Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... - commentaires Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... 2016-11-06T14:40:19Z http://lepcf.fr/Melenchon-Mondebourg-les-deux-faces-d-une-meme-absence#comment2095 2016-11-06T14:40:19Z <p>J'apprécie l'argumentaire très complet qui a été rédigé (sans aucun doute collectivement) par notre camarade pam.<br class="autobr" /> Ah, si chacun des membres du PCF pouvait recevoir cet article dans sa boite aux lettres ! Ça serait la preuve que les choses vont mieux dans le Parti.<br class="autobr" /> On m'objectera qu'il serait bien qu'il paraisse dans l'Humanité et qu'il y aurait une audience similaire. Sauf que si tous les communistes font, comme moi, le choix (vital pour leur santé, s'ils ont le coeur fragile) de renoncer à acheter le "Journal de Jaurès", dans lequel l'ineffable Le Hyaric et son Appel-Muller de Rédac' Chef ne laissent paraitre que les articles droitiers et européistes, voire les billets de Filoche, ce texte ne serait pas très popularisé.</p> Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... 2016-11-04T12:28:47Z http://lepcf.fr/Melenchon-Mondebourg-les-deux-faces-d-une-meme-absence#comment2083 2016-11-04T12:28:47Z <p>Cher Gilles : Melenchon est serte un riche orateur, pouvons nous le mettre sur le même piedéstale que <br class="autobr" /> Chavez certainement pas ! Chavez était un révolutionnaire et ne se revendiquait pas du marxisme :<br class="autobr" /> Melenchon est un troskiste comme beaucoup de ces anciens camarades socialistes (Jospin) et nous avons vu<br class="autobr" /> le résultat, non tous cela n'est pas sérieux : bien sûr qu'il faut rassembler mais sur un programme communiste porteur d'un projet politique marxiste et une stratégie révolutionnaire en dialogue avec <br class="autobr" /> le peuple, et rien que le peuple, et non pas un soit-disant un quelconque sauveur- suprême</p> <p>FRATERNELLEMENT ALAIN DOTTA</p> Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... 2016-11-04T10:52:14Z http://lepcf.fr/Melenchon-Mondebourg-les-deux-faces-d-une-meme-absence#comment2082 2016-11-04T10:52:14Z <p>Commentaire sur Gilles Questiaux avec quelques coupes pour rentrer dans l'espace...<br class="autobr" /> "Dans les discussions en ce moment on note que des communistes membres du PCF ou non sont très remontés contre Mélenchon et sa candidature. Cela n'a pas beaucoup d'importance parce qu'à notre grande honte le courant communiste français est d'une insigne faiblesse. Et d'ailleurs les uns finiront toujours par faire ce que la direction leur demande, c'est-à-dire par voter pour le PS, et les autres continueront à « reconstruire le parti » si c'est bien cela qu'ils font.</p> <p>Je crois que ces réactions tablent sur l'ignorance délibérée ou non du fait que Mélenchon a une certaine chance de qualifier pour le deuxième tour, et donc s'il est opposé à Marine Le Pen de gagner l'élection présidentielle. (...)</p> <p>A la base Mélenchon n'est pas à distinguer des cas politiques de Corbyn, Sanders, Iglesias, Tsipras avant sa trahison (<i>juste</i>). Un politicien social-démocrate parait radical et dans une certaine mesure l'est effectivement dans un monde capitaliste qui (...) qui ne veut plus rien lâcher, qui au contraire veut mettre le monde à sac. Mais l'obstination, la rigidité, la démesure et la bêtise du camp capitaliste et impérialiste, et des intellectuels qui orientent sa stratégie sont telles qu'ils sont bien capables de provoquer une révolution par leurs réactions hystériques et maladroites à la victoire électorale d'un de ces politiciens.</p> <p>Notre base arrière réside dans les contradictions de nos adversaires. (<i>et principalement dans l'importance économique et sociale de la classe ouvrière tout de même</i>)</p> <p>Fondamentalement ces camarades qui répugnent à voter Mélenchon se trompent, non en ce qu'ils auraient tort de se méfier de lui, mais en ce qu'ils refusent de prendre le moindre risque politique (<i>risque tactique en fait</i>). Il se trouve que Mélenchon peut devenir un Tsipras-bis. Mais il ne le deviendra pas forcément non plus. Il peut aussi devenir un Chavez.<br class="autobr" /> (<i>et il fallait dire de quoi dépends l'une ou l'autre possibilité. Cela dépends de la force de la lutte de classes ouvrière et de sa conscience politique. Si au Chili, Allende, un vieux politicien de la droite du PS a finit en héros populaire cela a été surtout du fait de la force de la montée des luttes de la classe ouvrière et de la paysannerie pauvre. Alors Tsipras si le pcf retient les luttes comme en 81 et Chavez ou Allende si le aecf impulse les luttes malgré tout ce qui pourrait dire un Mélenchon ou un autre</i>)</p> <p>Ces camarades, quand ils sont au PCF, veulent soutenir une candidature communiste. La candidature estampillée communiste, sachant qu'elle ne peut pas venir des rangs clairsemés des militants qui relèvent de l'opposition interne marxiste vaudra-telle mieux que celle de Mélenchon ? Chassaigne voudra-t-il sortir de l'OTAN ? Laurent voudra-t-il suspendre les traités européens ? Pas sûr pas sûr ! Mais au moins, elle offre la garantie de ne pas figurer au deuxième tour !</p> <p>Quand ils en sont sortis, ils veulent reconstruire le parti. Qu'attendent-ils alors pour le faire ? Et en quoi la candidature Mélenchon les en empêcherait-elle ?</p> <p>Ce ne sont que faux-fuyants qui servent à justifier l'absence d'action. Mélenchon offre dans le champ électoral une occasion qui est qualitativement meilleure que tout ce qui s'est présenté depuis longtemps, et si le peuple s'en saisit ( <i>et si les pcf et autres courants communistes ne le laissent passer la moindre concession et l'appuient comme « la corde tient le pendu » selon la formule de Lénine)</i>, l'apprenti sorcier devra s'accrocher ferme pour ne pas être dépassé par la situation qu'il aura lui-même contribué à créer. (<i>et justement c'est vers une telle situation qu'il faut le pousser. C'est la seule condition possible pour « l'appuyer »</i>) Dans de telles circonstances l'attitude de splendide isolement (celle du KKE grec) est certainement la plus mauvaise de toutes qu'un communiste pourrait choisir (<i>erreur gauchiste classique pratiqué par LO et le NPA</i>). Je veux dire un communiste réellement agissant, et non un identitaire qui ne fait que jouer avec les mots en petit comité.</p> <p>Si les communistes "purs et durs" qui rechignent à voter pour un "trotskyste", et un "mitterandien" avaient le moindre succès à leur actif depuis trente ans on pourrait écouter leurs arguments. Mais en réalité tout ce qu'on veut c'est rester bien tranquille dans son coin pour pouvoir dire après la bataille "je l'avais bien dit !". Comme d'habitude.</p> <p>Excusez-moi chers camarades mais Staline aurait su quoi faire de vous. (<i>Questiaux gâche tout en citant, hors de tout propos, celui qui a la vertu de diviser tout le monde. Cela ne s'explique que par un esprit sectaire de la meilleure eau</i>)</p> <p>Gilles Questiaux, 22 octobre 2016"</p> Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... 2016-11-02T20:37:50Z http://lepcf.fr/Melenchon-Mondebourg-les-deux-faces-d-une-meme-absence#comment2067 2016-11-02T20:37:50Z <p>Chers camarades : le peuple prolétaire n'a que faire des sociaux -démocrates, des verts ,écolos,ps,mrg,<br class="autobr" /> frondeurs, tous ont participaient a la construction Européenne,celle-ci qui met les peuple en concurrence, <br class="autobr" /> qui permet la libre circulation de capitaux,de marchandises,et d'entreprises, crée un chômage de masse<br class="autobr" /> pour peser sur les salaires et les conquis-sociaux,interdit aux états la création monétaire, et les nationalisations, ETC : faut'il oublier les gouvernements de gauche depuis 1981 ? quand-il fait pour le peuple ?<br class="autobr" /> Mitterrand a massacré et fait condamner des milliers de délégués syndicaux, trahis le peuple de gauche, <br class="autobr" /> Jospin a privatisé plus que le gouvernement Juppé, Balladur réunis, Walls et Hollande, au nom de l'EUROPE<br class="autobr" /> CAPITALISTE-SUPRANATIONAL ,casse les conquis-sociaux durement gagné par les grands mouvements<br class="autobr" /> sociaux prolétaires et le PCF de l'époque, et notre Mélenchon ,et les frondeurs quand-ils fait pour s'opposaient a cette polique dévatastrice RIEN :NON les prolétaires non que faire des larves collaboratrices de <br class="autobr" /> la finance et des patrons (PS/VERT/ECOLO/MRG/ FRONDEURS/ MELENCHON LE PETIT SYPRAS , ET DIRECTION MUTANTE DU PCF : qui participent a la désillusion a l'échec,et au maintien de cette sociétée<br class="autobr" /> dans le capitalisme : IL faut un candidat communiste en rupture de ce qui c'est fait depuis des dizaines d'années, Une stratégie révolutionnaire doit donc former autour des travailleurs salariés un rassemblement populaire majoritaire, comme celui qui a battu la constitution Européenne.<br class="autobr" /> IL faut sortir la France de l'euro et de l'ue et de l'otan ,car aucune politique sociale n'est possible à moins. d'ailleurs, la masse de ceux qui votérent non en 2005 n'a pas seulement rejeté<br class="autobr" /> la constitution, mais l'intégration européenne dans sa double dimension de casse de la nation républicaine et des acquis sociaux.<br class="autobr" /> Ce rassemblement nécessite l'unité d'action des travailleurs salariés, actifs,retraités,sans emplois ou en formation : pour cela il faut construire le tous ensemble dans l'action,<br class="autobr" /> défendre le syndicalisme de classe,impluser la solidarité entre ouvriers Français et immigrés. Il faut aussi s'unir autour des salariés les couches moyennes précarisées par la <br class="autobr" /> mondialisation capitaliste et par l'UE : cadres,paysans,artisans,petit entrepreneurs écrasés par les donneurs d'ordres.<br class="autobr" /> Mais cela implique d'associer de nouveau, comme le fit le PCF en 1936 et pendant la résistance, le drapeau rouge au drapeau tricolore,ainsi, la question de la révolution sociale<br class="autobr" /> de la rupture avec le capitalisme,pourra t'elle reprendre concretement sens, comme ce fut le cas partout ou les communistes ont uni combat social et émancipation nationale,face<br class="autobr" /> face au drapeau bleu de l'europe et de L'UMP,face au racisme du FN et de Sarkozy,il faut unir la marseillaise et l'internationale,pour briser le carcan européen, élargir les acquis<br class="autobr" /> de 36,45,68, impluser l'EUROPE des luttes et mettre des millions de citoyens en situation d'affronter le grand capital .<br class="autobr" /> C'est pourquoi je soutiens le programme de lutte adopté par la gauche communiste et par le PRCF qui prone la rupture avec l'UE et une démocratie radicalement nouvelle.<br class="autobr" /> Loin de conduire au repli, sortir de l'UE permettrait à une république sociale Française de pronouvoir de nouveaux traités internationaux progressites non limités a l'europe<br class="autobr" /> ainsi, en amérique latine,c'est en rompant les traités imposés par washington,que Cuba et le Venezuela ont crée l'alternative bolivarienne des Amériques,fondée,non sur la <br class="autobr" /> concurrence libre et non faussée mais sur l'échange équitable entre nations libres, pour la France, cela suppose de combattre l'impérialisme Français,notamment en Afrique <br class="autobr" /> et de soutenir les travailleurs immigrés contre le racisme d'état !<br class="autobr" /> Quelle force nous retrouverons rapidement si nous diffusions ensemble massivement des tracts exposant un tel programme, au moment ou la social-démocratie et ses satellites<br class="autobr" /> antilibéraux étalent leurs impuissance !</p> <p>RECONSTRUIRE UN VRAI PARTI COMMUNISTE<br class="autobr" /> pour cela, nous n'avons besoin ni (d'un parti des gens ) à l'affut des modes,ni d'un parti-guide omniscient, mais d'un parti d'avant-garde marxiste capable de dialogue, mais <br class="autobr" /> porteur d'une ligne révolutionnaire.<br class="autobr" /> Ce parti ne renaitra pas en niant les structures qui ont tenu bon face aux reniements.<br class="autobr" /> Pour unir les communistes,il faut développer le débat, l'analyse du monde actuel et surtout,l'intervention communiste dans les luttes !<br class="autobr" /> citation de LENIN :chaque révolutions et chaque pays n'à de valeurs que s'ils sont capables de se défendre !</p> <p>fraternellement Alain Dotta</p> Mélenchon-Montebourg, les deux faces d'une même absence... 2016-11-02T12:30:49Z http://lepcf.fr/Melenchon-Mondebourg-les-deux-faces-d-une-meme-absence#comment2066 2016-11-02T12:30:49Z <p>Je partage cette lettre sur le fond, qu'allons-nous mettre derrière la candidature communiste, un programme communiste ? Quel serait-il ? Le ou la communiste qui porterait ce dernier devrait se démarquer de la direction actuelle du Parti, afin que nous soyons enfin visibles et audibles en tant que communistes, c'est ce qu'on attend de notre Parti, toujours incompris vis à vis de son attitude envers Mélenchon.<br class="autobr" /> Cela ne sert à rien d'exorciser en quelque sorte une réalité : le seul opposant pour les présidentielles reconnu par mon entourage militant en très grosse majorité c'est Mélenchon. IL faudra faire avec et nous imposer.<br class="autobr" /> Nous ne devons pas faire confiance à la direction actuelle : on verra le 6 novembre si une autre magouille se profile pour faire parler nos votes.</p>