Faire Vivre le PCF ! - commentaires Marx ou rêve… et les deux non ? 2018-05-20T15:57:54Z http://lepcf.fr/Marx-ou-reve-et-les-deux-non#comment2924 2018-05-20T15:57:54Z <p>Bravo, nous voilà deux (Danielle + moi) à mettre en évidence la parenté entre la politique chinoise initiée par Deng Xiao Ping (1980) et celle de Lénine, après la guerre civile (1920), qu'il préconisait pour "plusieurs générations" sous les acclamations, alors conjointes, de Staline, Trotsky, Boukharine et les autres. Mais, il y a un mais, Lénine est mort en 1924.... Et il a fallu attendre 1980 pour qu'un chinois, placardisé pendant 30 ans par Mao, redécouvre avec le Lénine de la NEP, que le capitalisme "en cage"(formule extra) pouvait avoir une vertu : être le plus capable de réaliser l'accumulation primitive du capital, fondation indispensable à toute perspective socialiste.<br class="autobr" /> Entre temps (70 ans) nous avons exploré tous les recoins, pas toujours bien odorants, d'une voie sans issue : "le socialisme dans un seul pays".<br class="autobr" /> Mais une bonne nouvelle peut en entraîner une autre. Washington et Pékin annoncent que la guerre commerciale USA-Chine, annoncée par Trump, etait remise à plus tard. Mais quid de celle contre l'Europe, il est où le soldat Macron ?....</p> Marx ou rêve… et les deux non ? 2018-05-20T10:29:07Z http://lepcf.fr/Marx-ou-reve-et-les-deux-non#comment2923 2018-05-20T10:29:07Z <p>Article remarquable par sa compréhension du passé, sa lucidité du présent, et ses perspectives d'avenir !<br class="autobr" /> Tout ce qu'il faudrait à un ou une camarade au poste de "gen sec" !</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-19T05:54:26Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2922 2018-05-19T05:54:26Z <p>Savoir compter, ça ils savent ! Au point d'en être aliénés dit Marx dans leur grand confort de vie !</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-18T20:02:17Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2921 2018-05-18T20:02:17Z <p>@ F Velain<br class="autobr" /> Accords, désaccords, c'est secondaire, seul, pour le capitaliste, compte le profit attendu. Le coût de la machine bien que toujours flexible, est, soigneusement, comparé avec celui, tout aussi flexible, de la force de travail. Avant de choisir, le capitaliste compte et recompte, justifiant du même coup ce qui transparaît nettement des écrits de Marx : les capitalistes, dignes de ce nom, savent compter, les autres sont éliminés....</p> Un effort d'organisation ou de métamorphose ? 2018-05-18T12:54:18Z http://lepcf.fr/Un-effort-d-organisation-ou-de-metamorphose#comment2920 2018-05-18T12:54:18Z <p>Nous devons adapter l'organisation révolutionnaire PCF et alliés en fonction de la crise du capitalisme face à l'horizontalité des pouvoirs à tous les niveaux de la société . La 5ème république n'est plus adaptée à la société capitaliste actuelle en crise d'où la recherche de la bourgeoisie avec Macron and co d'une nouvelle forme institutionnelle pour mieux imposer au peuple les décisions de régression sociale (parlement réduit en nombre d'élus , ignorance des corps intermédiaires : syndicats et associations). Le développement des contre pouvoirs s'expriment fortement partout dans la société , ce qui va à l'encontre des réformes promues par Macron et le MEDEF . Le PCF et ses militants doivent donc s'organiser autrement pour accélérer le changement de société qui se met en place paralysant les décisions patronales du libre échange libre et non faussée. Les masses n'acceptent plus le leader dit charismatique pour les guider dans leur choix politique d'où l'infidélité du vote et l'abstention massive . Depuis Marchais , dernier leader communiste relativement populaire , les communistes n'ont plus de personnalité dite emblématique pour concourir à la Présidentielle et ils se sont ralliés contraints et forcés par la direction au candidat Mélenchon aux dernières élections de 2012 et 2017 en pensant gagner des sièges en nombre de députés aux législatives suivantes , ce qui s'est avéré faux et nuisible aux idées communistes qui devraient aujourd'hui imprégner la société largement .<br class="autobr" /> Nous devons donc réorganiser le corps militant sur une base horizontale au niveau des entreprises et des localités favorisant l'autogestion qui sera le communisme économique de demain .Les directions collégiales de section d'une centaine d'adhérents-militants sont une conception militante à expérimenter et ensuite à généraliser . Le département peut devenir simplement un élément de coordination entre les sections et d'échanges d'expérience . La direction nationale doit rester un élément fédérateur sans pour autant imposer ses choix , elle doit encourager le militantisme tous azimut et éviter toute forme de verticalité autoritaire . Les votes entre majorité et minorité sont à supprimer , car elles provoquent des amertumes et même des haines entre camarades et ces votes sont le plus souvent pas suivi . La ligne politique et stratégique doit être révolutionnaire avec comme seul horizon à court terme la construction de la société communiste avec le peuple mobilisé . La forme Parti verticalisée est révolue , surtout dans les jeunes générations , alors il nous faut en prendre vite conscience pour avancer nos idées dans le peuple pour qu'il s'en empare et les fasse triompher au plus vite .</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-18T09:13:30Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2919 2018-05-18T09:13:30Z <p>On a des points d'accord et beaucoup de points de désaccord...</p> <p>Quand il y a 1000 prolo, le grand rêve du capital est de pouvoir tous les faire tous travailler, car alors toute la plus-value absolue possible sera produite, toute chose égale par ailleurs. (salaire, temps de travail etc...)<br class="manualbr" /> Car pour ce qui concerne le prix à concéder à la force de travail...<br class="autobr" /> 1. Le capital peut toujours espérer tenir plus longtemps que les prolétaires dans les conflits salariaux.<br class="autobr" /> 2. Quand l'absence de concurrence suffisante favorise par trop les revendications de hausse de salaires, il introduit la machine... alors que tant que les salaires sont bas, il peut prendre un peu plus son temps. Dans ce cas, c'est surtout la concurrence de ses pairs qui l'aiguillonne. Marx donne quelques exemple dans le capital pour la première situation. La seconde hypothèse est celle de son développement sur la plus valus-relative.</p> <p>Voilà ma lecture du livre I... <br class="autobr" /> Tu en as manifestement une differente.<br class="manualbr" />Mais on a explicité quelques points de convergence et les autres. C'est déjà pas mal.</p> <p>_</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-18T08:05:49Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2918 2018-05-18T08:05:49Z <p>@ F Velain<br class="autobr" /> Equation bourgeoise, que vaut-il mieux ?<br class="autobr" /> Produire 100 avec 1000 prolos qui demandent de la rallonge à chaque perfectionnement de l'appareil productif, ou envoyer 100 prolos à Pôle Emploi, ce qui incite les 900 restants à "modérer" les revendications en oubliant aussi bien le chronomètre (cadences) que la pendule (heures sup) ?<br class="autobr" /> Voilà comment "l'armée de réserve" participe, indirectement mais efficacement, à la production de plus-value. A une condition cependant, que l'effectif des sans emplois soit limité pour ne pas provoquer de déflation sur les prix de la production, donc une baisse sur le taux de profit... En conséquence le "plein emploi" est décrété atteint quand le taux de chômage ne dépasse plus les 5% (moins de 1% en 68...) !</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-18T07:11:13Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2917 2018-05-18T07:11:13Z <p>CN46400,</p> <p>Bonjour...</p> <p>Autant le capital considère que l'armée de réserve n'est pas un problème à gérer car la société produit suffisamment de richesses pour en assurer la survie utile (pour le capital : cf Marx et même Schumpeter...),</p> <p>... autant il ne faut pas croire qu'il ne préfère pas de loin avoir les capacités et l'opportunité d'exploiter l'ensemble des prolétaires car tout chômeur est un temps de travail exploitable en puissance et donc, un temps de travail vivant potentiel, le seul vrai moyen pour le capital de maximaliser la plus-value absolue, base de la plus-value relative etc...<br class="autobr" /> Si une classe est intéressée au plein emploi c'est finalement bien le capital obnubilé par la création de "valeur"<br class="autobr" /> Le prolétariat lui est seulement intéressé par la production suffisante de valeurs d'usages au regard des besoins sociaux et dans un temps de travail le plus court et le plus respectueux possible de l'homme et de ses liens avec la nature...<br class="autobr" /> Est donc révolutionnaire, le développement bien compris de l'efficacité productive du travail, le développement des forces productives et la réduction du temps de travail.<br class="autobr" /> L'appropriation des moyens de production et d'échange vaut ici non comme objectif mais comme condition optimum et décisive pour y parvenir...</p> <p>En attendant la lutte pour réduire le temps de travail et celles d'un travail plus efficace socialement permettent de cheminer et de faire murir les contradictions... donc de crédibiliser l'ambition communiste d'émancipation, de temps libre de toute activité contrainte.</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-18T06:41:20Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2916 2018-05-18T06:41:20Z <p>@ F Vilain<br class="autobr" /> Le pouvoir de la bourgeoisie repose sur deux tabous particulièrement efficaces. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 1-la pseudo "lutte pour le plein emploi" alors qu'elle sait parfaitement qu'un volant de chômage suffisant pour "maîtriser les coûts de main d'oeuvre", comme il disent, est indispensable pour se protéger des explosions type 1968. Mais suffisamment limité pour permettre une consommation correcte des productions de leurs appareils productifs. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 2- le "libéralisme anti-étatique", alors qu'ils savent parfaitement que leur système ne fonctionne correctement que s'il est cadré par des règles précises et respectées un minimum ; Et donc qu'un état sérieux est indispensable au capitalisme. C'est d'ailleurs cette absence qui explique la misère des bourgeoisies africaines ou sud asiatiques qui sont encore incapables d'exploiter efficacement la force de travail disponible sur place, laquelle est réduite à la misère ou à la migration.</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-17T20:23:20Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2915 2018-05-17T20:23:20Z <p>CN46400, <br class="autobr" /> Elévation des qualifications d'un coté, et de l'autre baisse.<br class="autobr" /> Le mouvement est double et il était très visible dans la phase d'automatisation de la grande industrie avec la chaine dans l'automobile par exemple. <br class="autobr" /> L'enjeu du numérique est de même nature de ce point de vue, avec l'espérance chez le capital de pouvoir supprimer encore plus d'emplois de qualif. intermédiaires et de parvenir à une suppression totale d'une partie du travail le plus simple par la machine dite intelligente...</p> <p>Le travail est en quelque sorte étiré à ses deux extrémités. Il tend à se simplifier d'un coté et de l'autre à se complexifier... Nul besoin d'en appeler au chômage. Le chômage de masse supprime d'ailleurs seulement l'espoir du salariat de pouvoir négocier le prix de sa force de travail au dessus de sa valeur (cf. Marx et l'armée de resserve qui n'est pas une stratégie mais une sécrétion naturelle de la course à la plus-value relative)</p> <p>Ce qui est vrai est qu'il y a des salariés plus qualifiés qui "apparaissent" et en même temps de moins qualifiés. Les 1ers peuvent prétendre à de meilleurs salaires et les autres s'attendre à se retrouver au SMIC... <br class="autobr" /> Mais les deux populations sont confrontées à une baisse tendancielle de la valeur de leurs forces de travail respectives, les deux n'ayant pas pour autant tout à fait le même salaire minimum en perspective. Dans ce processus, il y a néanmoins au final une tendance au tassement de l'échelle hiérarchique.</p> <p>Donc le grand mouvement qui caractérise le prix de la force de travail, la tendance longue n'est jamais une hausse... C'est d'ailleurs cela qui explique en grande partie la dégradation du partage des richesses, surtout si on limite les luttes salariales au maintien du pouvoir d'achat dont se contentent certains à un titre ou un autre... C'est aussi pourquoi les luttes sur les salaires sont nécessaires mais aussi une guerre d'escarmouches qui ne doit pas détourner outre-mesures des luttes et revendications à portée réellement révolutionnaire...<br class="autobr" /> Nous sommes là sur le terrain des rémunérations individuelles.</p> <p>Sur le plan collectif, celui de la masse salariale du prolétariat, en tout état de cause, le patronat consacre moins de dépenses pour le capital vivant. Sinon, il ne développe ni n'introduit la machine...</p> <p>Tes remarques sur la démographie me semblent pertinentes mais je ne maitrise pas vraiment le sujet. Sur l'influence des formes d'héritage par exemple.</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-17T16:04:31Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2914 2018-05-17T16:04:31Z <p>@ F Velain<br class="autobr" /> La valeur d'une marchandise, par exemple la force de travail, peut évoluer, du simple fait de l'accroissement des compétences, à la hausse, alors que son prix, du fait du chômage, évolue à la baisse.. <br class="autobr" /> @ B Sarton<br class="autobr" /> La démographie dépend essentiellement du niveau de vie, comme l'atteste la situation en Europe et dans la partie blanche de la population US, et le confirme la situation en Chine où le contrôle des naissances vient d'être levé. L'intérêt matériel pèse très lourd dans la procréation des couples. Le démographe Leroy-Ladurie a démontré que si la France a perdu sa supériorité démographique dans l'Europe du 19°siècle, c'est à cause du code Napoléon qui égalisait les droits à l'héritage de tous les enfants d'une même famille, contre le droit d'aînesse de l'Ancien Régime. Généralisant, sans l'avoir voulu, le "coïtus-interruptus" dans toutes les familles propriétaires de bien mobiliers, paysans surtout, qui voulaient, ainsi, protéger leurs exploitations. Par contre dans les milieux prolétaires, les enfants nombreux enrichissaient (sic), par leur travail, les familles. C'est ainsi que la GB et l'Allemagne ont doublé la France.<br class="autobr" /> Dans de nombreuses contrées arriérées, les naissances sont aussi une forme de cotisation retraite pour les parents...</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-17T13:03:13Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2913 2018-05-17T13:03:13Z <p>En effet la démographie galopante peut-être freinée par une politique volontariste comme en Chine ou en Inde , mais même freinée elle ne s'arrête pas car les nouvelles générations africaines , sud-américaines et asiatiques et même moyenne-orientales n'abandonneront pas l'activité sexuelle comme le font les populations européennes et américaines avec leur vieillissement. Le nombre d'enfants par femme dans ces régions de la planète resteront plombés à 2 ou 3 avec une prolongation de la vie humaine constante malgré les guerres civiles , les maladies, les drogues ou les accidents climatiques . Le capitalisme ne peut contrôlé ce choix humain qui l'étrangle dans sa domination économique d'autant plus que la terre s'épuise en ressources de matières premières . La nouvelle société communiste en gestation partout dans le monde va prendre sa place par la force des choses et par la volonté populaire de vivre autrement . La monnaie papier qui permet la circulation des marchandises se dévalue par la planche à billets qu'utilisent l'Europe et les Etats-Unis capitalistes pour "sauver" leur système financier exponentielle et bientôt elle n'aura plus aucune valeur . L'utilisation actuelle de la soldatesque par l'occident est une preuve de faiblesse , même si elle fait remonter le prix du baril pour satisfaire les multinationales de l'énergie , d'où la politique agressive de Trump . Le massacre des palestiniens par Israël fait parti de cette stratégie d'augmentation des prix de l'énergie par l'inquiétude d'une guerre prévisible . Cet ensemble de problèmes ne permet pas au capitalisme de perdurer , mais va plutôt entraîner une accélération de sa chute , ce qui est urgent pour sauver l'humanité d'une dramatique fin que la bourgeoisie affolée est capable de commettre avec les bombes nucléaires . Les révolutionnaires partout dans le monde doivent donc rapidement créer les conditions de renversement du système capitaliste avant qu'il ne soit trop tard . "Ouvrons les yeux" et faisons la révolution pour le bien de l'humanité ....</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-17T13:00:42Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2912 2018-05-17T13:00:42Z <p>"Depuis que le capitalisme existe, la valeur de la force de travail évolue, à la hausse". Je pense que tu as voulu dire à la baisse ?</p> <p>Sinon, je te laisse la responsabilité de cette immense affirmation.</p> <p>Je crois me rappeler que Marx explique au contraire pourquoi le prix de la force de travail a plutôt tendance a baisser puisque la valeur des marchandises que le prolétariat consomme baisse à mesure que le TTSN baisse lui aussi,</p> <p>C'est d'ailleurs une des raisons qui fait dire à Marx que les luttes salariales son nécessaires mais d'escarmouches ou encore que selon le résumé du capital par Engels, Marx a démontré contre les thèses socialistes que "le partage (des richesses) n'est pas la solution mais le problème".</p> <p>_</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-17T06:18:38Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2911 2018-05-17T06:18:38Z <p>Velain est plus proche de la vérité à mon avis. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 1- Depuis que le capitalisme existe, la valeur de la force de travail évolue, à la hausse. Dans un produit, identique quand à sa fonction (exemple : automobile) il y a de moins en moins de temps de travail. Rien n'indique que cette tendance va s'inverser. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 2- Or c'est du temps de travail nécessaire à la reconstitution de la force de travail que dépendra, comme toujours, la qualité de vie, et de travail, des travailleurs de tous les continents. <br /><img src='http://lepcf.fr/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> 3-Les prévisions démographiques actuelles sont, évidemment, incapables de prendre en compte les révolutions industrielles qui sont attendues en Afrique et dans l'Asie du sud, tout simplement parce qu'on ne peut connaître la cadence de leur développement. Tout juste peut-on noter que depuis l'introduction du capitalisme d'état (NEP de DengXiao Ping) en Chine (1980) l'évolution démographique a été stabilisée.</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-16T19:22:02Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2910 2018-05-16T19:22:02Z <p>Bonsoir Bernard,</p> <p>Tu introduis une immense problématique la démographie à termes et la capacité du capital à créer suffisamment d'emplois pour les générations déjà là.</p> <p>Moi, je ne sais pas répondre à cela parce que les variables sont en partie indépendante et dans une indépendance possiblement différente qui plus est.<br class="manualbr" /> Je peux dresser la nature du besoin relatif de travail pour un besoin de valeur d'usages plus ou moins prévisibles au regard de l'efficacité productive du travail qu'autorise les sciences et techniques et leurs tendances évolutives.</p> <p>Sur le seul besoin d'emplois, le capital peut avoir soit besoin de moins d'emplois, soit plus.</p> <p>Pour quel solde ? Je ne sais pas répondre. Il suffit d'une découverte pour que le capital puisse déployer une industrie ou des activités nouvelles ne venant que peu voire pas du tout en compétition, en substitution avec les actuelles. A l'exemple de l'électromagnétisme... Impossible de prévoir à priori si le solde d'emploi sera positif ou négatif.</p> <p>Par contre, pour une progression certaine de la quantité de valeurs d'usage produites, je suis certain qu'il faudra relativement moins d'emplois</p> <p>Sur la démographie, je ne suis certain de rien</p> <p>Par contre sur la mondialisation, Marx en traitait à partir de la seule logique du mode de développement du mode de production. <br class="autobr" /> Et je ne crois donc pas que la mondialisation actuelle relève de la démographie. Je ne partage pas l'idée que "L'économie capitaliste est donc face à un choix de survie dans la mondialisation actuelle en transférant ses capacités productives et ses consommateurs en Afrique avec ses 2 milliards d'habitants en 2050 et en Asie avec 5 milliards d'habitants à cette même période . "<br class="autobr" /> Je vois plutot le capital chercher à imposer partout son mode de développement à une échelle toujours plus considérable pour assurer sa soif d'accumulation.</p> <p>En ce sens, l'actuelle mondialisation est d'ailleurs bien differente de celle du XIX et de celle de la 1ere partie du XXe qui restaient dans la ligne de celle du mode de production précédent : un accés facile à des matières premières avant-tout et la revente de produits manufacturés en retour. Analyse de Marx sur l'inde et la GB par exemple...<br class="autobr" /> Sans compter une certaine division du travail selon Ricardo.</p> <p>Ces 3 éléments explosent sous nos yeux, à des échelles plus ou moins décisives. Tous les capitaux veulent pouvoir se valoriser partout de la même manière et l'évolution des connaissances scientifiques, facilitent grandement la tâche.</p> <p>Tout le monde peut accéder rapidement au secret de l'atome, donc développer des centrales nucléaires, de l'imagerie médicales, par exemple ou des mathématiques, donc faire de l'intelligence artificielle...</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-16T12:55:13Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2909 2018-05-16T12:55:13Z <p>Le capitalisme , au contraire de ce que pense certains d'entre nous , est en déclin accéléré pour une raison principale : la démographie . En effet il est incapable de donner du travail aux générations nées après les années 60 . Face aux 10 milliards d'êtres humains prévus autour des années 2050 (actuellement près de 8 milliards) dont les trois quarts peupleront essentiellement l'Afrique et l'Asie le capitalisme est incapable de mettre au travail l'essentiel des populations , particulièrement la jeunesse . Les technologies robotisées vont d'ailleurs faire empirer le chômage de masse et les conflits de classe dans les années qui viennent .<br class="autobr" /> Ce phénomène se couple au vieillissement des populations blanches en Europe et en Amérique du nord qui ne vont représenter que 10 % de la population mondiale avec un taux de 70 à 80 % de plus de 60 ans . L'économie capitaliste est donc face à un choix de survie dans la mondialisation actuelle en transférant ses capacités productives et ses consommateurs en Afrique avec ses 2 milliards d'habitants en 2050 et en Asie avec 5 milliards d'habitants à cette même période . L'Europe et l'Amérique du nord seront peuplés de vieillards et les Etats de ces régions feront face à une situation sanitaire et sociale dramatique , la jeunesse restante fuyant vers d'autres cieux pour trouver un avenir professionnel intéressant .<br class="autobr" /> Alors nous pouvons penser que ces réalités vont obliger les peuples à réfléchir et à agir pour dépasser ce système et même le supprimer pour organiser autrement la société comme la Chine l'expérimente aujourd'hui avec beaucoup de tâtonnements en mélangeant le socialisme avec une part de capitalisme contrôlé assez étroitement , ce qui n'empêche pas la corruption d'où l'action menée contre les corrompus avec force et pugnacité . <br class="autobr" /> La France en a fini avec ses naissances excédentaires depuis les années 2000 et le vieillissement de la population se développe avec toutes les conséquences de soins en déshérence que nous commençons à voir dans les maisons de retraite et les hôpitaux . Le refus des migrations des politiques gouvernementales depuis les années 90 ne sont exprimés que par les cris du FN et par les conséquences du chômage de masse . Mais à terme ces migrations seront acceptés par la force des choses comme en Allemagne qui a déjà un taux de vieillards de plus de 20 % de la population alors qu'elle a l'industrie la plus importante d'Europe capitaliste . Face à ce changement démographique le mouvement révolutionnaire dit communiste doit donc proposer aux peuples européens une société socialiste-communiste de grande ambition sur tous les plans des besoins humains et entraîner les forces vives dans un combat sans merci contre les capitalistes . Les dirigeants bourgeois en France et ailleurs n'ont un avenir de pouvoir qu'en fonction de la passivité des masses populaires qui peuvent se réveiller rapidement en refusant les conséquences d'une austérité sociale de grande ampleur comme la politique Macronienne la développe aujourd'hui . Si nous voulons éviter le vieillissement du pays nous devons prévoir une politique familiale favorisant les naissances comme le fait Poutine en Russie , sinon nous n'aurons pas les travailleurs nécessaires pour redonner un développement ambitieux de notre nouvelle société communiste dans tous les domaines économiques , sociaux et culturels . Ouvrons les yeux pour une révolution parfaite pour satisfaire tous les besoins humains .</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-16T07:30:13Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2908 2018-05-16T07:30:13Z <p>@Brula<br class="autobr" /> La polémique politique n'est intéressante que si elle est honnête. <br class="autobr" /> Vous écrivez le 15 mai 2018 : <i>"P.Laurent avoue à "Valeurs Actuelles" qu'il ne veut pas de candidat PCF aux présidentielles."</i> Mais cette interview date de décembre 2016, quand Hollande était toujours candidat, et Macron un ministre démissionnaire. Elle dit :<br class="autobr" /> <i> "L'option que nous privilégions n'est pas la candidature communiste… ça ne veut pas dire qu'un communiste ne pourrait pas concourir dans une primaire citoyenne ! Mais si les communistes proposaient le nom d'un communiste, ce serait pour être au service d'une construction commune et plus large que le seul PCF. ».</i><br class="autobr" /> J'étais alors en accord total avec P Laurent parce que sa démarche visait alors à éliminer Hollande, Par contre je ne l'étais plus quelques mois plus tard lorsque le choix était entre un candidat communiste et un ralliement en rase campagne à JLM. Il y a une chronologie dans les évènements dont l'honnêteté impose le respect.<br class="autobr" /> Par contre je suis contre ta position sur l'UE, tout simplement parce que je considère comme toujours valable l'explication de Marx sur l'extension permanente des superstructures que l'extension de la puissance des forces productives de la bourgeoisie lui impose et <i>"que le prolétariat victorieux étendra plus encore"</i> (Manifeste). Renault a estampillé 16 millions de véhicules en 2016, en a vendu moins d'un en France et moins de 4 en UE qui est donc déjà dépassée, par le haut...<br class="autobr" /> Comme en 1848, le but des communistes est combattre les intérêts bourgeois à tous les niveaux, France, UE et aussi ONU....L'indépendance de la Catalogne, par exemple, me laisse pour le moins,... dubitatif...</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-16T03:52:16Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2907 2018-05-16T03:52:16Z <p>La vérité, toute la vérité, rien que la vérité...seulement celle ci est révolutionnaire ! Bravo camarade ! Il y a des traitres dans le parti s'est évident ! Ce sont ceux qui nous alignent sur le PS, ceux qui pleurent et insultent le socialisme du 20ème siècle, ceux qui n'assument aucunement l'histoire, ceux qui blanchissent l'Union européenne ( particulièrement nombreux à Marseille où ils ont détruit l'une des fédés les plus combatives) et insultent l'URSS.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-15T21:58:55Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2906 2018-05-15T21:58:55Z <p>"Il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre" : vous avez décidé que j'étais un horrible je-ne-sais-trop-quoi (aveuglé ? sectaire ? stalinien ?), qui s'en prenait exclusivement à ce pauvre Pierre Laurent, mais pas à Macron...<br class="autobr" /> Relisez mon texte et vous verrez que je ne dédouane pas Macron, et encore moins la structure européenne supranationale, puisque je dis qu'ils se nourrissent l'un de l'autre. Et certainement que si l'U.E. n'existait pas, la bourgeoisie française au pouvoir ne se gênerait pas pour dézinguer quand même le service public ferroviaire grâce à un rapport de force aussi favorable pour elle. Je vous signale que j'ai choisi un tel titre parce que Pierre Laurent dans un discours lors d'une manif récente pour la sauvegarde des barrages, a prétendu que ce n'était pas la faute à l'U.E., et pour cause, puisqu'il pense sincèrement (?) qu'elle peut devenir sociale ! J'espère que ce n'est pas son grand copain Tsipras qui lui souffle ses discours...<br class="autobr" /> Mais au fait, à propos de rapport de force, pourquoi est-il aussi défavorable pour nous ? Le PCF en est là aujourd'hui par la force des choses ? Serait-ce le destin qui voulait cela ? On n'y pourrait rien ?<br class="autobr" /> Les vrais diviseurs sont ceux qui nous mènent sur une ligne réformiste, social-démocrate, depuis longtemps, ceux qui détruisent le PCF à petit feu. Si l'on excepte les tendances lourdes (programme commun, etc...), on peut dire que c'est sous la direction R.Hue que la politique du PCF a pris un virage à 180° ; MG Buffet a poursuivi son œuvre ("je continuerai la mutation") en rejetant Marx officiellement (interview à France Inter) et Pierre Laurent a enfoncé la PCF inexorablement en prenant les mêmes voies en pire. Je vous invite à lire cet article où P.Laurent avoue à "<a href="http://lepcf.fr/EXCLUSIF-Pierre-Laurent-confie-ses-projets-pour-2017" rel='nofollow'>Valeurs Actuelles</a>" qu'il ne veut pas de candidat PCF aux présidentielles.<br class="autobr" /> L'unité, vous dites ? Mais à quelle unité pensez-vous ? A force que la direction nous présente des textes ultra-réformistes voire inconsistants lors des congrès, vous croyez que tout le monde va s'aligner éternellement (enfin ceux qui restent) derrière sans broncher ? Et même s'ils sont votés majoritairement par suivisme des dirigeants (fussent-ils incompétents), dans la mesure où ils sont vides de sens, où peuvent-ils bien mener notre action ?<br class="autobr" /> Je pense que l'unité doit se faire derrière un texte communiste, même s'il reste des points de désaccord qui devront être clairement identifiés ; et Pierre Laurent aurait déjà dû démissionner après les résultats catastrophiques auxquels sa politique réformiste nous a menés. <br class="autobr" /> Pour ce qui est de Gayssot, je vous rappelle qu'après que B.Pons (ministre RPR des transports sous le gouvernement Juppé) ait transposé la directive de 1991 juste avant que Chirac dissolve l'Assemblée nationale, il est devenu ministre de Jospin pour mettre en œuvre cette directive. Gayssot aura bien d'autres saloperies à son actif, notamment en privatisant l'aéronautique française... tout cela sous la bénédiction de la direction du PCF dont le secrétaire général était R.Hue (seuls quelques députés sauveront l'honneur : G.Hage, A.Gerin, M.Gremetz, P.Carvalho)...</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-14T13:09:41Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2905 2018-05-14T13:09:41Z <p>Avouez que "Les conditions de l'unité" du Pcf, dîtes-vous vous même, ne s'épanouissent guère dans un article commençant tambour battant par une violente charge contre un de ses secrétaires nationaux. Votre titre s'en prend d'abord et exclusivement à Pierre Laurent sans même désigner les patrons de l'Europe, ni même les perspectives de combat. Puis votre article commence sur un ton très peu constructif et très peu unitaire par un : "...la direction du PCF, Pierre Laurent <strong> <i>et sa cour</i> </strong> pour ne pas les citer....". ( merci de n'avoir pas écrit "et sa clique" ! <br class="autobr" /> Alors moi je ne vois pas du tout en quoi dédouaner Macron sauvera le Pcf. <br class="autobr" /> Merci tout de même pour votre historique très documenté.<br class="autobr" /> En outre quel bilan peut-on aujourd'hui tirer de l'action communistes, alors que les ministres des transports étaient communistes ? (d'abord Fiterman, puis Gayssot, sous le très sombre quinquennat Chirac-Jospin-sombre pour les communistes et l'espoir de rassembler pour changer les choses)</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-11T19:36:41Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2904 2018-05-11T19:36:41Z <p>Bonsoir,</p> <p>Ce texte fait évidemment l'impasse sur toutes les questions liées à l'international, à la réorganisation de l'internationalisme et au-delà aux enseignements plus généraux, et théoriques des diverses expériences nationales.</p> <p>Je crois que les cadres nationaux restent le point d'ancrage de toute transformation et pratique politique.</p> <p>Quand je considère que le capital entre en régime de croisière après la seconde guerre mondiale, ce n'est évidemment pas aussi tranché, uniforme que cela. J'ai voulu donner un point de repère, de basculement. <br class="autobr" /> C'est d'abord vrai dans les pays qui entrainent le mouvement du capital, l'occident pour faire rapide.</p> <p>Y compris encore aujourd'hui, le capital n'est pas partout réellement, totalement en mode de croisière. La prolétarisation des peuples et donc le développement de la Bourgeoisie n'est pas encore partout celle que connait la France de 2018, ni mème celle de la France en 1945.</p> <p>Par contre la question des connaissances scientifiques est singulière. Les connaissances de la science, leur diffusion possèdent des dimensions universelles. Tous les peuples peuvent y accéder relativement facilement. Cela ne règle pas tout par magie. Passer de la science aux applications peut nécessité une accumulation primitive de capital par exemple. <br class="autobr" /> Mais la maitrise des connaissances est affaire d'abord d'intelligence.<br class="autobr" /> Le travail des hommes ne repose plus sur les mystères du travail entretenus par les corporations d'autrefois autour des savoir-faire. Tout pays peut accéder aux secrets de l'atome, de la mécanique quantique par l'éducation, la formation. Et donc s'en saisir. La Chine a saisi pleinement la science. Cuba s'est spécialisé dans des secteurs nécessitant relativement moins de moyens lourds : je pense à la médecine...</p> <p>De fait, dans tous les pays la question est posée de prendre la mesure des deux grandes avancées de la machine de Turing et de la cybernétique, pour ce qu'elles ouvrent comme possibilités et nécessités au travail, et encore plus largement aux sociétés et à la manière dont les hommes peuvent se comprendre jusque dans leurs rapports sociaux, leurs liens avec la nature et leur rapport à leur intelligence d'eux-mêmes.</p> <p>Les pays de l'Est avaient pris la mesure de l'enjeu dans les années 60 de cette nouvelle donne. Une des causes de leur échec fut de ne pas avoir réussi à assumer un nouveau modèle de développement fondé sur la sublimation et donc l' économie du travail intellectuel comme les forces productives issues du XIX' l'ont permis fait pour le travail manuel. <br class="autobr" /> Une des causes du déracinement du PCF relève de la même difficulté d'être lucide sur ce défi.</p> <p>Une des questions posées à tous les partisans du communisme dans le monde est donc d'être suffisamment conséquents dans l'usage possible des forces productives et de la science.<br class="autobr" /> A défaut, les hommes cherchent une autre voie que le communisme, c'est à dire une société de classes.</p> <p>Il y a une autre manière de réfléchir à partir de 68 et de ce basculement. Je l'ai traitée à l'occasion du 40è anniversaire de 68 dans un numéro de la revue la Pensée. Il s'agit de comprendre pourquoi il est difficile à des organisations influentes de classes et de masses de se transformer devant des transformations aussi fortes des forces productives. En fait, leur défi est de mesurer qu'il faut qu'elles osent déplacer un enracinement de masse qui fait leur force et à fait ses preuves. La prise de risques opposent alors en quelque sorte des conservateurs et des modernes.</p> <p>Les deux approches sont complémentaires. Celle ici présentée tient compte que la transformation des forces productives et ses effets sont devenus évidents. Le problème n'est donc plus pourquoi c'est difficile de déplacer ce centre de gravité. Il est de le changer en restant de classe et de masse quand le doute et l'affaiblissement ont déjà affaibli la cohésion idéologique et l'indépendance idéologique de l'organisation.</p> De 68 au 38ème congrès, un même besoin de dialectique 2018-05-11T17:05:17Z http://lepcf.fr/De-68-au-38e-congres-un-meme-besoin-de-dialectique#comment2903 2018-05-11T17:05:17Z <p>Bonsoir,<br class="autobr" /> ce retour sur mai 68 me parait intéressant... cependant le développement des forces productives et la financiarisation de l'économie incitent, d'après moi, ceux qui enracinent leurs analyses dans les travaux et concept de Marx d' Engels et de Lénine à réfléchir et à conceptualiser pour ici, ce dont témoigne les expériences Cubaine, Chinoise, Bolivienne, Vénézuéliennes... la crise de 2008 a affecté bien au delà des pays sous hégémonie US.<br class="autobr" /> Paule Lanta Ménahem</p> Un effort d'organisation ou de métamorphose ? 2018-05-11T16:34:02Z http://lepcf.fr/Un-effort-d-organisation-ou-de-metamorphose#comment2902 2018-05-11T16:34:02Z <p>bonsoir,<br class="autobr" /> la confusion me semble très grande dans les instances dirigeantes majoritaires... depuis Martigues les statuts du PCF ne mentionnent plus notre spécificité marxiste..." cette méthode scientifique qui vise l'explication d'une société, son histoire, ses forces productives, ses institutions, ses contradictions, sa dynamique." Nous avons dégagé R. Hue mais nous n'avons pas réintroduit cette spécificité et les engagements organisationnels qu'elle nécessite, ni dans nos statuts ni dans nos pratiques.<br class="autobr" /> Et donc merci de cette alerte, je poserai une question au prochain conseil fédéral à ce suje<br class="autobr" /> paule lanta ménahemt</p> Le communisme est une idée neuve en Europe ! 2018-05-11T06:32:05Z http://lepcf.fr/Le-communisme-est-une-idee-neuve-en-Europe#comment2901 2018-05-11T06:32:05Z <p>Je suis d'accord avec Pam, à ceci près que la signification des mots doit être respectée. Ni le communisme (à chacun selon ses besoins), ni le socialisme (à chacun selon son travail) ne sont à l'ordre du jour. Par contre la rupture avec les intérêts de la bourgeoisie, minoritaire, à Paris, comme à Bruxelles, l'est. Mais c'est pour ajouter aussitôt que les intérêts qui doivent prévaloir sont désormais, ceux du prolétariat (ceux qui doivent travailler pour vivre).<br class="autobr" /> Et c'est sur cette base, qu'en toute circonstance, les communistes doivent travailler à l'union des prolos ! Cela n'a rien a voir avec la sortie de ceci ou de cela ; il n'y a pas de bourgeoisie plus cool à Paris qu'à Bruxelles..</p> Le communisme est une idée neuve en Europe ! 2018-05-10T20:33:19Z http://lepcf.fr/Le-communisme-est-une-idee-neuve-en-Europe#comment2900 2018-05-10T20:33:19Z <p>il ne suffit pas d'évoquer la sortie de l'UE comme réponse à la mondialisation sauvage, car le Brexit montre que la sortie peut se faire sur la base d'une plus grande sauvagerie de la mondialisation...<br class="autobr" /> de ce point de vue, le KKE a sans doute raison de toujours mettre la question du pouvoir des travailleurs avant la question de l'UE..</p> <p>ce qui compte, c'est d'engager la rupture avec le pouvoir de la bourgeoisie, dans laquelle la question du refus de l'UE comme de l'euro devient une étape nécessaire mais insuffisante...</p> <p>pam</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-09T07:30:47Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2899 2018-05-09T07:30:47Z <p>@ Dariokhos<br class="autobr" /> Il ne faut jamais oublier qu'un produit n'a de valeur que lorsqu'il est vendu, d'où l'obligation d'adapter la dimension du marché à la puissance des moyens de production. Pour les capitalistes européens, l'UE répond d'abord à cette obligation, ce qui ne l'empêche pas de fonctionner dans bien d'autres domaines, toujours, comme les états-nations, dans l'intérêt de la classe dominante qui, pour le moment, est la bourgeoisie.<br class="autobr" /> En Europe, la bourgeoisie française, comme l'allemande, pèse son poids, si bien que rien de ce qu'elle refuse ne peut, en fait, lui être imposé. C'est pour cela que l'estampille "imposé par Bruxelles" est, dans beaucoup de situation, SNCF par exemple, de la pure "esbrouffe". Aucune décision de Bruxelles n'est prise sans l'aval de la classe dominante de Paris, Berlin et Londres. Pour imposer des reculs sociaux, les bourgeoisies ne disent jamais qu'elles veulent augmenter leurs profits, mais que la concurrence.., les facteurs externes.... les imprévus ..etc font que....<br class="autobr" /> Dans ces conditions, chevaucher "la nation, la patrie" est vain, désuet et réactionnaire puisque la classe décisionnaire se trouve exonérée de la critique de fond !</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-08T20:41:41Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2898 2018-05-08T20:41:41Z <p>Camarade CNetc.<br class="autobr" /> Pour le coup, je suis en partie d'accord avec toi. En tout cas, la bourgeoisie de 36/40 (cf les 200 familles) est indéniablement française. C'est moins vrai aujourd'hui où le stade de l'impérialisme a avancé et ou pas mal de non français sont actionnaires de nos multinationales.<br class="autobr" /> Camarade Sahb, je ne suis pas d'accord avec ta phrase sur le bourgeoisie qui ne serait pas "française", car cela laisse entendre que se vendre aux Allemands serait trahir, pour le coup, non pas la nation, mais la "patrie". Si le concept de nation (un peuple, un territoire, etc.) est profondément léniniste, celui de patrie ne l'est pas.<br class="autobr" /> Je suis résolument anti UE et je trouve, camarade CN que tu relativises un peu trop son importance. Le choix du passage des Etats-nations (bourgeois) à la supranationalité (bourgeoise) s'est fait parce que les mêmes Etats représentaient un frein à la casse des acquis sociaux, que la supranationalité pouvait dépasser ; sinon le referendum de 2005 n'aurait jamais été annulé. Je crois que nous sentons percer là notre désaccord sur le socialisme dans un seul pays ; je fais partie de ceux qui y croient encore. Et n'oublions pas de que disait Lénine en 1916 "En régime capitaliste, les Etats-Unis d'Europe sont soit impossibles, soit réactionnaires".<br class="autobr" /> Ceci dit, je suis pour faire attention à certaines critiques de l'UE dans le courant communiste en France, qui semblent la critiquer non pas au nom du fait qu'elle est un outil du capital, mais comme si elle était je ne sais quelle entité mythique opposée à une autre entité mythique, une sorte de patrie française éternelle, qui, par je ne sais quelle magie, serait en soi progressiste. Lafargue, en son temps, moquait le prolétariat français qui se réjouissait de certaines réalisations de la bourgeoisie française pour le coup (c'est une question simple de nationalité). Les acquis des travailleurs ne sont dus qu'aux luttes des travailleurs et pas à l'héritage de la Révolution française, même si elle fut éminemment progressiste en 93 et 94 jusqu'au 9 thermidor. Lénine lui-même a aussi moqué le prolétariat français, lui reprochant de confondre justement patrie et nation.<br class="autobr" /> Alors attention camarades, contre l'UE, à fond. Pour en sortir et qu'elle explose, à fond. Mais pas au nom du roman français que la Bourgeoisie française a construit et répandu dans les écoles, formatant des générations d'enfants (c'est toujours vrai) depuis Jules Ferry, à commencer par ceux qui allèrent "mourir pour les industriels", selon la formule d'Anatole France en 14/18. Au nom du fait que, comme l'OMC et le FMI, c'est une organisation créée par le Capital et inchangeable. Au nom du fait que les Etats-nations, même bourgeois, permettent plus de latitude, mais en gardant à l'esprit que cela est relatif. Le retour à l'Etat nation serait un moindre mal, pas la révolution socialiste.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-08T09:57:06Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2897 2018-05-08T09:57:06Z <p>taisez-vous donc au lieu de vous enferrer !! allez prendre des cours "d'analyse concrète de la situation concrète" et de dialectique !!! <br class="autobr" /> 1ère leçon : la "patrie" de la bourgeoisie c'est le fric !!!</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-08T05:48:38Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2896 2018-05-08T05:48:38Z <p>@ Sahb<br class="autobr" /> <i> "la bourgeoisie" qu'il qualifie de "française" !!! est pas plus "française" qu'elle ne l'était en 1940 quand elle a ouvert les frontières à l'armée allemande !!!</i><br class="autobr" /> C'est pas moi qui ait écrit cette phrase avec les mots bourgeoisie et française entre guillemets.....ce qui peut s'interpréter comme une absence, en France, de bourgeois qui seraient français pur jus, donc partiellement étrangers, sinon peut-être, migrants...</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-07T21:07:39Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2895 2018-05-07T21:07:39Z <p>relisez !! vous n'avez pas bien compris !!! vous êtes payé pour ça non ?</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-07T16:21:15Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2894 2018-05-07T16:21:15Z <p>@ Sahb<br class="autobr" /> Vous nous apprenez une excellente nouvelle. La France (65 millions d'hab) ne dispose donc plus de classe bourgeoise. il ne reste donc plus qu'à installer le socialisme puisque le prolétariat français n'a plus d'adversaire capitaliste. C'est quand qu'on commence ?.....Et comme à Bruxelles c'est les belges qui commandent, pas de soucis !</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-07T13:52:04Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2893 2018-05-07T13:52:04Z <p>la question de l'UE (vive le Frexit !) chatouille à ce point le P"c"F qu'il envoie des trolls jusqu'ici pour gâter le débat !<br class="autobr" /> rappelons la formule d'Annie Lacroix-Riz : "l'UE c'est écraser le salaire à plusieurs" ! <br class="autobr" /> le troll de la direction @cn n'a pas encore compris que "la bourgeoisie" qu'il qualifie de "française" !!! est pas plus "française" qu'elle ne l'était en 1940 quand elle a ouvert les frontières à l'armée allemande !!! toujours aplatie devant ses maîtres (sans lesquels elle est à la portée du peuple souverain et bien énervé ! on a déjà coupé des têtes !!) elle a ordre de nous ratatiner ! à la fois valet de pied et bête immonde elle s'exécute !</p> EL COMUNISMO UNA IDEA NUEVA EN EUROPA 2018-05-07T12:08:04Z http://lepcf.fr/EL-COMUNISMO-UNA-IDEA-NUEVA-EN-EUROPA#comment2892 2018-05-07T12:08:04Z <p>Hay que salir de esa forma de capitalismo de mierda que es Europa <br class="autobr" /> Fuera de "EU" a todos los verdaderos communistas</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-07T06:53:36Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2891 2018-05-07T06:53:36Z <p>@ Etoile rouge<br class="autobr" /> Qu'est-ce que le capital ?<br class="autobr" /> C'est des intrans+de la finance+des machines+de la force de travail+des débouchés capables de faire entrer des devises fortes.<br class="autobr" /> Qu'est que la NEP de Deng Xiao Ping ?<br class="autobr" /> Et cela n'a rien avoir, ne serait-ce qu'en volume, avec les accords étatiques type Mao-Nixon de 1971, ou d'autres, signés par l'URSS. <br class="autobr" /> C'est des contrats passés, par l'état chinois avec des capitalistes étrangers qui apportent le capital, hors force de travail, qui, elle, est fournie par le gouvernement chinois, laquelle capte les connaissances technologiques atteintes par l'Occident. Les capitaliste étrangers captant, eux, des profits substanciels dans les contrées extérieures où sont écoulées une part de la production en Chine.<br class="autobr" /> Voilà comment la valeur de la force de travail chinoise a très fortement augmenté depuis 1980. Et dont les compétences embrassent désormais tous les domaines économiques, et pas seulement le domaine militaire comme dans l'exURSS.<br class="autobr" /> Ensuite Il faut quand même noter si Mao, et ses ouailles, ont placardisé Deng entre 49 et 1979, c'est, sans doute, qu'il y avait quelques différents idéologiques.... <br class="autobr" /> @ Pam<br class="autobr" /> Les cheminots ne gagneront pas "malgré" Bruxelles, ils gagneront contre la bourgeoisie française qui gouverne aussi bien à Paris qu'à Bruxelles, et qui se sert de Bruxelles pour masquer ses responsabilités, et ses pouvoirs ! L'enjeu politique de la grève c'est la baisse, ou non, globale du prix de la force de travail en France !</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-07T06:43:41Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2890 2018-05-07T06:43:41Z <p>"Les ouvriers n'ont pas de patrie" Cette phrase de Marx a été mal interprétée ( confusion entre patrie et nation ) Bernard Peloille ( marxiste) et son groupe éducation populaire dont je fais partie avait écrit un article sur ce sujet : "les ouvriers doivent lutter contre le capital dans le cadre de la nation " . Bernard Peloille a écrit un livre sur l'Europe : "Critique de la raison européenne. la matrice de l'Union " <br class="autobr" /> Je cite un article ( publié sur " Faire vivre)" où il explique la nécessité de la lutte dans le cadre "nation" <br class="autobr" /> _ " Le fait que le capital est parvenu en un état où les nécessités de sa mise en Valeur et de sa réalisation font prévaloir ses dispositions à s'opposer à ce qui fait cohérence des formations humaines historiquement constituées, à dissoudre les corps sociaux et politiques existant, à corrompre les formes Nation et Etat y correspondant , et par conséquent expriment la prévalence de sa disposition à l'involution en état de Nature. <br class="autobr" /> ...Le prétendu "dépassement " de la nation ...prive les classes laborieuses des conditions progressives de leur émancipation " <br class="autobr" /> Nous n'en serions pas là ( où nous sommes ) si nous avions gardé ce cadre national et refusé cette Europe, ce qui était la politique du PCF au début. <br class="autobr" /> L'article de Pascal est très complet , dans l'historique et l'état actuel de la SNCF ,Il dit clairement les responsabilités y compris de la direction du PCF.<br class="autobr" /> Mais Pierre Laurent n'est plus concerné par le PCF : il est "gauche européenne", élu et tient à le rester. Il dit vouloir "réformer" l'Europe" je me demande s'il croit à ce qu'il dit ?? <br class="autobr" /> Bravo pour ton article Pascal, il est complet , je l'ai enregistré , il va me servir.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-06T16:25:55Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2889 2018-05-06T16:25:55Z <p>Le socialisme dans un seul pays. Revenir au vieux débat sur " les ouvriers n'ont pas de patrie" Avec mes formateurs marxistes, Bernard Peloille qui a écrit un livre sur l'Europe " Critique de la Raison européenne . la matrice de l'Union" nous avions réfléchi sur le sujet . Et il avait écrit un article publié sur " Faire vivre" . La nation est bien le cadre pour lutter contre le capitalisme . Pour Commencer . Et ceux qui croient arriver à <br class="autobr" /> lutter internationalement sont de doux rêveurs ( ou des trotskistes) <br class="autobr" /> Quant à Pierre Laurent, il lutte dans la "gauche européenne " ?? pour changer l'Europe ??? Je me demande parfois si au fond de lui-même il y croit encore ? Ou s'il veut seulement conserver sa place d'élu européen. <br class="autobr" /> Bravo à Pascal pour son article , l'historique qui nous aide à comprendre que la SNCF a commencé à être démantelée depuis longtemps. Après, ce sera la fonction publique ? Merci l'Europe.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-05T10:25:56Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2888 2018-05-05T10:25:56Z <p>On sent que les débats de fonds sont nécessaires, mais il ne faut pas non plus tout y ramener, et ils ne remplacent pas l'analyse concrète de la situation concrète...</p> <p>il y a dans l'article de pascal un élément qui me parait insuffisamment développé dans la situation politique... et qui ne s'inscrit pas assez dans le cadre de la lutte des cheminots...</p> <p>Si nous sommes parfaitement d'accord sur l'argumentaire détaillé et approfondi de pascal contre la position intenable et totalement idéaliste de la direction du PCF sur l'UE, il reste que le mouvement des cheminots se déroule aujourd'hui, dans un cadre qui restera celui de l'U.E.</p> <p>pascal après son argumentation en revient à la lutte actuelle en disant...</p> <blockquote class="spip"> <p>"Cela ne veut pas dire que la lutte actuelle est vaine, bien au contraire. En effet, la lutte des cheminots est salutaire, car elle aide de manière considérable à élever le niveau de conscience dans la profession, mais aussi dans toute la société. "</p> </blockquote> <p>Si on dit aux cheminots, de toute façon, vous n'y pouvez rien car il faudrait sortir de l'UE pour satisfaire vos revendications, on ne les aide pas beaucoup... et si on sait que <i>« Parfois, les ouvriers triomphent ; mais c'est un triomphe éphémère. Le résultat véritable de leurs luttes est moins le succès immédiat que l'union grandissante des travailleurs »</i>, il n'en reste pas moins qu'on mène toute lutte en cherchant ce qui est gagnable...</p> <p>La CGT des cheminots a donc bien raison d'affirmer que le gouvernement peut annuler sa réforme MALGRE le cadre européen... et ce n'est pas contradictoire avec la démonstration de pascal, c'est simplement reporter la contradiction chez l'adversaire... Bien sûr que le cadre européen pousse à la privatisation, mais un gouvernement peut décider de ne pas y aller, et comme le souligne pascal, le retrait de la réforme, ou d'une partie de la réforme, ne réglerait pas les problèmes de la SNCF déja largement restructurée... Mais elle serait un incroyable message d'optimisme pour le monde du travail, la démonstration qu'on peut les faire reculer.</p> <p>Et cela crée a mon avis de meilleurs conditions pour faire comprendre la nature de la dictature européenne, car chaque fois que la lutte s'y confronte, l'UE se révèle pour ce qu'elle est, défaisant le brouillard idéologique de l'europe sociale... beaucoup plus vite que toute bataille d'idée... C'est le réel qui fait les consciences...</p> <p>Aidons donc les cheminots à faire reculer ce gouvernement et à le contraindre à gérer la contradiction avec ses engagements européens...</p> <p>pam</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-05T01:28:27Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2887 2018-05-05T01:28:27Z <p>Camarade BRULA. La CHINE a pu mettre en œuvre la NEP parce que la situation l'a permis. D'abord la politique de KROUTSCHEV va réussir ce que la politique de STALINE avait évité : désunir les 2 grands partis communistes et les 2 nations. Cette désunion est alors exploitée et élargie par les USA de NIXON qui dès 1971 autorise des transferts de capitaux. Cela va s'accentuer avec DENG. Une aubaine pour la CHINE et les USA , une faiblesse considérable y compris militaire pour l'URSS. Le tout marqué par des combats le long du fleuve Amour et par l'attaque contre le Vietnam par la Chine , Vietnam soutenu par le camp, socialiste alors. Tout cela renforce le capital. Puis les politiques menées dans l'Europe centrale notamment pologne, Tchécoslovaquie et Hongrie de recherche des capitaux de l'Ouest va , après une période positive de ces échanges, créer un nœud coulant autour de ces économies du fait de la montée des taux d'intérêt et de l'oubli ou la difficulté de mobiliser peuples et classes ouvrières sur des solutions propres à chaque nation. Mais le capital qui favorise le géant chinois pour affaiblir le camp socialiste se retrouve, ironie de l'histoire que les marxistes ne peuvent que saisir, retour de la contradiction à un niveau plus élevé, les USA ne peuvent laisser la CHINE devenir la puissance ONE. D'où le renversement en cours contre lequel la CHINE joue intelligemment, CHINE communiste, planification, et là aussi la partie sera celle de l'avenir du monde. Et la Russie capitaliste mais fragile qui s'approche d'elle augmentant le rapport de forces en défaveur des USA. Sachant que les communistes tiennent la SIBERIEen Russie on peut voir ce que l'avenir peut apporter. Décidément oui le communisme peut jouer un rôle considérable et le jouera. La question est de savoir si la France et son peuple joueront leur carte ou celle des intérêts germano américains. Pour cela un véritable Parti communiste est nécessaire, qui ramasse le drapeau tombé , retrouve sa boussole, le marxisme léninisme dont parle XI JINPING, retrouve son histoire, défende ses martyrs, attaque la machine UE, euro, OTAN superstructure essentielle de l'expansion à l'est du capitalisme impérial. Notre rôle ? Défendre la liberté française c'est certainement empêcher la guerre qui se prépare, c'est trouver la voie vers le socialisme en France en rassemblant d'abord la classe ouvrière et donc cela nécessite que les outils du drapeau comme du parti soit remis en place étape nécessaire avant toute autre avancée. Rien à voir avec le réformisme opportuniste et hypocrite actuel qu'il faut absolument battre.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-05T01:04:05Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2886 2018-05-05T01:04:05Z <p>L'explication de cuba c'est qu'ils construisent leur socialisme. Pour l'URSS le PCC et Fidel ont clairement reconnu STALINE comme un grand révolutionnaire et le rapport KROUTSCHEV comme révisionniste et diviseur des communistes. En ce qui concerne la CHINE idem. La NEP supposait effectivement une entente avec certains pays capitalistes. Hors le monde d'alors connait des pays capitalistes coloniaux c'est à dire que les peuples n'ont aucune indépendance...sauf les nations européennes principales et les USA. Hors tous ceux là attaquent l'URSS puis une fois repoussée leur agression ( 7 millions de morts) imposent un blocus permanent ...que seule l'Allemagne percera...timidement. Puis dés la crise de 1929 le climat se tend. LENINE est mort et n'a pas connu cela. Sachant que depuis le traité de Versailles le REICH cherche la revanche et que cette revanche comprend , comme en 1914 1918 l'extension à l'Est du capitalisme allemand. Celui ci , va fédérer les droites de l'Europe entière dans son projet en en faisant d'une pierre deux coups extension du capital et fin du bolchevisme avec pour l'ancien empire romain germanique recoupant en gros le Reisch et l'ex Autriche hongrie la haine d'une minorité comme moteur, la lutte contre le judéo bolchevisme , les juifs, haine cultivée dans l'ancien empire tsariste par la féodalité et les églises chrétiennes. Cela va réussir sauf que STALINE et la majorité des adhérents du parti bolchevik ont compris qu'ils étaient isolés de fait et non de théorie. Il faut donc en cas de guerre suite à la crise annonciatrice du capitalisme en 1929 , il fallait concentrer les ressources, rapidement, à marche forcée. En 1931 ,STALINE précise que les peuples et les communistes de l'URSS ont dix ans pour réaliser ce que d'autres ont mis 100 ans à faire : 1931 et dix ans 1941. Qui ne voit la lucidité et le drame qui s'annonce, qui ne peut comprendre que la politique c'est la vie ou la mort des peuples comme cela se profile aujourd'hui pour le peuple français totalement désorienté. Et CN 46 participe de cette désorientation.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-04T11:20:45Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2885 2018-05-04T11:20:45Z <p>@ Brula<br class="autobr" /> <i>"Et pour ce qui est de la chute de l'URSS, il y a actuellement des études qui commencent à être nombreuses pour expliquer les raisons de la défaite, mais jamais, il n'est question de l'expliquer de manière aussi simpliste que par le "socialisme dans un seul pays".</i><br class="autobr" /> Vous avez presque raison, mais l'argument qui domine encore, 60 ans après l'opération politicienne de Kroutchev, y compris dans les hautes sphères du PCF, à savoir le "déficit démocratique" me parait parfaitement fallacieux. Selon moi, aucune révolution, ou contre révolution, ne peut éclater sans fondements économiques. En 1789, c'est Neker, plutôt que l'autocratisme de Louis 16, qui ouvre, à la bourgeoisie, le passage vers le pouvoir. En 1991, les prolos soviétiques ont, majoritairement, constaté que leur niveau de vie avait plutôt tendance à baisser qu'à rattraper celui de l'occident, y compris en terme d'espérance de vie et de mortalité infantile (E Tood). Sans cela les manigances de Eltsine et consort auraient été sans effet, et n'auraient, peut être, même pas existé. Reste à expliquer le pourquoi des pb économiques, pénuries, notamment, de produits manufacturés pour la majorité, hors nomenclatura, de la population, retard technologique des produits de base...etc<br class="autobr" /> Dans mon esprit, la concomitance, avec la NEP de Deng Xiao Ping, de la chute de l'URSS a, évidemment, orienté mon raisonnement. Mais je reste disponible pour toute autre explication pourvue d'arguments sérieux...</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-04T03:43:02Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2884 2018-05-04T03:43:02Z <p>Tout à fait d'accord avec vous. R HUE ayant défendu cette opinion qu'il faut modifier l'UE de l'intérieur, puis abondé dans le film américain et nazifiant du terrible STALINE, puis appeler à voter MACRON le démocrate après avoir trahi totalement les adhérents communistes en changeant de crèche, du jamais vu dans l'histoire communiste on peut en déduire que les positions du traitre HUE sont identiques au dirigeants actuels du PCF et identiques ou proches des trotskistes noyauteurs. Avec cela la défaite du mouvement social est assurée. Il est nécessaire de devoir se débarasser, au sein du parti dit PCF de ces clowns véritables flics au service du capital.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-03T10:01:38Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2883 2018-05-03T10:01:38Z <p>@ Brula<br class="autobr" /> <i>"Il y a même d'autres pays qui sont passés au socialisme et qui résistent toujours (Cuba, Chine, Vietnam...). "</i><br class="autobr" /> Aucun de ces pays ne prétend "être passé au socialisme", tout au plus affirment-ils que ce n'est plus les capitalistes qui gouvernent leur état. Xi Jin Ping, qui préside aux destinées du plus puissant d'entre eux se contentant, lors du dernier congrès du PCC, d'affirmer que le socialisme allait être mis à l'ordre du jour !</p> <p><i>Les russes auraient-ils dû remettre les clefs du pays aux capitalistes sous prétexte qu'ils étaient seuls ?</i> <br class="autobr" /> Poser la question c'est y répondre, comme l'a fait Lénine contre Kaustski en 1918 en disant, en gros : Si la révolution n'éclate pas dans les pays développés, Allemagne surtout, nous devront réaliser l'accumulation primitive du capital en négociant avec les capitalistes tout en gardant le pouvoir sur l'état russe, ce sera le "capitalisme d'état-Lénine dixit". Ce qui fût fait lors de la NEP, et que Staline démolira en 27 pour lui substituer "le socialisme dans un seul pays" qui convenait mieux aux jeunes communistes, politiquement imberbes, de l'époque (Kroutchev, Brejnev etc..) et qui constituait la majorité du PCUS.<br class="autobr" /> En 2018, il suffit de regarder la Chine pour comprendre que la NEP est un choix infiniment plus pertinent que l'autarcie choisie en 1927, pourtant personne n'ose parler de la Chine comme d'un pays du "socialisme réalisé".<br class="autobr" /> Pour compléter je signale que Lénine, appuyé par Staline, Trotski et Boukharine prônait la NEP pour "plusieurs générations". Il avait même proposé à un consortium de capitalistes américains l'exploitation du Kamchaka pour 60 ans, avec une base militaire pour se protéger des japonnais....</p> <p>Quand à la France de P Laurent, l'accumulation primitive du capital y est réalisée depuis longtemps, la question se pose donc différemment, mais, en 2018, l'autarcie y est encore moins viable que dans l'URSS de 1991.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-03T08:26:06Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2882 2018-05-03T08:26:06Z <p>Je ne sais pas si CN46... s'en est rendu compte, mais nous ne sommes pas ici sur le site officiel du PCF. En effet, nous sommes en désaccord total avec la politique réformiste et trotskisante de sa direction. Apparemment CN46... est sur les mêmes positions que le direction du PCF... et notre réseau les combat fermement. Et ce n'est pas en cherchant désespérément de manière dogmatique dans les textes de Marx une phrase qui pourrait suggérer que ce dernier serait d'accord à postériori avec le fait qu'il faut accepter et se soumettre à l'U.E. à cause de la mondialisation capitaliste, qu'il va nous convaincre. Au contraire, les peuples qui ont accédé au socialisme, ont fait la preuve que cela ne pouvait se faire que dans le cadre national. Le reste n'est qu'idéalisme (au sens antagonique à matérialisme) et gauchisme.</p> <p>Nous avons fait une expérience dans le département du Rhône : nous sommes allés à plusieurs porter la contradiction lors d'une "formation" sur l'U.E. dispensée par la direction fédérale. Au cours du débat, le responsable (qui était furieux de notre présence) et l'intervenant nous ont avoué qu'ils étaient contre le socialisme dans un seul pays et que les positions sur la Nation du PCF d'avant R.Hue étaient à jeter à la poubelle. C'était la première fois que l'on avait une prise de position officielle sur cette question.<br class="autobr" /> J'ai même entendu parler dans la bouche d'autres adhérents de la "théorie du socialisme dans un seul pays" qui viendrait de l'horrible Staline (donc le rejet de cette théorie ne peut être discuté) ! Or Staline n'a jamais élaboré de théorie, ni de doctrine sur cette question. Il y a eu simplement la réalité des faits : la Russie n'ayant pas réussi à étendre sa révolution, il a fallu résister. Et la réalité a bien donné tord aux trotskistes, puisque le socialisme soviétique s'est étendu et s'est développé durant 70 ans. Il y a même d'autres pays qui sont passés au socialisme et qui résistent toujours (Cuba, Chine, Vietnam...). C'est bien la preuve que cette théorie de "révolution mondiale sinon rien" est une ineptie. Les russes auraient-ils dû remettre les clefs du pays aux capitalistes sous prétexte qu'ils étaient seuls ? Stupide ! Faudrait-il que les révolutionnaires renoncent à prendre le pouvoir dans un pays sous la dictature de l'U.E., sous prétexte qu'il faudrait qu'ils le fassent tous ensemble (à la Saint-Glinglin) ? Quant à accuser d'autarcie un pays qui se serait libéré tout seul du capitalisme en Europe, c'est l'argument des européistes pour agiter des peurs injustifiées : des échanges économiques et culturels, il y en a depuis toujours et il y en aurait avec bien d'autres pays que ceux de l'U.E. si des révolutionnaires avaient la possibilité de s'emparer du pouvoir en France.</p> <p>Et pour ce qui est de la chute de l'URSS, il y a actuellement des études qui commencent à être nombreuses pour expliquer les raisons de la défaite, mais jamais, il n'est question de l'expliquer de manière aussi simpliste que par le "socialisme dans un seul pays".</p> <p>Quant à CN46..., j'ai envie de lui dire : c'est sympa d'intervenir sur notre site, mais bon, on a compris ta position et ce n'est pas la peine de rajouter encore et encore des dizaines de commentaires sous chaque article pour nous dire toujours la même chose, tu ne nous convaincras pas...<br class="autobr" /> Fraternellement</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-03T07:26:17Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2881 2018-05-03T07:26:17Z <p>@ Mec-creant</p> <p>"<i>socialisme nécessairement européen</i>" je n'ai jamais écrit, ni pensé, cela. J'ai juste dit que l'échec soviétique de 91 était la conséquence de l'autarcie consécutive à la décision stalinienne de 1927 de troquer la NEP contre le "socialisme dans un seul pays".<br class="autobr" /> Même au niveau européen, et appuyé sur une accumulation primitive du capital incomparable avec ce qui existait dans l'URSS de 1927, le socialisme autarcique, serait calamiteux. Quand il est apparu, le capitalisme quitte à collaborer, ici ou là, avec les féodaux, n'a cessé de se mondialiser, la vocation du socialisme d'abord, puis du communisme, est donc planétaire, <br class="autobr" /> Marx l'a écrit :<i>"les ouvriers n'ont pas de patrie (...)Déjà les démarcations nationales et les antagonismes entre les peuples disparaissent de plus en plus avec le développement de la bourgeoisie, la liberté du commerce, le marché mondial, l'uniformité de la production industrielle et les conditions d'existence qu'ils entraînent.<br class="autobr" /> Le prolétariat au pouvoir les fera disparaître plus encore"</i></p> <p>La position du PCF sur l'UE doit donc se dégager de celle qu'il avait adopté quand l'URSS existait encore et qui signifiait une solidarité avec des camarades auxquels nous devions beaucoup, bien qu'ils soient engagés dans une voie qui s'est révélée être une impasse.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-02T19:37:17Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2880 2018-05-02T19:37:17Z <p>Le vieux-con matérialiste attardé que je suis (et sans-parti) se sent un peu moins seul et un peu moins con à la lecture d'un tel article et de certains commentaires qui, je l'avoue, me paraissent provenir...de l'au-delà. (Du temps ou être communiste c'était s'efforcer d'avoir une tête bien faite, bien pleine mais ouverte.) Mes (bien) vieux textes —dont certains sont sur le blog <a href="http://Immondialisation-peuples-en-solde.blog4ever.com" class="spip_out" rel='nofollow external'>"Immondialisation : peuples en solde !"</a> — s'en trouvent comme rajeunis et surtout enrichis par une argumentation sérieuse actualisée et précisée. Je souhaite profondément une chose : que ces cons-là, mes frères, ne soient pas, eux aussi, des "vieux",...c'en serait désespérant.<br class="autobr" /> Mais le dernier commentaire (CN46..) me laisse dubitatif et demanderait des éclaircissements. Est-ce que l'auteur veut signifier "qu'une Europe" est nécessaire pour envisager une transformation profonde de notre société ("socialisme nécessairement européen", plus ou moins sous-entendu par des courants trotskistes, ce qui n'implique pas condamnation), et que c'est une forme d'autarcie de l'URSS qui aurait conduit à sa disparition ? Ce serait, dans les deux cas, des questions méritant des réflexions approfondies et un développement construit qui ne peuvent, évidemment, se résumer en quelques lignes de commentaire mais qui ne peuvent pas se contenter d'une citation de Marx pour conclure un contenu à la clarté... approximative.<br class="autobr" /> Cordialement. Méc-créant.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-02T17:49:49Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2879 2018-05-02T17:49:49Z <p>Quelques constatations :<br class="autobr" /> 1-L'URSS n'existe plus depuis 1991, le PCF n'a plus à prendre en compte, comme en 1957, les intérêts de l'état capitaliste qui lui a succédé.<br class="autobr" /> 2- Est-il possible d'envisager une France prospère au milieu d'une Europe misérable ? Le "socialisme dans un seul pays"(Staline 1927) a prouvé ses limites. L'autarcie, plus encore maintenant qu'au 20° siècle, ne peut déboucher que sur la pénurie d'abord et l'état policier ensuite.<br class="autobr" /> 3- L'UE est la réponse des capitalistes européens à l'extension des moyens de production qu'ils possèdent. C'est une partie de l'état bourgeois, rien de plus, rien de moins, qui est commandé par les principales bourgeoisies, dont la française, du continent. Elles sont, évidemment, en contradiction d'intérêts avec le prolétariat européen. A Bruxelles le combat est le même qu'à Paris.<br class="autobr" /> 4- Les principales entreprises françaises travaillent, maintenant, au moins la moitié du temps à l'export, européen surtout, et à partir d'intrans très souvent importés.<br class="autobr" /> 5- Il est temps, pour défendre les intérêts du prolétariat français, de relire, et de réinterpréter Marx :<br class="autobr" /> <i>Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut s'implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations.<br class="autobr" /> Par l'exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l'industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l'adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n'emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l'ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations.</i></p> <p> Peut-on, après l'échec soviétique, continuer de négliger cet enseignement ?</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-02T14:43:31Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2878 2018-05-02T14:43:31Z <p>C'est dire aussi le chemin parcouru par nos organisations de classe, CGT et PCF, depuis l'époque où ils combattaient l'Europe du capital, dénonçaient les illusions de l'Europe sociale.</p> <p>Aujourd'hui, ils sont arrimé : pour le PCF/PGE à l'UE par l'entremise de la gauche européenne et pour la CGT par l'entremise de la CES.<br class="autobr" /> La construction de l'UE est l'axe stratégique des grands groupes capitalistes des pays capitalistes européens dominants. Elle consiste avant tout en la mise en place d'un espace continental et transcontinental d'accumulation du capital permettant de mettre les travailleurs en concurrence pour réduire le prix de la force de travail, de subventionner massivement le capital et de détruire tout espace démocratique de contestation et d'expression politique des exploités. Un empire supranational à l'abri des peuples, une thérapie de choc anti-sociale, des Etats balkanisés et des euro-régions, une politique impérialiste appuyée sur l'Otan et sur l'augmentation des dépenses militaires offensives, une criminalisation du communisme et du syndicalisme de lutte, voilà la feuille de route européenne du capital.</p> Non Pierre Laurent, l'U.E. n'est pas pour rien dans le démantèlement de la SNCF ! 2018-05-01T06:37:38Z http://lepcf.fr/Non-Pierre-Laurent-l-U-E-n-est-pas-pour-rien-dans-le-demantelement-de-la-SNCF#comment2877 2018-05-01T06:37:38Z <p>Qui gouverne à Bruxelle ? La bourgeoisie européenne avec des représentants de la bourgeoisie française (ex Barnier...) !<br class="autobr" /> Qui gouverne à Paris ? La bourgeoisie française<br class="autobr" /> Quel sont les intérêts des uns on des autres ? Dégager des niches à profits maxi pour leurs capitaux !<br class="autobr" /> Le "comité (1)" de Paris n'applique pas les directives de Bruxelles, il applique les directives qu'il a négocié à Bruxelles avec les "comités " des autres états européens !<br class="autobr" /> (1)<i> Le gouvernement moderne est un comité qui gère les affaires communes de la bourgeoisie toute entière</i> Le Manifeste du Parti Communiste-KM-1848</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-30T06:54:41Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2876 2018-04-30T06:54:41Z <p><i>"L'histoire de toutes société, jusqu'à nos jours, est l'histoire de la lutte des classes"</i>. Personne n'est obligé de partager cette opinion de Marx, mais ceux qui la partagent savent que cette lutte se déroule partout, et toujours, dans les parlements, comme dehors, et que toutes les armes, y compris l'argent, sont autorisées....</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-29T19:13:13Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2875 2018-04-29T19:13:13Z <p>Je viens de lire le dernier commentaire et cela me donne l'occasion d'aborder quelques réflexions, absentes de tous les discours politiques (à quelques "gauchistes" près). Serait-il impossible de s'interroger pour savoir si "ces organisations destinées à être subverties par le prolétariat", ne sont pas encore plus susceptibles de subvertir les prétendus représentants du prolétariat, voire subvertir les organisations (politiques ou syndicales). Toute institution politique bourgeoise commence par rémunérer largement les membres appelés à la composer : l'institution sera bien "défendue". Connaît-on beaucoup de députés européens, les plus "révolutionnaires que l'on puisse imaginer" (P. Laurent, vraiment ?...) qui contestent l'existence de ce parlement ? Un parlement qui n'est pas issu de mouvements historiques populaires, ni de constitutions nationales, ni de luttes revendicatrices, ni d'aucune nécessité "progressiste"...mais qui a été imposé, sans discussion —et évidemment sans vote— par des politiciens aux ordres des puissances financières. Or, l'existence et le rôle de ce parlement, en dehors de son aspect "symbolique", instaure également des liens financiers importants, tant pour quelques situations personnelles (que peu de membres envisagent de perdre) que pour les trésoreries des partis politiques...qui n'accepteraient plus de s'en passer. Soumission financière qui conduit, plus ou moins subtilement, à une forme de soumission idéologique larvée. Le vieux-con que je suis se souvient d'un G. Marchais qui, lorsque le gouvernement décida de financer les partis (en fonction du nombre d'élus), commença par affirmer son refus de cette manne financière. Non par simple orgueil, arrogance ou fierté mais parce qu'il estimait que c'était un moyen pour l'Etat, ...de mettre un fil à la patte des partis. De rogner un peu plus leur liberté d'action. C'était loin d'être une réflexion oiseuse, sans contenu, bien au contraire mais...comme l'argent est le nerf de la guerre...<br class="autobr" /> Je ne développerais pas le sujet ici mais peut-on seulement s'interroger : est-il possible qu'existe une démocratie réelle (sans compter les systèmes institutionnels) quand la politique est un domaine où faire carrière, s'élever socialement (et donc, financièrement), obtenir du pouvoir et avoir les moyens de le conserver ? Question superflue ?...<br class="autobr" /> Méc-créant.</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-23T06:14:58Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2874 2018-04-23T06:14:58Z <p>l'UE, comme toute les superstructures installées par la bourgeoisie, nation, région, département, ou communes vise à satisfaire les intérêts de la bourgeoisie. Toutes ces organisations sont destinées à être subverties par le prolétariat (ceux qui doivent travailler pour vivre..). Les ignorer est un autre moyen de laisser, tranquillement, les intérêts bourgeois dominer, le reste de la société.<br class="autobr" /> Par contre, quand, dans les élections, on conteste la suprématie des intérêts bourgeois, on le dit franchement en contestant, sans finasseries le rôle pro-bourgeois des autres listes. Par exemple Macron n'est pas le président des riches, c'est celui de la bourgeoisie.....</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-23T02:19:22Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2873 2018-04-23T02:19:22Z <p>Bien d'accord avec vous. Au demeurant ce soi-disant parlement n'a aucun pouvoir. C'est une sorte de parlement sous le tsarisme , purement consultatif, cause toujours tu m'intéresses. De plus sa fonction au delà de singer la démocratie parlementaire bourgeoise est qu'il n'y a pas de peuple européen et qu'il ne peut y e en avoir. Donc double piège à cons.<br class="autobr" /> ABSTENTION et sortie de l'UE EURO OTAN</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-22T19:29:46Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2872 2018-04-22T19:29:46Z <p>Je ne suis membre d'aucun parti et bien des copains communistes ont pu m'affubler d'une palanquée de qualificatifs : démocrate sincère, compagnon de route, idéaliste, gauchiste, poète, anarcho-syndicaliste,...La liste n'est pas exhaustive. Cela n'empêchait pas les discussions animées et, même, permettait de les nourrir. Le vieux-con matérialiste attardé que je suis ne peut qu'apprécier que toute forme de pensée n'ait pas été éliminée chez tous les militants et que renaisse le besoin d'analyse et de transformation de notre monde. En ce sens, la question de "l'Europe" ne peut être évacuée mais elle me paraît déjà largement biaisée si elle se limite aux positions à défendre pour les élections au parlement européen. Ce parlement n'est qu'un miroir aux alouettes —plus trivialement, un attrape-couillons de première grandeur— opérant sur plusieurs plans. Il est d'abord censé étaler un léger vernis pour démocratie de pacotille : si on vote c'est que "l'Europe", c'est démocratique. Mais, et sans doute surtout, il est un support idéologique de manipulation psycho-sociale : consciemment ou non, voter POUR ce parlement c'est voter POUR "cette Europe". Ce n'est évidemment pas avec des dirigeants "communistes" nous revendant sans fin la sauce moisie d'une "Europe sociale" que les questions européennes pourront être analysées sérieusement. Cette Europe, parfaitement réussie, n'a toujours eu qu'un but essentiel : imposer le droit des actionnaires à disposer des peuples.Un parti communiste se voulant réellement transformateur n'aurait jamais accepté de se plier à ce jeu-là. Mais il n'est pas le seul : TOUS les partis, de l'extrême droite à l'extrême gauche, se sont mis sur les rangs. N'ayant plus 20 ans depuis longtemps, je peux vous rappeler ce je que j'ai vécu : pour les législatives, des militants de LO badigeonnaient largement sur les murs "élections : piège à cons",...avant d'appeler peu de temps après...à voter aux élections européennes (et leur candidate aux présidentielles déclarait que les travailleurs ne se défendraient pas plus mal dans l'Europe : c'était bien vu...) ! <br class="autobr" /> La seule attitude à adopter aux élections au parlement européen, pouvant avoir quelque utilité et une signification politique, c'est une abstention massive en vue de commencer à désagréger le carcan du totalitarisme capitaliste de l'UE.<br class="autobr" /> Méc-créant.<br class="autobr" /> (Blog : <i><a href="http://Immondialisation-peuples-en-solde.blog4ever.com" class="spip_out" rel='nofollow external'><i>"Immondialisation : peuples en solde !"</i></a></i> )</p> Stupidité et irresponsabilité 2018-04-20T07:31:30Z http://lepcf.fr/Stupidite-et-irresponsabilite-par-Jacques-Sapir#comment2871 2018-04-20T07:31:30Z <p>Intervention de la France, des USA, de la GB en Syrie ;<br class="autobr" /> Il y a dans cette affaire des questions que je n'ai vues poser nulle part…et qui pourtant devraient l'être prioritairement :<br class="autobr" /> Comment se fait-il que l'on soit allé détruire une usine de fabrication de gaz mortel et surtout un stockage de celui-ci ? Ou bien on savait qu'il était en activité et on s'est comporté en « criminels de guerre » en prenant le risque de disperser dans le voisinage habité des gaz mortels. Ou bien (plus probable, j'espère ?) on savait qu'il était depuis longtemps à l'arrêt et inactif (ce qui montre au passage que Assad avait respecté les interdictions internationales antérieures), et l'on est allé bombarder à grands frais (plusieurs millions d'euros le missile) … un tas de boites à conserves vides ! Cette dernière hypothèse serait cohérente avec le constat répété à l'envi qu'il n'y a pas eu de victimes (évidemment, qu'auraient fait dans ces locaux désaffectés des employés, des policiers ou des militaires ?). Curieusement, ces questions qui semblent de bon sens ne sont pas évoquées…</p> Elections européennes, c'est au congrès de décider ! 2018-04-17T21:06:20Z http://lepcf.fr/Elections-europeennes-c-est-au-congres-de-decider#comment2870 2018-04-17T21:06:20Z <p>s'occuper des élections est une obsession ; chercheur d'élection va devenir un nouveau poste de direction ; 2019, pourquoi pas 2050 ? Alors que les problèmes se multiplient et s'aggravent en France ; l'hôpital, la santé, les services publics, les suppressions d'emplois, on va passer son temps à parler des élections de l'année prochaine !!! <br class="autobr" /> Un million d'emplois industriels détruits ! Voilà le principal sujet à développer ; c'est là que se joue la lutte des classes, et là que se crée la plus-value. C'est sur le territoire national que doivent se mener toutes les actions ; et notamment reconquérir notre monnayer et notre Banque de France. Nationaliser toute l'économie, en urgence les banques et les grandes entreprises.</p> Non aux frappes occidentales, Oui à la paix pour tous les peuples ! 2018-04-16T15:49:35Z http://lepcf.fr/Non-aux-frappes-occidentales-Oui-a-la-paix-pour-tous-les-peuples#comment2868 2018-04-16T15:49:35Z <p>Vive la convergeance des luttes pour chasser MACRON du pouvoir.</p> Non aux frappes occidentales, Oui à la paix pour tous les peuples ! 2018-04-16T14:49:39Z http://lepcf.fr/Non-aux-frappes-occidentales-Oui-a-la-paix-pour-tous-les-peuples#comment2867 2018-04-16T14:49:39Z <p>Les services secrets ceux qui ont pondu l'accusation sans aucunes preuves et même avec CREATION de PREUVE dans l'affaire COUPAT ? Et ce pendant 6 ans favorisant ainsi la création d'un climat médiatique favorable aux lois et modification de la constitution CONTRE LES DROITS ET LIBERTES du PEUPLE FRANCAIS transformé en terroriste et qui ont été condamnés, ces services secrets,par le Tribunal Républicain que MACRON le traitre à la République veut faire taire par son projet de mise en cause du juge d'instruction comme hier le traitre HOLLANDE et le vendu américain SARKOZY promoteur par ses interventions militaires en LYBIE du fascisme religieux en LYBIE, et de l'anti laïcité républicaine pour notre peuple faisant des religions toutes corrompues un instrument de morale pro régime capitaliste dans notre pays ?</p> Déclaration commune : les partis communistes et ouvriers d'Europe condamnent l'agression impérialiste contre la Syrie 2018-04-14T07:07:56Z http://lepcf.fr/Declaration-commune-les-partis-communistes-et-ouvriers-d-Europe-condamnent-l#comment2866 2018-04-14T07:07:56Z <p>J'ai honte ! Que le PCF ne signe pas avec les autres partis communistes. Cette nuit, la coalition USA Grande Bretagne et France ...Je me souviens de l'Irak. Certes, nous n'avons pas gagné mais nous avons protesté en manifestations monstres. La France n'était pas dans la coalition, mêmes accusations d'emploi d'armes "de destruction massive" rappelez-vous. Chirac, homme de droite pourtant, avait refusé la guerre ! Mais nous n'avons plus de Chirac ( non je n'ai pas viré à droite ! ) et même plus de dirigeant PCF digne de ce nom. <br class="autobr" /> Honte. <br class="autobr" /> J'espère que nous allons protester quand même, si nous n'avons pas d'appel PCF direction, nous pouvons organiser riposte nous-mêmes, la base vraiment communiste.</p> Le rail, une extraordinaire école pratique pour les communistes ! 2018-04-13T11:05:14Z http://lepcf.fr/Le-rail-une-extraordinaire-ecole-pratique-pour-les-communistes#comment2865 2018-04-13T11:05:14Z <p>Il est clair que les communistes doivent être à la pointe du combat de classe . La Bourgeoisie est pressée dans l'application de son programme d'adaptation de son capitalisme à la concurrence internationale . La pression est évidente avec la rapidité de la mise "en marche" des réformes pour "forcer" les travailleurs à être " compétitifs" dans les plus brefs délais . Trump est à la pointe du combat de classe sur ce sujet là et Macron lui colle aux baskets par émulation . Cette phase "terrible" de la lutte de classes avec la mondialisation financière du capital oblige les révolutionnaires à une remise en cause de leur stratégie d'action en occident . La jeunesse avec les travailleurs rentre massivement dans la bataille car son avenir est bouché par le chômage et la précarité , seuls les enfants de la bourgeoisie grâce à Papa et Maman peuvent s'en sortir . Il nous faut donc travailler à la mobilisation unitaire de ces deux forces , lycéens-étudiants et salariés du public et du privé pour renverser ce pouvoir bourgeois par une grève générale insurrectionnelle qui mettra à bas le capitalisme français avec sa 5ème république monarchique qui empêche toute expression populaire .<br class="autobr" /> Les cheminots , comme toujours , sont à l'avant-garde de cette lutte de classes , d'où la volonté du pouvoir de les abattre pour empêcher leur devoir d'exemplarité de faire tâche d'huile . La France est fracturée durablement par manque de perspective politique et une abstention massive le démontre à chaque élection. Dans ce phénomène chaotique des aventuriers politiques essayent de se faire une place sans toutefois mordre dans l'opinion générale de ras le bol . Les communistes sont une force militante expérimentée qui doit orienter toutes les colères vers un débouché politique révolutionnaire et cela est possible devant l'histoire du pays . Cherchons ensemble les moyens d'abattre ce système capitaliste qui a fait son temps , il en va de l'avenir de tous les citoyens du pays , jeunes et moins jeunes . Macron and co avec ses oligarques sont la fin de l'histoire du capitalisme en France , l'action des forces vives du pays en cours va écrire une page d'espoir dans l'histoire à venir . Soyons optimistes et aussi intelligents dans ce combat historique titanesque .</p> Le rail, une extraordinaire école pratique pour les communistes ! 2018-04-13T08:33:31Z http://lepcf.fr/Le-rail-une-extraordinaire-ecole-pratique-pour-les-communistes#comment2864 2018-04-13T08:33:31Z <p>La démarche structurant cet article me convient parfaitement. Trois observations pour affiner autant que possible :<br class="autobr" /> Sur l'événementiel de la lutte : <br class="autobr" /> La manif de Marseille du 14 mars et la manipulation mélenchonienne du 4 mai ce n'est pas la même chose ! Le 14 mars à Marseille, ce sont la CGT, le PCF et un très large collectif de lutte mêlant sans sectarisme, politiques, syndicaux et associatifs qui a une histoire et une pratique depuis des années y compris de manifestations de rue qui appelle. Mélenchon soi même, bien que pris à Marseille comme partout en France dans sa folle ligne politique anti partis et "dégagiste" a du en tenir compte dans ses appels. Le 4 mai à Paris la situation est autre et il me semble que le secrétaire général de la CGT a donné à réfléchir contrairement à certains députés du PCF... A suivre.<br class="autobr" /> Sur le rapport des forces réel dans le service public en particulier : Le plus grand nombre de fonctionnaires est dans l'éducation nationale. Ces secteurs dans la diversité de leur histoire syndicale ont beaucoup compté en 1995 puis dans toutes les luttes du début des années 2000. Je ne vis pas actuellement la mobilisation nécessaire. Pourquoi ? comment ? Que faire ?<br class="autobr" /> Sur les initiatives possibles des communistes : Il me semble que partout les communistes peuvent initier des réunions- défis publics aux députés LREM opposant ceux qui sont en lutte , essentiellement CGT mais aussi divers, à ceux qui se taisent dans leurs circonscriptions et voteront à Paris. Même si personne n'a le courage chez Macron de répondre cela donnera un lieu d'expression politique aux travailleurs en lutte et aux communistes...Chaque débat permettant d'enter dans les actualités politiques de cette longue lutte<br class="autobr" /> Nos députés et autres élus pouvant avoir un rôle particulier dans cette démarche.<br class="autobr" /> Paul Barbazange Béziers.</p> Déclaration commune : les partis communistes et ouvriers d'Europe condamnent l'agression impérialiste contre la Syrie 2018-04-13T07:45:54Z http://lepcf.fr/Declaration-commune-les-partis-communistes-et-ouvriers-d-Europe-condamnent-l#comment2863 2018-04-13T07:45:54Z <p>Reste plus qu'à espérer que tous les Partis Communistes d'Europe qui manquent à l'appel le signent et que plus particulièrement le PCF qui s'honorerait en étant sur cette liste, toujours un temps de retard ? Il faut l'espérer.</p> Les États-Unis prêts à embraser le monde ! 2018-04-13T06:04:04Z http://lepcf.fr/LES-ETATS-UNIS-PRETS-A-EMBRASER-LE-MONDE#comment2862 2018-04-13T06:04:04Z <p>La guerre, pour le capital, est une équation à une seule inconnue : Quel profit peut-il en attendre ?<br class="autobr" /> Il y a plusieurs catégories de guerres, celles où les gains espérés sont limités et les risques quasi nuls et celles où les profits pourraient être colossaux mais où les risques sont difficilement commensurables. Trump, et ses accolytes, sont devant ces équations. Daech c'est l'équation 1, la Russie, et.... la Chine, c'est l'équation 2. Le reste ne sont que des alibis, plus ou moins crédibles, plus ou moins manipulables. Lundi Trump était dans une équation 1, puis l'ambassadeur russe du Liban a parlé et l'équation a changé de numèro....</p> Les États-Unis prêts à embraser le monde ! 2018-04-13T05:30:02Z http://lepcf.fr/LES-ETATS-UNIS-PRETS-A-EMBRASER-LE-MONDE#comment2861 2018-04-13T05:30:02Z <p>Il suffit de lire la newsletter du Guardian pour saisir que l'Occident veut la guerre contre la Russie. Tant que Trump n'était pas dans ce discours belliciste - même du temps de ses incartades contre la Corée du Nord (qu'il a soudainement laissé tomber), les médias dominants, la clique à Clinton, vitupéraient contre lui et contre la Russie.<br class="autobr" /> En 2014 ; ce n'était pas Trump qui a mené le coup d'Etat fasciste en Crimée. A présent qu'on a la preuve que les snipers étaient du côté occidental, rien à ce sujet mais des officiers canadiens, américains britanniques forment en Ukraine-même, les FAU à devenir leur nouvelle FHO ( Armée étrangère à l'Est, formée les SD nazis contre l'URSS...<br class="autobr" /> On a eu l'affaire Skripal, nouvelle manigance fomentée à quelques km d'un labo chimique militaire anglais ( ça existe)... déjà un test pour mobiliser autour de la GB les pro-Américains ( le Brexit n'y change rien) sans aucune preuve, contre la Russie. Pas mal de contradictions dans cette affaire, mais tout d'un coup, on prétend reconnaître connaître la formule d'un gaz inconnu en 2016 ( rapport britannique du même labo qui déclare ne rien pouvoir découvrir) et tout l'Occident est sur le pied de guerre pour 2 personnes qui ne sont même pas mortes...La formule est connue, du reste, depuis belle-lurette.<br class="autobr" /> Et au moment où la GB est acculée dans ses contradictions et son capacité à prouver ce qui motive ses accusations pour accuser la Russie et menacer de guerre avec une coalition occidentale, voilà qu'arrive une nouvelle histoire de gaz chimique militaire...<br class="autobr" /> Tout ceci ressemble à un plan fomenté de longue date, un plan de guerre dont la motivation n'a rien à voir avec les gaz, mais bien travaillé pour accepter à nouveau une guerre impérialiste contre un pays non-agresseur, mais qui a empêché la Syrie d'être dépecée par la coalition DAESH-occidentale de renverser Assad pour y mettre DAESH/agents occidentaux au pouvoir ...</p> Faire grandir des perspectives politiques. Quelques réflexions. 2018-04-12T11:21:02Z http://lepcf.fr/Faire-grandir-des-perspectives-politiques-Quelques-reflexions#comment2860 2018-04-12T11:21:02Z <p>Je crois que le PCF doit retrouver une ligne politique et stratégique très révolutionnaire car la situation nationale et internationale l'exige par la force des évènements face à la montée du fascisme partout . Trump-Erdogan- Orban - Salvini etc ... sont promus par une partie de la bourgeoisie pour sauver leur pouvoir face à une mondialisation économique qui profite surtout à nos camarades chinois et vietnamiens . Les pseudo-milliardaires sont sur une coquille vide d'actions sans aucune valeur puisque sans relation avec la production matérielle , faire de l'argent sur l'argent c'est comme les assignats du temps de la révolution et ça ne mène qu' au chaos et à la ruine lorsque la confiance s'effondre comme nous l'avons vu en Yougoslavie et maintenant au Moyen-Orient . Les communistes ont une responsabilité historique partout où ils sont organisés et reconnus par les peuples comme en France et en Russie . Les communistes chinois et vietnamiens au pouvoir dans leur propre pays développent d'une manière accélérée leur économie (6 à 7 % par an) et ainsi font reculer la pauvreté et même la supprimer totalement bientôt alors que dans les pays capitalistes occidentaux elle se développe à grande vitesse . La grande bourgeoisie n' a qu'une seule solution pour essayer de garder le pouvoir c'est la dictature et la répression des mouvements sociaux comme nous le voyons partout en occident capitaliste. Mais ces guerres civiles larvées qui surgissent partout où elle est au pouvoir démontrent que la résistance sous diverses formes s'organise pour en finir avec cette bourgeoisie rapace et sanguinaire .<br class="autobr" /> La France avec Macron and co est dans un état déplorable , sur le plan social et économique dans plusieurs régions , et la colère populaire monte de plus en plus . Nous devons donc nous préparer à un combat de classe dur et relativement long pour entraîner le peuple dans une révolution gagnante avec la fin de la 5ème république monarchique et la promotion avec le maximum de citoyens d'une 6ème république populaire et social ouvrant la voie à la société socialiste-communiste de nos rêves . Le prochain congrès doit donc ouvrir cette nouvelle page de notre activité révolutionnaire .</p> LES ETATS-UNIS PRÊTS A EMBRASER LE MONDE ! 2018-04-12T09:39:26Z http://lepcf.fr/LES-ETATS-UNIS-PRETS-A-EMBRASER-LE-MONDE#comment2859 2018-04-12T09:39:26Z <p>Position du PCF ????????<br class="autobr" /> A quand une grande MANIF POUR LA PAIX et contre l'IMPERIALISME !!</p> LES ETATS-UNIS PRÊTS A EMBRASER LE MONDE ! 2018-04-12T09:14:12Z http://lepcf.fr/LES-ETATS-UNIS-PRETS-A-EMBRASER-LE-MONDE#comment2858 2018-04-12T09:14:12Z <p>Nous pensons que, même si une enquête indépendante et fiable avérait que des armes chimiques avaient été utilisées, cela ne justifierait pas pour autant le risque de déclenchement d'un conflit majeur .</p> <p>N'oublions pas d'ailleurs que la France et les USA ont mené des guerres chimiques ignobles pendant des années au Viet Nam et en Algérie ! ( <a href="https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53239" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53239</a> ).</p> <p>Quelle hypocrisie chez la MacronTrumperie !)</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-12T07:08:29Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2857 2018-04-12T07:08:29Z <p>Les procès Kaménev, Boukharine et Trotsky (par contumance) sont des procès fabriqués de A à Z, dont le but n'est pas de rendre la justice, mais d'éteindre, par la peur, la contestation qui sévit dans la société contre la politique du "socialisme dans un seul pays" (autarcie, travail et exode rural forcé....). Elle concerne aussi près d'un million de citoyens, communistes pour la plupart, les noms sont listés par l'association "Mémorial", exécutés sans jugement, dans la foulée de ces procès.<br class="autobr" /> Par contre le rapport politicien de Kroutchev de 56, dont le but est de faire porter, la responsabilité des problèmes du moment à son prédécesseur vise en fait à maintenir le fond de la politique du "socialisme dans un seul pays" en la débarrassant de ses aspects les plus discutables (travail forcé). Faux sur l'économie, il est mensonger sur le militaire puisque Kroutchev lui-même, comme Brejnev et les autres jeunes communistes de l'époque, qui partageaient le point de vue de Staline en 1927, savaient bien que Staline était, à l'époque, obnubilé par la menace d'une intervention militaire du capitalisme contre l'URSS. Kroutchev sait parfaitement que les armes nouvelles (T34, Katouicha, mitraillettes etc..sont étudiées, et la fabrication lancée, bien avant 41). Il sait que l'intervention de Hitler en Grèce a retardé Barbarossa au point que Staline pouvait espérer que la fénêtre de 41 allait se refermer. Vu sous cet angle, l'attitude du dictateur, sur tous les signaux qu'il aurait négligés en mai-juin 41, devient crédible.<br class="autobr" /> Par contre, la Syrie 2018, n'a plus rien à voir avec cette histoire, puisque depuis 1991, l'URSS n'existe plus....</p> A propos de la résolution sur les élections européennes de 2019 2018-04-12T02:29:50Z http://lepcf.fr/A-propos-de-la-resolution-sur-les-elections-europeennes-de-2019#comment2856 2018-04-12T02:29:50Z <p>Il ne faut plus suivre les directives de LAURENT et sa clique, les cellules et sections favorables au maintien du PCF, de la faucille et du marteau de la sortie euro OTAN UE doivent interpeller les travailleurs partout et demander à la CGT de quitter la CES des collabos.</p> A propos de la résolution sur les élections européennes de 2019 2018-04-12T02:27:58Z http://lepcf.fr/A-propos-de-la-resolution-sur-les-elections-europeennes-de-2019#comment2855 2018-04-12T02:27:58Z <p>D'accord avec vous sortir de l'euro de l'UE de l'OTAN et vite doit être la tache de tous les communistes agir pour la paix ( non à l'intervention en SYRIE) construire une République sociale et laïque .</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-12T02:20:50Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2854 2018-04-12T02:20:50Z <p>BOUKARINE n'a pas été assassiné mais jugé en présence d'observateurs internationaux. BOUKARINE a reconnu ses erreurs. Les lois sont celles de l'URSS dans une période de temps extrêmement troublée. Le site de D BLEITRACH histoire et société dieu me pardonne c'est mon métier a publié les éléments essentiels de la déposition de BOUKARINE face à ses juges. Quant à TROTSKI dès 1939 il appelait à se soulever contre le gouvernement de l'URSS et affirmait que STALINE était pire qu'HITLER. Vous avouerez qu'alors que TROTSKI affirmait diriger une organisation forte en URSS pour renverser le pouvoir et à la veille d'une guerre mondiale de telles déclarations ne vous classent pas ailleurs que comme ennemi. Par ailleurs les chiffres du budget militaire de l'URSS montrent que ce budget passe de 5 % pour le premier plan quinquennal à 42% pour 19401941. A part cela le gouvernement de l'URSS et STALINE n'avait pas vu venir la guerre comme le raconte mensongèrement KROUTSCHEV qui a menti salement pour justifier sa place et celles de ses amis en 1956, offrant aux anticommunistes la possibilité de s'exclamer : on vous l'avait bien dit ! Cela montre qu'un examen sérieux de cette période historique est tout autant nécessaire que la remise en cause de la stratégie de MARTIGUES. Pas d'intervention en SYRIE dans ce magma infame créé par les USA, la FRANCE, l'Angleterre et un état d'ISRAEL soumis à des religieux d'extrême droite et raciste. Pour la France sortie de l'UE, de l'euro , de l'OTAN et République sociale . Pas seulement à cause de l'ONU argument d'hypocrite à la Paul LAURENT mais parce que chacun comprend que les USA, la FRANCE et l'Angleterre recherchent en permanence la confrontation contre ceux qui ne sont pas les responsables de l'assassinat de 300 français. Parce que la France ne respecte pas la charte des nations unies : elle n'a rien à faire enn SYRIE n'étant pas invitée npar le gouvernement légal et réel du pays. Parce que MACRON agit hors de la constitution qui donne le droit d'intervenir militairement au parlement. Parce que le peuple français est massivement opposé à la guerre avec la SYRIE alors que ses députés qui d'ores et déjà ne la représente plus sont pour. Par ailleurs qui arment les terroristes sinon l'Arabie Séoudite, le Quatar, DOHA tous alliés des USA et reçus par MACRON le félon.</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-11T12:15:58Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2853 2018-04-11T12:15:58Z <p>L'Europe est une utopie de l'histoire (César-Charles Quint-Napoléon ne l'ont pas réussi par leurs guerres sanglantes) car composée de peuples très différents avec une situation sociale et démocratique très contrastée par l'histoire de chaque peuple . Si l'Union Soviétique , la Tchécoslovaquie , la Yougoslavie ont éclaté en différentes entités étatiques c'est que ces peuples n'aspiraient pas à l'Union fédérale conçue par des élites bourgeoises ou révolutionnaires . La France a mis un millénaire à s'unir sous la monarchie et la république est toujours fragile comme nous le voyons avec la Corse, la Bretagne ou l'Alsace et les pays basque et catalan , sans parler des territoires d'outre mer . La seule solution c'est la coopération entre des peuples souverains , d'où la nécessité de remettre la Nation au cœur du débat citoyen contre la logique capitaliste de la mondialisation avec des milliardaires hors sol dont le seul souverain est l'argent et l'or . Occupons-nous de notre maison commune avec nos frontières historiques , notre langue , notre Franc et nos départements . Notre lieu de naissance est collé à nos baskets avec nos familles , nos amis . La France socialiste-communiste doit être exemplaire dans tous les domaines économiques , sociaux et culturelles , ce n'est qu'ainsi que nous devons devenir un grand peuple respecté partout dans le monde . Tout ce que font les dirigeants européens actuels c'est de défaire les nations en activant des politiques de divisions par l'austérité et la misère . Ce n'est pas notre choix et nous devons proposer au peuple un changement de société aux antipodes de la société capitaliste qui détruit tout ce qu'elle touche par son exploitation sans entrave . Les communistes sont au combat quotidien pour ce changement indispensable pour l'avenir de chaque citoyen français de souche et naturalisé . Ne laissons pas au FN l'exclusivité de notre patrie qui nous a vu naître et grandir .</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-10T07:41:25Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2852 2018-04-10T07:41:25Z <p>@ Dariokhos<br class="autobr" /> Deux questions pour régler le pb de la "restauration" de l'après Bonaparte :<br class="autobr" /> - Le code Napoléon, qui règle la domination de l'état par la bourgeoisie, a-t-il été aboli après 1815 ?<br class="autobr" /> - Les biens nationaux ont-ils été rendus à la noblesse de l'ancien régime ? Ou bien a-t-on habillé les bourgeois avec des oripeaux de l'ex noblesse (Rothchid...)<br class="autobr" /> Quand au "socialisme dans un seul pays", ta position était aussi la mienne avant 1991. Mais la chute de l'URSS m'a amené à revisiter Lénine, plus dans les détails que je ne l'avais déjà fait. J'en ai déduis que cette contre-révolution n'était pas explicable, comme le faisait, et le fait encore, le PCF par un simple "déficit démocratique". Lénine, à la suite de Marx montre que les situations révolutionnaires sont toujours le résultat d'une crise économique, pourquoi en irait-il différemment pour les contextes contre-révolutionnaires ? Et que c'était les lacunes économiques qui avait provoqué le "déficit démocratique" et pas l'inverse.<br class="autobr" /> C'était quoi la crise économique en URSS ? Avant tout des pénuries de produits manufacturés pour le soviétique moyen alors que, comble des inégalités, la "nomenclatura" trouvait ces produits dans des magasins spéciaux. Et surtout, des analystes (E Tood..) faisaient remarquer que l'espérance de vie avait, depuis 1975, cessé d'augmenter et que la mortalité infantile s'était, même, sensiblement dégradée. C'est surtout cela que l'autoritarisme du régime servait à masquer, par exemple la campagne anti-alcoolique de Gorbachev....<br class="autobr" /> Mais faire porter à Gorbachev, la pénurie de logements ou le coulage des chantiers me paraissait simpliste, c'est le principe même du système que j'interrogeais et ce, depuis Lénine. Et j'en suis alors arrivé à la contradiction entre la NEP et le "socialisme dans un seul pays". J'ai découvert que la NEP n'était pas, dans l'esprit de Lénine (OC), une situation provisoire, comme on me l'avait vendu jusqu'alors, mais un programme pour "plusieurs générations" (Contrat de 60 ans sur le Kamchaqua avec un consortium de capitalistes US)...etc. Mieux, que Lénine, avec les profits confortables qu'ils proposait aux capitaliste allemands et US, cherchait à les séparer de leurs collègues impérialistes coloniaux français et anglais, donc a sécuriser l'URSS tout en limitant les dépenses militaires.<br class="autobr" /> A partir de là, la vue sur le "socialisme dans un seul pays" de Staline était différente, autarcie systématique, travail forcé, priorité au militaire, exode rural forcé, négligence de l'industrie légère. C'était déjà un exploit d'avoir maintenu ce système pendant 7 décennies...<br class="autobr" /> Quand à la Chine actuelle, la parenté avec la NEP du "capitalisme d'état" défini par Lénine est évidente, mais ce capitalisme n'est plus celui critiqué par Marx. Les prolos chinois peuvent voyager (j'en ai même vu à la Fête de l'Huma) et constater que leur travail est, partout, reconnu. Et il ont, en plus, l'avantage sur les soviétiques des années de la "stagnation", d'être sûr que demain sera mieux qu'aujourd'hui....A coup de compétences, de compétitivité, de savoirs, l'état chinois accumule le capital matériel et humain nécessaire au socialisme ! En Occident c'est une phase qui ne sera pas nécessaire, comme le montrait Lénine quand il disait : <i>nous avons assez de pouvoirs mais pas assez de savoirs que nous n'obtiendrons pas par surprise, qu'il faut donc négocier avec les capitalistes"</i></p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-09T19:09:18Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2851 2018-04-09T19:09:18Z <p>Mon camarade CN46400,</p> <p>Nous avons déjà discuté ; tu le sais nous ne sommes d'accord ni sur le socialisme dans un seul pays, que je continue de supporter, ni sur la Chine qui, pour moi, n'a rien de socialiste.<br class="autobr" /> Je trouve que tu exagères en ce qui concerne l'Histoire avec ta focalisation sur le servage.<br class="autobr" /> D'abord, le servage a disparu totalement en France au XIVème, bien avant Louis XVI et Charles X. Une ordonnance de 1318 de Philippe V l'abolit, mais il n'existe déjà plus.<br class="autobr" /> Ensuite, Louis XVIII et Charles X rétablissent les seigneurs, sinon le banquier Lafitte et ses amis ne soutiendraient pas la révolution populaire de 1830 pour la détourner ensuite. N'as-tu pas lu Balzac, le marxiste qui s'ignore ? Le renversement de l'aristocratie comme classe dominante n'a lieu qu'en 1830 et pas avant. Tu peux aussi essayer "Jacquou le Croquant" et tu verras que, même sans servage, la situation des paysans en 1815 ressemblait tellement à celle de 1788 que c'était à s'y méprendre.<br class="autobr" /> Alors par contre, oui, Louis-Philippe a géré les affaires de la Bourgeoisie.</p> A propos de la résolution sur les élections européennes de 2019 2018-04-09T12:45:03Z http://lepcf.fr/A-propos-de-la-resolution-sur-les-elections-europeennes-de-2019#comment2850 2018-04-09T12:45:03Z <p>La seule position de classe du PCF et de ses militants c'est de sortir de l'UE , de l'Euro , de l'Otan . Restaurer le Franc comme monnaie nationale , protéger nos frontières de tous les trafics des maffias , et développer notre coopération économique et culturelle avec tous les pays de la planète sur une base de réciprocité et d'avantages mutuels . En ce qui concerne la prochaine élection Européenne le débat doit se poursuivre sur une liste vraiment révolutionnaire avec des militants qui ont la Nation chevillée au corps . La France ne doit pas sortir des radars de l'histoire , la France doit rester une nation souveraine indépendante dialoguant avec tout le monde et non pas simplement avec les nations européennes . Notre industrie en déclin mérite un plan d'action de revitalisation afin que notre indépendance soit rétablie au plus vite . Les régions mises en ruine par la disparition de milliers d'usines doivent retrouver leur dynamisme économique et culturelle par une mobilisation citoyenne recréant un système productif efficace , libéré du système capitaliste mortifère et chaotique sur tous les plans . Nous sommes à une phase historique fondamentale pour que le pays retrouve vite sa place dans le monde et son attractivité qu'il n'aurait jamais dû voir régresser . Depuis 50 ans la France s'est donnée des dirigeants médiocres et fatalistes que le peuple a plus ou moins élus sans réelle conviction (voir le taux d'abstention massif). Alors il est temps de réagir avec les travailleurs et la jeunesse pour inventer un nouveau cap institutionnel et progressif (6ème république) .</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-08T13:31:37Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2849 2018-04-08T13:31:37Z <p>Selon moi, la principale lacune de Trotsky fût, par opportunisme politique, de ne pas ouvertement prendre la défense de la NEP qu'il défendait sans fléchir du temps de Lénine, ce qui ne l'a pas empêché, comme Bouhkarine, d'être, sur ordre de Staline, assassiné, en juillet 1940, donc avant juin 41.<br class="autobr" /> Quand à Marx, il publie le Manifeste en 1848 et non en 1872.<br class="autobr" /> L'URSS, collectivisée à 100% entre 1927 et 1991, mais privatisée à 100% après....<br class="autobr" /> En Prusse et en Bavière le servage a été aboli en 1807et 1808 (Napoléon), ce qui n'a pas empêché les monarchies de perdurer, comme gestionnaire des intérêts de la bourgeoisie.<br class="autobr" /> Les trotskistes français actuels, LO ou LCR, sont contre la NEP (voir leurs positions sur le PCC)...</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-08T10:28:58Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2848 2018-04-08T10:28:58Z <p>Votre suffisance est telle,que vous omettez d'évoquer les lacunes de Trotsky et de Marx.<br class="autobr" /> Pour Trotsky,qui a été aveugle et injuste devant les efforts inouïs de l'URSS dans sa collectivisation à 100% et ses luttes armées titanesques contre les armées du Capital,c'est le ressentiment qui explique ses trahisons.<br class="autobr" /> Pour Marx,qui vivait dans sa jeunesse, la féodalité allemande,la plus indigne ,où les seigneurs, le servage sévissaient en 1848 !<br class="autobr" /> C'est aprés vers 1872 qu'il écrivit :'Ils n'ont pas fait, pour un temps, autre chose que présider "le comité qui gère les affaires communes de la bourgeoisie toute entière".<br class="autobr" /> Soyez sérieux,et arrétez de jouer le trotskyste irresponsable,qui ne veut pas évoquer l'expérience des pays ayant mis en pratique ,de collectiviser à 100%,afin d'éradiquer le Capital.<br class="autobr" /> Ne pas prendre au sérieux toutes les dimensions de l'URSS et ses alliés,c'est ne pas se doter des outils de l'analyse concrète du réel.<br class="autobr" /> Que vous méprisiez ce que fut le mouvement communiste international,peut m'importe,mais ne donnez pas de leçons irresponsables sur l'UE et ses directives catstrophiques pour notre état social ,la France.Vous nous rappelez LO,qui n'a pas voté NON à Maastricht,par internationalisme,celui du Kapital ?</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-07T16:50:27Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2847 2018-04-07T16:50:27Z <p>@ Frank <br class="autobr" /> Désolé, mais Charles X, comme Louis le 18°, comme Louis Philippe, n'ont jamais réinstallé les seigneurs, le servage etc..Ils n'ont pas fait, pour un temps, autre chose que présider <i>"le comité qui gère les affaires communes de la bourgeoisie toute entière" (Manifeste-KM)</i>. Comme toutes les monarchies actuelles (GB, Espagne, Monaco etc...)<br class="autobr" /> Quand à Trotsky, il avait raison chaque fois qu'il prétendait qu'il faisait jour à midi...</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-07T16:11:38Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2846 2018-04-07T16:11:38Z <p>à CN46400<br class="autobr" /> Vous avez gobé l'intégralité des contes de fées trotskystes,d'autant plus facilement que vous manquez de connaissances et d'humilité.<br class="autobr" /> Ainsi,selon vous '"restaurations" qui se sont succédé après thermidor n'ont jamais remis en selle le système féodal',n'avez vous pas entendu parler de Charles X ?<br class="autobr" /> Merci à étoilerouge,de bien vouloir discuter avec vous.</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-06T18:28:33Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2845 2018-04-06T18:28:33Z <p>En tant que marxiste convaincu, je raisonne le plus souvent en terme de lutte de classe. Les diverses "restaurations" qui se sont succédé après thermidor n'ont jamais remis en selle le système féodal, on était toujours, et encore aujourd'hui, sous le pouvoir (dictature...) de la bourgeoisie, et de son système : le capitalisme classique. La chute de l'URSS, par contre, représente le retour des capitalistes au pouvoir, c'est bien une véritable restauration. <br class="autobr" /> Pour ce qui est de la NEP, Staline qui la soutenait du temps de Lénine, l'a abandonné lorsque les jeunes communistes, victorieux de la guerre civile (Kroutchev, Brejnev etc...), mais ignares de la politique marxiste, ont trouvé que les inégalités, inhérente à la NEP, étaient inacceptables. C'est alors (1927) que Staline a proposé le "socialisme dans un seul pays" que Trotsky qui, lui non plus, n'a guère défendu la NEP, a immédiatement qualifié de "police de la pénurie". Ce qui a tué la formule, mais pas le contenu.<br class="autobr" /> Quand à la Chine, elle est, en gros, sur la ligne stalinienne, jusqu'à la mort de Mao. Après les divagations de la "bande des quatre", Deng Xiao Ping, qui était placardisé depuis la "révolution culturelle", arrive alors au pouvoir et lance sa politique que tout le monde s'accorde à "parentaliser", sans jamais le dire officiellement, avec la NEP de Lénine, désignée, par lui-même, comme un capitalisme contrôlé par l'état.<br class="autobr" /> En 40 ans, le niveau de vie global des chinois s'est fortement approché des plus hauts standarts occidentaux. Dans tous les domaines, et pas seulement militaires, la Chine arrive sur le toit du monde. Et personne, à ma connaissance, n'avance d'autres explications que la NEP de Deng... C'est donc le premier système qui, hors du capitalisme classique, soit parvenu à réaliser l'accumulation primitive du capital dans la totalité de l'économie d'un pays.</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-06T13:25:09Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2844 2018-04-06T13:25:09Z <p>La République française est tombée. En 1794, en 1815 quant à ses acquis de la période. La guerre et la collusion des Europes féodales sont la raison. Pourtant la République en est à sa 5éme, les féodalités ont bien régressé. 1917 a eu lieu en tenant compte de 1792. Vous faites de la politique fiction : si STALINE eut poursuivi la NEP de LENINE !! La NEP ne progressait pas assez vite pour une guerre annoncée dès 1930. Quant à la CHINE vous semblez oublier que la NEP chinoise est partie de la victoire du camp socialiste sur le capitalisme, facilitant celle de la CHINE puis , la politique de KROUTSCHEV étant moins bonne que celle de STALINE la division de la CHINE d'avec l'URSS exploitée par les USA qui fournirent les capitaux nécessaires au developpement de la CHINE à partir des années 1971. Capitaux que jamais l'URSS n'obtint. Seuls les travailleurs forcés ont fait l'URSS ? Ce sont des surhommes ! Tout prisonnier peut travailler en URSS . Ce nombre n'a jamais été plus de 2 millions d'après toutes les sources sérieuses. Pour comparaison aujourd'hui c'est 5 millions d'américains marnent en prisons. Les soviétiques ont adhéré massivement à la construction de l'URSS. Penser la NEP possible alors que l'Allemagne dès 1924 veut sa revanche et n'a pas été écrasée par les vainqueurs de 14/18. Le peuple de France dut payer de 1871 à 1905( 34 ans) la dette allemande considérable sans parler de l'annexion. Les allemands après 1920 n'eurent jamais une telle dette, comme ils ne payèrent que 4 ans après la seconde GM sur pression américaine diffusant la chanson de l'Allemagne étouffée... L'histoire de l'Allemagne, méprisée par les vainqueurs se jetant dans les bras du nazisme et du militarisme c'est déjà la propagande de l'Europe et des nazis. Comme le montrent les travaux de LACROIX RITZ dès 1924 la chimie allemande première du monde impose ses décisions aux capitalistes français. Les USA jouent, en capitaliste concurrent de l'empire français la carte allemande. Mais l'Allemagne cherche à s'étendre à l'Est depuis longtemps...après avoir écrasé la France de Robespierre dit HITLER dans MEIN KAMPF. Nos dirigeants l'ont bien aidé. Les conditions d'une NEP dans les années trente ne sont pas réunies, l'URSS étant isolée non du fait de STALINE mais de la réalité. Ils sont seuls. Alors quand on est seul que faire ? Rendre les armes , se faire gentiment assassiner ? De 1917 jusqu'en 1924 les pays les plus puissants ont envoyé des centaines de milliers d'hommes combattre avec la minorité blanche : pour négocier des capitaux ? Soyez sérieux l'URSS se construit entre 1924 et 1941 soit 17 années. La NEP chinoise bénéficie de la paix relative depuis 1971 soit 47 ans et bénéficia pour sa libération des armées soviétiques comme d'ailleurs vous cachez que la CHINE de MAO et actuelle considère que le rapport KROUTSCHEV est un révisionnisme. <br class="autobr" /> Un marxiste pourrait voir dans la désunion d'hier prenant fin aujourd'hui un retournement de l'histoire que la philosophie exprime. Le retournement en son contraire portant la contradiction à un niveau supérieur. La CHINE se rapproche des USA, obtient des capitaux, modifie son socialisme , s'éloigne du camp socialiste, l'affaiblit. Contrepartie à l'obtention des capitaux lorsque l'on est faible ? Puis l'URSS tombée, très logiquement les capitalistes impérialistes veulent réduire la concurrence et se retournent contre la CHINE. Et c'est la Russie capitaliste qui se rapproche de la CHINE créant un rapport de force face à l'impérialisme. La CHINE où la terre est propriété d'état, où existe un plan directif, possédant des capitaux, qui s'est développée pendant que l'impérialisme s'attaquait à l'URSS. La CHINE qui à une très puissante banque d'état etc.. Quant à la Russie qui sait, que la terre n'a pas toujours été vendue par des russes mais que ceux ci relancent le mouvement , affaibli, des KOLKOZES ?La NEP abandonnée serait une trahison de STALINE ? La NEP est une construction possible quand on dispose de temps et d'une certaine paix ce qui n'était pas le cas de l'URSS, qui prise dans la grave crise capitaliste des années trente, poussant à la guerre le capital ,menace le camp socialiste. Je dirai que STALINE a commis des erreurs , pas celle que vous citez puisque la centralisation des moyens et le premier plan dans l'histoire, la collectivisation des terres ont permis en10 ans de tenir tête à toute l'Europe( hors Angleterre) coalisée économiquement, idéologiquement, militairement contre l'URSS. La victoire sur le nazisme doit essentiellement au gouvernement de STALINE et au soutien massif des peuples d'URSS...situation qui fut le contraire en 14/18 où les peuples de l'empire se soulevèrent. <br class="autobr" /> STALINE héros national ? C'est une question que se posent les peuples de Russie aujourd'hui .</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-06T07:00:29Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2843 2018-04-06T07:00:29Z <p>Votre post a ceci de particulier qu'il peut donner l'impression que vous ne savez pas que l'URSS a disparu. Mais l'URSS est bel et bien tombée en 1991 et je pense que pour reprendre le chantier du dépassement du capitalisme il convient d'analyser les raisons de cet échec, exactement comme Marx et Lénine avaient, en leur temps, analysé l'échec de la Commune de Paris.<br class="autobr" /> Pour ma part, j'ai constaté une parenté entre la NEP de Lénine, les explications qu'ont peut trouver dans les OC, et la politique inaugurée en 1980 en Chine par Deng Xiao Ping. Quand Lénine écrit : <i>"nous avons assez de pouvoirs, mais pas assez de savoirs que nous n'obtiendront pas par surprise mais en négociant avec les capitalistes"</i>, j'observe que la Chine a réalisé en moins de 4 décennies, dans tous les domaines, un bon technologique sans commune mesure avec les 7 décennies de l'URSS.<br class="autobr" /> J'ai poursuivi mes recherches sur le "capitalisme d'état" préconisé par Lénine dans sa polémique contre Kaustky de 1918, où il démontre que sous la dictature du prolétariat, c'est l'état qui doit dominer le capital et plus l'inverse qu'on constate lorsque la bourgeoisie est dominante. Et encore là, la parenté de Deng Xiao Ping est évidente.<br class="autobr" /> Ceci dit il convient de préciser que l'accumulation du capital en autarcie voulue par Staline, et les siens, était basée sur une main d'oeuvre peu payée ( les richesses dégagées servent, d'abord, à payer les machines étrangères importées) composée de volontaires, de condamnés de droits commun, et d'une masse colossale de travailleurs forcés, désignés par quota, sur la base de condamnations imaginaires, par les organisation de base de l'Union Soviétique.<br class="autobr" /> Molotov et Kaganovitch représentaient Staline dans les réunions gouvernementales lorsqu'il était absent.<br class="autobr" /> Au passage, lire Lènine instruit aussi sur sa volonté d'utiliser la NEP pour diviser la bourgeoisie occidentale entre, d'une part, les allemands brimés par le traité de Versailles et les américains où les russes sont nombreux et, d'autre part, les capitalistes impérialistes français et anglais. Si elle avait été poursuivie, quelle aurait été l'influence de cette politique sur la montée au pouvoir, ou non, de Hitler ?</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-06T04:43:03Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2842 2018-04-06T04:43:03Z <p>Et alors ? Le PCUS a suivi STALINE et LENINE en 1924 dans la construction de l'URSS ( 1924) . La NEP et sa fin dans les années 1929 et suivantes n'ont rien à voir avec la construction du socialisme dans un seul pays au demeurant une réalité. Aucun pays ne fait une révolution communiste victorieuse. La réalité est qu'ils sont seuls et que chaque militant le comprend et agit en fonction. Ce point de vue est accepté par l'immense majorité des bolcheviks hors TROTSKI. Quant à la fin de la NEP , ce n'est pas la conséquence du stalinisme dont personne ne sait ce que c'est scientifiquement mais la nécessité de se développer très rapidement face à des risques de guerre aperçus dès 1929 1930 et publiquement évoqués par STALINE. Nous avons dix ans pour faire le chemin que d'autres ont fait en 100ans ou nous serons exterminés ( STALINE congrès début 1930) est en gros la situation qui se présente. Les états capitalistes entrent en crise dans les années 30 et tout marxiste sait que la guerre est la poursuite de la politique par d'autres moyens. La NEP sera largement dépassée par les taux de développement tant agricoles qu'industriels de la période des années 30 que permet le plan, la collectivisation des terres qui permit de nourrir la population même pendant la guerre et l'occupation de la partie la plus développée du territoire, de mettre fin aux famines récurrentes dans l'ancienne russie, Croire que l'URSS pouvait poursuivre la NEP avec un développement mi capitaliste et correctivement socialiste et que le capital international ne se serait pas rué sur l'URSS est un enfantillage. Le capitalisme porte la guerre comme la nuée l'orage ( Jean JAURES). Les nazis ne sont que les factotums du capital international pour voler les richesses de a Russie hier ( 14 18)( 3945) et aujourd'hui comme on le voit. Le prétexte est changeant l'objectif est le même : le capital impérialiste principal ne peut se développer sans investir celui d'autres nations. La guerre est inévitable à cause du capitalisme.<br class="autobr" /> Quant à l'utilisation de prisonniers à des chantiers importants cela me semble une meilleure situation que de les faire crever sans activité humaine dans des bagnes en calédonie, en algérie, en guyane ou ailleurs. Au demeurant les capitalistes ne dédaignent pas d'utiliser la main d'œuvre en temps de guerre pour les combats. Je passe sur la main d'œuvre quasi gratuiite existant dans les colonies de la FRANCE , des USA et de tous les pays européens de ce temps où ce ne sont pas seulement les bagnards qui sont utilisés mais des peuples entiers au risque de la décapitation, du fouet, du meurtre et pire... Alors l'URSS de STALINE dans ce contexte ce n'est pas un paradis mais ce n'est pas l'enfer capitaliste mondial hors certains centres très riches et développés. Je note que vous êtes incapable de citer ce qui pendant la période de STALINE modifie positivement l'URSS et le monde démontrant que vous avez baissé pavillon devant la propagande de l'UE USA pire que celle de GOEBBELS dans les années 30. Vu sans les immenses progrès effectivement on peut se demander s'il n'y a pas une erreur !! <br class="autobr" /> Votre communiqué de STALINE à MOLOTOV ne change rien au problème et demande d'être annoté. D'où vient -il MOLOTOV et KAGANOVITCH n'ayant rien à voir avec la responsabilité des détenus.</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-05T06:43:09Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2841 2018-04-05T06:43:09Z <p>Effectivement, pas de "contradiction fondamentale", mais sur la longueur on voit que Marx envisage, sans les négliger, un large dépassement des limites nationales......</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-04T18:19:06Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2840 2018-04-04T18:19:06Z <p>Désolé de vous contredire, mais je suis pour la collectivisation de tous les réseaux, eau, chemin de fer, routes et autoroutes, santé, électricité, éducation, navigation fluviale et maritimes etc.. et leur gestion aux niveaux les plus adéquats, Communal, Départementel, Régional, National, UE ou ONU de telle manière que les usagers, grand publics ou professionnels, puissent bénéficier du meilleur service au meilleur prix.<br class="autobr" /> Quand au "bastion social" français, je ne le défends pas, je préconise son extension, formation maxi pour tous, 32h en 4 jours, retraite à 60 ans...etc.</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-04T17:57:02Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2839 2018-04-04T17:57:02Z <p>Désolé de vous contredire, je ne suis pour aucun démantèlement. Je suis pour la collectivisation de tous les réseaux, eau, chemin de fer, santé, électricité, télécom, routes et auto routes, navigation fluviale et maritime, et leur gestion au niveau le plus adéquat, communal, régional, national, UE ou ONU. Et que tous les usagers, grand public ou professionnel puissent en bénéficier dans les meilleures conditions et aux meilleurs tarifs.<br class="autobr" /> Quand au "bastion social" français, je ne le défend pas, je suis pour son extension. Par exemple je suis pour la disparition du chômage et de la précarité par une meilleure formation pour tous, les 32h en 4 jours et la retraite à 60 ans....</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-04T15:40:28Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2838 2018-04-04T15:40:28Z <p>CN46000<br class="autobr" /> Etre pour le démantellent,de la sncf,de l'EN,d'air france,de la métallurgie,de la laïcité,de la retraite à 60 ans,de la sécu,des allocations familiales,de l'héritage à la française,c'est votre projet,celui du PGE,de Pierre laurent,depuis R.Hue.<br class="autobr" /> Ce ne peut pas être celui du PCF.<br class="autobr" /> Rejoignez le medef,et quittez le pcf ,vous nous causez des torts considérables.Beaucoup de membres du PCF se sont Partis depuis que le pcf,ne défend plus notre bastion social,notre patrie civilisationnelle,la FRANCE.</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-04T09:02:35Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2837 2018-04-04T09:02:35Z <p>il n'y a pas de contradiction fondamentale entre nos positions et l'extrait du manifeste.<br class="autobr" /> qu'est il affirmé dans cet extrait ? Que les prolétaire prenant le pouvoir dans chaque pays détruirons l'exploitation ce qui permettra de réduire les antagonismes nationaux plus sûrement que la bourgeoisie transnationale ne le fait.<br class="autobr" /> la situation actuelle en europe montre bien que aider la bourgeoisie a abattre les frontières ne fait qu'aggraver les antagonismes. la priorité doit donc revenir au dépassement du capitalisme dans chaque pays pour dépasser les antagonismes.</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-04T06:51:33Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2836 2018-04-04T06:51:33Z <p>Lorsqu'il devient dominant à la place de la bourgeoisie, le prolétariat "devient la nation". Marx ne dit pas autre chose.<br class="autobr" /> Mais cette évidence ne saurait dispenser de l'analyse critique du deuxième système socialiste qui s'est écroulé en 1991.<br class="autobr" /> Mon opinion sur ce sujet est que la méthode du "socialisme dans un seul pays" choisie en 27 par le PCUS de Staline pour succéder à la NEP n'était pas bonne. Cette méthode a conduit à entreprendre l'accumulation primitive du capital en autarcie avec du travail parfois volontaire et souvent forcé (goulag) (1). Ainsi ont pu être réglés les pbs militaires (victoire de 45), mais pas les retards dans le vaste domaine de la manufacture industrielle civile, si profonds encore en Russie par rapport à la Chine qui, en 1980, a reprit la NEP de Lénine. Mais ce sont ces retards, accumulés, qui, en définitive, ont provoqué la chute de 1991.<br class="autobr" /> Quand au PCF, il a, jusqu'au bout, respecté l'engagement de solidarité, envers l'URSS. Désormais il a dû rectifier sa position par rapport à l'UE qui est la superstructure mise en place par les bourgeoisies du continent pour adapter leur système à la puissance productive atteinte par leurs moyens de production. La France ne sera jamais un paradis social dans une Europe miséreuse, il faut viser l'alignement par le haut, et tendre à mobiliser la totalité des prolos européens.</p> <p>(1) un ordre de Staline :<br class="autobr" /> « A Moscou au CC aux c. Kaganovitch et Molotov <br class="autobr" /> Le manque de main-d'oeuvre, les départs en masse vers les travaux des champs peuvent mettre en péril le travail de construction de Magnitogorsk.<br class="autobr" /> l faut disperser les condamnés dans les v1llages et les secteurs de l'énorme chantier de Magmtogorsk et cela ne sautera pas aux yeux. Je demande [...] à ce que l'on<br class="autobr" /> autorise l'utilisation de 15-20 000 condamnés sur le chantier de Magnitogorsk. 0rdjonikidzé est d'accord. <br class="autobr" /> Sotchi 14 juillet 1932, Staline.</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-04T04:47:39Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2835 2018-04-04T04:47:39Z <p>En réalité en citant le seul passage du manifeste vous refusez d'analyser déjà ce que peut être le prolétariat devenant la NATION, vous refusez les évolutions de MARXsuite à la commune de PARIS 23 ans après le manifeste qui va induire par MARX luimême la NECESSITE de la DICTATURE DU PROLETARIAT ( et non STALINE) en rappelant que MARXconsidère que tout pouvoir est le pouvoir d'une classe sur toutes les autres ce qui facile à démontrer en France aujourd'hui. Vous refusez le léninisme qui luimême s'aperçoit que la Révolution de 1917 ne s'est pas étendue au rste du monde et pas même à l'Europe mais que la contre révolution armée et financée par 14 pays européens et USA attaque alors la République des soviets et causerons 7 millions de morts. STALINE et les gouvernements soviétiques sont mis en accusation par KROUTCHEV et sa clique et parle lui de 600000 morts. Dans quelles conditions ? Les conditions d'action de l'URSSont permis aussi avec STALINE de vaincre non l'Allemagne mais l'Europe nazifiée qui se trouvait à STALINGRAD par exemple. A développer en moins de 20 ans un peuple, des peuples dont des dizaines de millions de musulmans pour une victoire qui a ouvert la porte aux jours heureux en France et ailleurs. Qui a accéléré et dynamité les empires coloniaux capitalistes et libéré la CHINE, communiste aujourd'hui première puissance économique du monde. Des insuffisances oui, des crimes d'état ? Quel pays n'en a pas et dans quelle situation les communistes massacrés partout ont-ilds du lutter ? Et aujourd'hui des couillons de première, incapables de défendre la classe ouvrière française passent leur temps a refaire le monde en le portant au déficit de socialisme ? Evidemment vous ne pouvez aller loin ainsi. Ces périodes que vous dites noires ont changé radicalement le monde. Il faut pour les comprendre une analyse marxiste et non des points blancs ou noirs et cette analyse existe : historique, économique, militaire etc...STALINE est vécu comme le plus grand dirigeant, le plus important par la majorité des habitants de la Russie actuelle après 25 ans de disparitiobn de l'URSSet 65 ans après sa mort et sa "condamnation" par des hommes comme SOLJENITSYNE notoire raciste antisémite félmicité par l'Union européenne et toute la smala pro capitaliste. Ce qui compte c'est la vérité pas les romans anti STALINE ou anti Robespierre. Atterrissez</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-04-03T13:15:34Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2834 2018-04-03T13:15:34Z <p>{}j'ai bien lu , les références aussi , merci , je ne connaissais pas ... je parle bien entendu d'une majorité au congrès et non du secrétaire seul , tout national qu'il soit ... elle seule donne le poids nécessaire ; lequel ? là , je me pose beaucoup de questions .</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-03T05:56:21Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2833 2018-04-03T05:56:21Z <p>C'est très bien de lire le Manifeste, mais il faut le lire complètement, il supporte mal les coupures troquées (en gras), voilà ce que dit vraiment le passage cité :</p> <p><i>"Les ouvriers n'ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu'ils n'ont pas. <strong>Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s'ériger en classe dirigeante de la nation</strong>, devenir lui-même la nation, il est encore par là national, quoique nullement au sens bourgeois du mot.</i><br class="autobr" /> <i>Déjà les démarcations nationales et les antagonismes entre les peuples disparaissent de plus en plus avec le développement de la bourgeoisie, la liberté du commerce, le marché mondial, l'uniformité de la production industrielle et les conditions d'existence qu'ils entraînent.</i><br class="autobr" /> <i>Le prolétariat au pouvoir les fera disparaître plus encore. Son action commune, dans les pays civilisés tout au moins, est une des premières conditions de son émancipation.</i><br class="autobr" /> <i>Abolissez l'exploitation de l'homme par l'homme, et vous abolirez l'exploitation d'une nation par une autre nation.</i></p> <p>Le communisme, pour moi, comme pour Marx, c'est le contraire du nationalisme, donc la fin de toutes les frontières...</p> A propos de la résolution sur les élections européennes de 2019 2018-04-02T19:29:07Z http://lepcf.fr/A-propos-de-la-resolution-sur-les-elections-europeennes-de-2019#comment2832 2018-04-02T19:29:07Z <p>Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire la résolution , par contre j'ai lu la présentation du CN dans la Lettre Hebdo 12 de Yann Le Pollotec. L' "Europe de l'Humain" que la direction du Parti veut défendre "avec ses partenaires du PGE" semble être complètement dans la continuité de l"Europe Sociale"défendue depuis des décennies par toute la bonne " gauche"rassemblée dans le PGE. On en connait les résultats.<br class="autobr" /> Sur la démarche : Comment peut-on vouloir prendre des décisions sur un tel sujet sans un véritable débat sur l'UE. A quoi peut bien servir un "Congrès Extra-Ordinaire" si les décisions sont prises avant sa tenue ?</p> Sur le positionnement du PCF face à l'Union européenne 2018-04-02T18:18:12Z http://lepcf.fr/Intervention-de-Jean-Jacques-Karman-lors-du-Conseil-National-des-30-et-31-mars#comment2831 2018-04-02T18:18:12Z <p>La lecture du court texte de Lénine :</p> <p>A propos du mot d'ordre des Etats Unis d'Europe (août 1915)</p> <p>est un régal !!</p> <p>On le trouve facilement sur Internet ou dans vos livres perso.</p> Scandale de la privatisation des barrages : une retenue sur le bon sens 2018-04-01T17:24:05Z http://lepcf.fr/Scandale-de-la-privatisation-des-barrages-une-retenue-sur-le-bon-sens#comment2830 2018-04-01T17:24:05Z <p>Très bon article</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ?_resolu_ 2018-04-01T06:23:53Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2829 2018-04-01T06:23:53Z <p>Quoiqu'on dise, il n'est pas d'autre solution que l'union du prolétariat (ceux qui doivent travailler pour vivre). Mais si l'union oblige à des compromis de circonstances, elle n'implique nullement des concessions idéologiques. C'est, pourtant, ce qui a été fait en 76 lorsqu'il a été clair que le PCG profitait plus au PS qu'au PCF et qu'on en est venu, pour limiter les dégâts, à rejeter le concept de <i>"dictature du prolétariat"</i>. Ce qui a induit dans nos têtes que l'état pouvait être neutre, c'est à dire non inféodé à la classe dominante, quitte à sous entendre que Marx était aussi, quelque part, responsable des crimes staliniens. Parce qu'en fait, on savait tous, que le déficit de crédibilité du PCF, par rapport au PS, était induit par le stalinisme et ses conceptions autoritaires du pouvoir, mais que, pour ne pas entraver notre solidarité de principe avec l'URSS, nous refusions de lancer, chez nous, l'analyse critique du concept stalinien du <i>"socialisme dans un seul pays</i>". Ce qui, entre nous, est encore refusé 25 ans après la disparition de l'URSS, arcboutés que nous sommes, sur le "déficit démocratique" de l'URSS, alors que ce n'est qu'un des effets du "déficit économique" induit par <i>"le socialisme dans un seul pays</i>".</p> <p> Pour la route je propose de méditer, encore, une des dernières phrases du Manifeste de 1848 :<i> Enfin, les communistes travaillent à l'union et à l'entente des partis démocratiques de tous les pays.<br class="autobr" /> Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et projets.</i></p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-03-31T14:20:15Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2828 2018-03-31T14:20:15Z <p>J'ai peur de mal comprendre le contenu de ton intervention... Suggères-tu que le "pauvre" Pierre Laurent n'aurait aucun degré de liberté et qu'il subirait tout ce qui se passe ? Ce n'est pas l'avis du réseau "Faire Vivre et renforcer le PCF" et ce n'est pas du tout ce qu'est sensé dire mon texte. Pierre Laurent continue sciemment la mutation de R.Hue, tout comme MG.Buffet, et je dirais même que c'est le pire des trois. Ces deux derniers l'ont dit et fait et ne s'en sont pas cachés. P.Laurent, lui, fait tout en douce. Il est en contact permanent avec le PS (il le dit dans son interview à Valeurs Actuelles, un des nombreux journaux du patronat et non le moindre : <a href="https://lepcf.fr/EXCLUSIF-Pierre-Laurent-confie-ses-projets-pour-2017" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://lepcf.fr/EXCLUSIF-Pierre-Laurent-confie-ses-projets-pour-2017</a>) dans le dos des adhérents, sans le moindre mandat, et ce, bien avant la dernière présidentielle. Il a d'ailleurs essayé de vendre le PCF (contre quelques strapontins ?) au candidat du PS, mais finalement, comme cela ne prenait pas, il en est revenu à Mélenchon au dernier moment. Son objectif est d'en finir avec le PCF. Il ne peut pas sortir un "sens communiste" au prochain congrès, comme tu le prétends, tout simplement parce qu'il n'en veut plus depuis longtemps ; en tant que président du PGE, c'est un grand soutien à Tsipras qui est lui-même vomi par son peuple. Je dirais même que, parmi d'autres et parce qu'il en est le secrétaire général, c'est lui le problème et il faudra s'en débarrasser.<br class="autobr" /> Comme tu peux le lire, je n'ai aucune illusion sur ce triste sire, ce social-démocrate, hélas à la tête du PCF.</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-03-30T15:21:46Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2827 2018-03-30T15:21:46Z <p>En effet notre grande erreur politique et stratégique a été le programme commun et même notre soutien à la candidature Mitterrand dés 1965 alors que nous aurions dû présenté Jacques Duclos dés cette époque, d'ailleurs en 1969 Jacques obtenait un bon résultat de 21% manquant le 2ème tour de 1%(Deferre et Mendès obtenait eux 5%) . Au bureau fédéral de la JC de Paris en 1965 nous étions tous contre Mitterrand le Bourgeois et le tueur de notre camarade Yveton en Algérie . Malgré nos positions la Fédé de Paris avec Paul Laurent nous a fait rentrer dans le rang avec Gajer responsable à la jeunesse . Et nous avons été porté malgré nous "la bonne parole" dans les cercles de la JC de Paris avec bien des difficultés . En 1968 la plupart des cercles lycéens sont ainsi passé au "gauchisme" de l'époque . Ce rappel historique pour démontrer que ce virage dit réformiste s'est appliqué dés les années 60 d'une manière plus ou moins autoritaire et aussi par une certaine inféodation disciplinaire au Comité Central . Nos camarades dirigeants de l'époque croyaient possible une victoire électorale avec l'union de la gauche et un programme dit de gauche sans être révolutionnaire . L'histoire de ces 50 dernières années a démontré notre erreur dite stratégique et même notre "faute" devant le mouvement ouvrier et populaire qui nous l'a fait payé lourdement en ne votant plus pour nous par l'abstention massive ou le vote FN . Ainsi nous avons perdu de nombreuses villes partout en France et particulièrement la ceinture dite rouge de la région parisienne .<br class="autobr" /> Depuis nous cherchons toujours la voie pour entraîner le peuple vers nos idées sans y parvenir pour l'instant . Le PCF pourtant reste dans de nombreux milieux sociologiques une marque politique forte et respectée que la bourgeoisie ausculte et gère au mieux pour empêcher son redéveloppement idéologique dans les masses , surtout avec cette crise du capitalisme permanente et chaotique avec son chômage de masse et sa misère galopante . Notre choix politique ne peut-être que révolutionnaire dans notre programme et notre nouvelle pratique pour entraîner les nouvelles générations vers la construction de la société socialiste-communiste de nos rêves. La vie intenable pour le plus grand nombre que la bourgeoisie applique avec constance ,surtout depuis 1983, doit permettre la reconquête et le développement de nos idées transformatrices . Macron and co , à l'étape historique d'aujourd'hui , est un maillon faible du capitalisme français par son côté "anglo-saxon" de mener le pays . Il ne peut réussir ce que Thatcher a réussi en G-B . La France n'est plus au temps de Bonaparte ou de De Gaulle , la France est composé d'un peuple régionaliste avec des classes très personnifiées sociologiquement, d'où sa culture anti-européenne et même anti-allemande , son aversion de la culture du marché capitaliste et son amour des services publics que la bourgeoisie essaye de salir par tous les moyens matériels-financiers-juridiques. Les révoltes d'aujourd'hui dans les professions de fonctionnaires et assimilés prouvent cette réalité inscrite dans notre histoire depuis Philippe Le Bel comme le dit très bien Anicet Le Pors dans le monde diplomatique de ce mois . Le temps "communiste" est d'actualité comme le démontrent les résultats économiques de la Chine, du Vietnam et du renouveau de la Russie de Poutine . La crise très grave du principal pays du capitalisme , les Etats-Unis , prouve que les oligarques anglo-saxons ne maîtrisent même pas leur puissant outil militaire et qu'ils n'ont plus la possibilité d'imposer leurs choix économico-militaire d'une manière unilatérale . Les Guerres de Corée - Vietnam-Afghanistan-Irak-Syrie ont démontré que sans l'appui des peuples on ne peut gagner une guerre . Nos capitalistes jouent à se faire peur avec leur système qui craque de partout . Les communistes ont un devoir historique c'est de les foutre dehors avant qu'il ne soit trop tard avec le "feu nucléaire" que ces salauds sont prêts à utiliser . Nos réflexions et décisions de congrès doivent surgir d'une manière créative pour abattre ce "monstre" malade et moribond qui fait souffrir notre peuple et tous les peuples sous sa domination . Nous sommes "fiers" d'être communistes et nous allons le prouver devant l'histoire de l'humanité ...<br class="autobr" /> Bernard SARTON ,section d'Aubagne</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-03-30T13:37:50Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2826 2018-03-30T13:37:50Z <p>peut il faire autrement ? En effet , notre secrétaire national depuis la métamorphose et rallumer les étoiles se conforme aux décisions majoritaires ... il ne peut s'en écarter , d' où toutes ses circonvolutions pour donner le change ! dans cette situation il ne peut que s'affaiblir . ces deux congrès depuis 2000 le mettent dans une situation intenable ; la majorité au congrès doit lui permettre de sortir enfin un sens communiste !</p> Le bilan : complaisant ou autocritique ? 2018-03-29T08:13:19Z http://lepcf.fr/Le-bilan-complaisant-ou-autocritique#comment2825 2018-03-29T08:13:19Z <p>Ce qui (me) surprend le plus du PCF c'est l'absence de sursaut face à sa 'diminution' (d'adeptes et ou soutiens).</p> <p>Comment ce parti ne trouve-t-il pas de forces vives pour retrouver auprès de la population un minimum de légitimité, de popularité ? Devant les dévastations (que plus personne ne peut nier) du capitalisme, un boulevard s'est ouvert <br class="autobr" /> et ..<br class="autobr" /> rien !</p> <p>C'est à cela qu'il faut répondre en premier, à mon avis.</p> <p>Puis en déduire des agissements raisonnés.</p> Comment être des millions ? 2018-03-28T13:34:01Z http://lepcf.fr/Comment-etre-des-millions#comment2824 2018-03-28T13:34:01Z <p>Le prochain congrès du PCF peut surprendre ..A condition que les adhérents s'expriment largement pour un parti révolutionnaire et démontrent au peuple qu'ils ont un projet politique crédible pour en finir avec le capitalisme . Ce projet c'est la fin de la 5ème république et la sortie de l'Europe capitaliste avec son euro de pauvreté , la sortie de l'OTAN , la protection de nos frontières contre tous les trafics des maffias, la mise en place d'une 6ème république populaire-citoyenne et social qui ouvre la voie à la société socialiste-communiste et à l'autogestion par les travailleurs de toutes les entreprises. Sans un véritable choc programmatique révolutionnaire nous ne mobiliserons pas le peuple . Pour faire tomber la 5ème république avec Macron and co il faut organiser une grève générale insurrectionnelle avec des millions de travailleurs et de jeunes alliés aux retraités et aux petits patrons . Cette effervescence révolutionnaire permettra de faire tomber les institutions bourgeoises , redonnera de la force au mouvement syndical et aux partis dits révolutionnaires . Le capitalisme , dans sa crise permanente , veut survivre par tous les moyens y compris par la violence d'où la politique macronienne . Nous devons gagner cette bataille sinon la France et son peuple continueront à régresser dans tous les domaines économiques , sociales et culturelles . Donnons-nous les moyens pour entraîner le peuple vers un changement de société absolument indispensable pour résoudre le chômage et la pauvreté endémique .</p>