Faire du PCF le parti de la souveraineté populaire - commentaires Faire du PCF le parti de la souveraineté populaire 2016-03-30T14:17:06Z http://lepcf.fr/Faire-du-PCF-le-parti-de-la-souverainete-populaire#comment1752 2016-03-30T14:17:06Z <p>J'aurai aimé lire des propos innovants sur la relation entre mondialisation capitaliste et l'exercice de la souveraineté populaire, pour prendre en compte les conditions actuelles de cette souveraineté.<br class="autobr" /> Je pense que l'auteur du texte est surtout soucieux de regarder dans le rétroviseur...</p> Faire du PCF le parti de la souveraineté populaire 2016-03-15T07:41:47Z http://lepcf.fr/Faire-du-PCF-le-parti-de-la-souverainete-populaire#comment1718 2016-03-15T07:41:47Z <p>"La souveraineté populaire"...Avant les communistes parlaient de "la Dictature du Prolétariat" mais des esprits "clairvoyants" soucieux de s'approcher des préjugés des secteurs le plus arriérés parmi les travailleurs ont mis le concept (et le contenu) à la poubelle.<br class="autobr" /> Et le déclin du PCF a pu commencer ou prendre un tournant accentué.<br class="autobr" /> Hélas, comme l'ont toujours dit les guides du prolétariat (Marx, Lénine) çq suffit d'une toute 'petite' déviation des principes justes (et même du langage juste pour que on glisse sur une pente bien savonnée par la réaction.<br class="autobr" /> Y a t-il différence entre ces deux concepts ?. Oui, la même qui existe entre les principes de la Révolution Française et les principes du Communisme.<br class="autobr" /> L'un trouve ses sources dans la pensée radicale franc-maçonne et permet à tous les philistins et à tous les opportunistes de pénétrer le parti de la classe ouvrière pour continuer leur travail de démolition, de relativisation de tous les concepts, pour liquider toute organisation de combat, pour ramener en somme un parti communiste aux positions grotesques, aujourd'hui ouvertement proimpérialistes de la social-démocratie.<br class="autobr" /> L'autre concept, la Dictature du Prolétariat, concept clair et précis, qui n'implique nullement l'absence de la plus grande démocratie mais qui n'accepte pas la subversion bourgeoise (et qui a été déformé à souhait par la bourgeoisie et les bourgeois infiltrés dans les partis communistes) ne laisse aucune chance aux tergiversations et tranche définitivement entre ceux qui veulent faire parti de l'avant-garde de la classe ouvrière et des personnes (admettons de bonne volonté) qui n'en ont pas leur place là dedans.<br class="autobr" /> Faut-il "pinailler" sur des mots ?<br class="autobr" /> C'est la condition nécessaire pour le renouveau idéologique, politique et organisationnel de tous les partis communistes qui ont sombré dans le révisionnisme, la subordination envers la social-démocratie et les plans chaque fois plus présents d'une pure et simple liquidation du parti.</p> <p>Pour la valeur tactique d'un concept aussi peu clair et mal défini (sauf si on considère que la Souveraineté Populaire peut remplacer les concepts scientifiques du marxisme) cela peut se discuter mais quand on se sera mis d'accord et accepté de parler clair avec les concepts propres des communistes.</p>