Un chat prêt pour le 17 novembre

, par  Jacques Cros , popularité : 2%

Nous avons trouvé la photo qui illustre notre article sur le compte Facebook de notre ami Michel Dandelot. Comme on le voit ce chat a revêtu un gilet jaune. Oui, il en a marre d’être racketté sur le carburant qui lui est nécessaire pour faire ronronner son moteur. Aussi il a décidé de participer au bras de fer qui va s’engager contre le gouvernement.

Il est décidé ce matou et capable de poursuivre l’action jusqu’à la chute du ministère. Bien sûr rien ne dit que ça améliorera la situation. Chacun sait que plus ça change plus c’est la même chose ! Mais bon, on ne peut pas baisser les bras devant l’adversité.

Il a donc enfilé un gilet jaune pour répondre à la consigne donnée. Eh oui, il a choisi dans sa garde-robe le plus seyant. Il n’allait pas se satisfaire de celui qui est dans son véhicule. Il ne faudrait pas le prendre pour un chat de gouttière et quelles que soient les circonstances l’élégance garde ses droits !

Les taxes sur les carburants ne sont qu’un des éléments de la situation sociale dégradée que nous connaissons. On relève dans la panoplie des difficultés que nous vivons la baisse du pouvoir d’achat, les atteintes répétées à la protection sociale, la détérioration de l’environnement, sans oublier la disparition des services publics, le développement du chômage, les menaces de guerre….

Mais pour l’heure notre matou est branché « prix excessif du carburant » ce qui effectivement est une source de mécontentement. Aussi nous comprenons qu’il ait une envie irrépressible de manifester avec l’ensemble des automobilistes. On sait que des manœuvres politiciennes guident certains responsables qui soutiennent l’initiative du 17 novembre. Il reste la légitimité de la revendication : ras-le-bol de se faire pressurer par un système social au service du pouvoir de l’argent.

En fait ce chat, très BCBG, n’est peut-être pas pleinement conscient de la nature exacte de l’obstacle sur quoi butent les difficultés générales auxquelles nous sommes confrontés. Ce n’est sûrement pas une méthode de protestation d’inspiration poujadiste qui permettra de résoudre les problèmes qui sont les nôtres.

On peut penser, au vu de l’allure de ce chat, qu’il n’est pas du tout disposé à s’engager dans la voie d’une rupture avec une logique qui ne mène qu’à l’impasse. Une rupture décisive est pourtant nécessaire pour ouvrir des perspectives. Il est loin d’être acquis à cette idée notre félin à gilet jaune !

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).