( La Dispute)ou il propose de reprendre au capital la part indue des richesses nationale créées par le travail qu'il s'est appropriée depuis près de trente ans, puis d'instaurer une taxe sociale pour financer les investissements créateurs de valeur ajoutée qui permettrait de court-circuiter les banques. C'est possible la France est toujours un pays riche</p> <p>Sa démonstration simple, compréhensible par tout un chacun ne devrait pas, bien exposée, effrayer la « classe oeuvrière » expression qui me semble à connotation plus large et par conséquent mieux appropriée que la précédente pour englober ouvriers, employés, enseignants, techniciens, ingénieurs, cadres travailleurs intellectuels et chercheurs bien souvent parents pauvres du système.</p> <p>Mais ce n'est possible qu'à la condition que nous nous soyons affranchis des carcans que constituent l'Union Européenne, OMC et le FMI qui prétendent régenter la planète afin que les transnationales s'en approprient les richesses. Se borner à prôner une autre utilisation du crédit dont les intérêt iraient encore nourrir les appétits des banquier, rentiers et fonds de pensions ne dénote pas une volonté de rupture avec le système capitaliste il faut par contre prélever sur la valeur ajoutée (ou PIB), sur les richesses créées par le travail qui n'ont jamais été aussi importantes dans notre pays.</p> <p>La social démocratie n'a pas l'intention de voir disparaître le joujou qu'elle a contribué à créer, malgré des déclarations grandiloquentes Mélenchon ne propose rien de concret, fait de la surenchère écolo, entend s'approprier ce qui reste de l'appareil et du patrimoine du PCF, il veut brader le nucléaire civil mais se réclame de la force de frappe, la direction du PCF entend réformer le système de l'intérieur mais les enfants de nos enfants mangerons les pissenlits par la racine avant d'y être parvenus. Vu de l'intérieur le Front de Gauche regroupe l'ensemble des contradictions et, à surfer sur Internet, comme sœur Anne on ne voit, même en cherchant bien, rien venir …</p> <p>Pourtant le temps presse et les Politiques de gauche (les hommes et les femmes) ne pourront pas toujours renvoyer à un mouvement social qui ne sait plus à quel saint se vouer.</p> <p>Il y a quelques années le PCF a rejeté le traité de Maastricht, il proposait de partir de ce que les gens ont dans la tête, il ferait bien de s'en inspirer à nouveau. Le peuple a toujours raison, s'il en a assez des méfaits de l'euro, de l'UE de la loi de la jungle il faut enfin l'entendre et ne pas le laisser à la merci des apprentis sorciers, clones des synarques (sic Annie Lacroix –Riz) qui ont amené Pétain au pouvoir et livré la France à HITLER.</p> <p>Nous ne pourrons reprendre la voie de la rupture avec le capitalisme qu'après avoir recouvré notre souveraineté nationale, nécessité première pour ensuite construire de nouvelles solidarités, sur d'autres bases ainsi que le font les pays de l'ALBA, créée en 2009 par le Venezuela et Cuba avec par exemple une monnaie commune et non pas unique dotée d'un système d'échanges compensatoire pour échapper à la domination du Dollars.</p> <p>Question subsidiaire : Le PCF est-il réformable de l'intérieur ? Je ne le pense pas mais par contre un courant plus réaliste pourrait de l'extérieur le contraindre à revoir son analyse. Pour l'y contraindre il faut argumenter encore et encore… pour convaincre, rassembler et éviter le recours ultime et généralisé à la violence armée dont les spécialistes prédisent déjà qu'elle ferait au moins 150 millions de morts car l'enjeu n'est plus un pays, voire un continent mais la planète entière, avec en filigrane le devenir de l'Humanité, la plongée dans l'obscurantisme ou une nouvelle Ere de progrès économique et social…<a href="http://jafreyvil.over-blog.com/" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://jafreyvil.over-blog.com/</a></p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 ! 2010-12-20T15:34:57Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment23 2010-12-20T15:34:57Z <p>Ce matin ,à la radio(radio France bleue Hérault :) : Tout d'abord l'annonce d' une grève massive des transports publics de Montpellier consécutive à une agression, une de plus, opérée par trois jeunes filles, contre une employée . Ce n'est pas la première. La grève est massivement suivie. <br class="autobr" /> Ensuite, la parole aux auditeurs. Il est question des personnes âgées , des vieux, quoi ! cette catégorie de la population inutile et abandonnée par les institutions, à la charge des enfants qui n'en peuvent mais, qui ne trouvent pas place dans les structures d'accueil car c'est hors de prix... Puis les cinq voitures qui ont brûlé, hier, à Béziers. J'en rajoute ? <br class="autobr" /> Ces quelques "clichés" nous donnent une idée de l'état de déliquescence dans lequel glisse notre société à grande vitesse. <br class="autobr" /> L'individualisme, le chacun pour soi, la désespérance toujours grandissante des familles...Pas de perspective identifiable d'un autre avenir plus humain. Et pourtant, nous en avons rencontré, dans les manifs, des citoyens résolus à "aller jusqu'au bout'... <br class="autobr" /> Tout cela demande dans l'urgence une sortie par le haut, vers un monde solidaire, où le travail de chacun, libéré par les progrès techniques, sera diminué pour chacun et libérera le temps nécessaire pour s'occuper de sa famille, pour vivre avec les autres, pour accéder aux loisirs et à la culture, où nous n'aurons plus besoin de trouver des solutions pour "caser" des vieux parents parce que leur entretien sera assuré par la communauté, où les problèmes de recherche d'emploi ne se poseront même pas, où le droit à la santé gratuite sera acquis pour tous, où... Pour moi, c'est ça, le communisme et je crois qu'il est bon de rappeler que dans la situation politique que nous vivons, les tentatives de notre direction de nous faire avaler la pilule de la candidature Mélanchon est indécente, que dans la lutte ,énorme, que nous avons vécue pour défendre les retraites ,les instances nationales du parti ont bien montré, par leur incapacité à saisir ce mouvement pour le porter au niveau politique,l'état d'esprit dans lequel ils sont restés figés, ne croyant plus vraiment à la "solution" révolutionnaire , dans la visée d'un idéal communiste qu'ils ont perdu de vue. <br class="autobr" /> Pour ces élections présidentielles, évidemment qu'il nous faut clamer bien haut la nécessité de foutre en l'air ce système de voyous, celui qui est capable d'engendrer les faits que j'ai cités plus haut, celui qui n'offre aucun avenir à l'espèce humaine, sinon celui de nous transformer en producteurs et en remplaçants de producteurs des richesse dont seuls quelques élus pourront profiter.<br class="autobr" /> l'enjeu est important et je crois que l'appel à soutenir cette proposition doit être beaucoup plus puissant qu'il ne l'est actuellement. en récoltant les soutiens, nous tissons des liens, nous créons des contacts qui compteront beaucoup pour la bataille que nous avons commencé de livrer contre une direction tombée dans la social démocratie.</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 ! 2010-12-19T23:21:53Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment22 2010-12-19T23:21:53Z <p>bonsoir,</p> <p>justement parce que le risque du fascisme est bien présent, il est essentiel de bien voir sur quel terrain il faut le combattre.</p> <p>toute notre histoire récente, notamment depuis Allende, aurait du nous rappeler ce que les plus anciens avaient théorisé. Les élections en système capitaliste ne sont d'abord qu'un thermomètre et ne peuvent résoudre les conflits de classe, surtout quand ils se durcissent.</p> <p>Chavez ou Morales ont été littéralement "portés" au pouvoir par des couches sociales qui ne voulaient plus être dirigées face à une bourgeoisie qui ne savait plus comment diriger, à un moment où les USA n'étaient pas assez attentifs à leur arrière cour.</p> <p>Mais il a fallu la résistance populaire... et sa maitrise de l'armée à Chavez pour tenir... et Morales doit organiser un mouvement populaire impressionnant pour résister aux tentatives de déstabilisation</p> <p>Le fascisme se construit d'abord dans le réel de la vie, des inégalités, de la peur devant la paupérisation massive.. C'est sur ce terrain de classe qu'il faut l'affronter, et pas dans les débats moraux.</p> <p>De ce point de vue, bien sûr qu'il n'y aura pas de président de la république anticapitaliste demain en France, mais pour résister au fascisme, la seule question qui vaille est celle de la campagne qui permettra un renforcement en conscience et en organisation des classes populaires et notamment de la classe ouvrière. Que ce soit le PS ou la droite ne nous importe guère. De toute façon, ils ne feront que ce que le rapport de forces social leur permettra.</p> <p>On a d'ailleurs la chance que si c'est le PS, il le sera sans aucune illusion sur sa politique, et donc peut-être, contrairement à 81 et 97 avec un mouvement social en colère et des manifs !</p> <p>Quelle candidature donc pour cet objectif précis ? une candidature qui pose la question de l'existence d'une force politique autonome du monde du travail, donc d'un parti communiste. Les groupes divers FASE, PG, alternatifs, et autres ne sont ni un problème ni une solution. Ils sont de toute façon encore plus absent que le PC dans le monde du travail ! S'ils peuvent soutenir la candidature que décideront les communistes, tant mieux, sinon, tant pis !</p> <p>Je ne m'intéresse qu'à ce seul résultat. Reconstruire des points d'appui d'une organisation communiste de combat... C'est à cela que doit servir une candidature communiste.</p> <p>amitiés<br class="autobr" /> pam</p> Une candidature communiste pour les élections présidentielles 2012 ! 2010-12-19T23:20:02Z http://lepcf.fr/Une-candidature-communiste-pour,343#comment21 2010-12-19T23:20:02Z <p>Face à ce qui se dessine , la montée dans les sondages de Marine LEPEN, aidée par les serviteurs du capital à conditionner et exploiter encore une fois l' insécurité, la misère, manipulant au nom de la laïcité. Et créer les conditions pour le deuxième tour en 2012 ” c' est elle ou moi ” face à la division de la gauche , principalement de la gauche radicale, telle pourrait être leur combat politique.</p> <p>Oui ! Je pense que nous somme à un tournant de notre histoire dans notre pays. Ou on évite le pire ou on reconstruit une gauche vraiment anticapitaliste.</p> <p>Pour cela je pense qu' il ne faut qu' un seul candidat à gauche pour battre la droite et l' extrême-droite OU, prier le bon Dieu pour que N. Sarkosy ne soit pas présent au deuxième tour.</p> <p>Gardons les pieds sur terre, aurions-nous la chance aujourd'hui, d' avoir un Président de la République de notre pays émanant, soi du Front de Gauche, du NPA, de la FASE , de la gauche de la gauche ?…</p> <p>Battre la droite et l' extrême-droite aux présidentielles ! Et aux législatives qui vont suivre, flanquer au Parti Socialiste et aux écolos-libéraux, des femmes et des hommes réellement anti-libéraux et anticapitalistes, et si nous ne sommes pas majoritaires au sein de la Gauche à l' issue du 1er tour, après désistement réciproque, garder la liberté de vote pour chaque formation et chaque élu ,que ce principe soit reconnu et admis.</p> <p>Guy SOUTEIRAT</p>